Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 11:00

 Silvio-Berlusconi-crise-dette-Italie.jpg

 

Les parlementaires du Peuple de la liberté (PDL), parti politique de Silvio Berlusconi, ont annoncé vendredi 2 août au soir qu'ils démissionnaient de leur fonction. S'ils confirment leurs décisions, ils peuvent faire chuter le fragile gouvernement italien. L’Italie n’ vraiment pas besoin de cela !..

Rien ne va plus dans le paysage politique italien, depuis la condamnation de Silvio Berlusconi à un an de prison, jeudi 1er août dernier. Vendredi soir, les parlementaires du parti de Silvio Berlusconi ont annoncé qu'ils remettaient leur démission, afin d'obtenir de nouvelles élections. "Nous ne pouvons nous soustraire au devoir d'une vraie réforme de la justice et sommes prêts aux élections", a déclaré le Cavaliere, selon la presse italienne.

Pourtant, Silvio Berlusconi, qui n'échappera sans doute pas à sa peine, n'a pas forcément intérêt à de nouvelles élections. En effet, il ne pourra pas être candidat du fait de sa condamnation, et perdra ainsi son siège de sénateur. Sans compter que selon le rapport de force résultant des nouvelles élections souhaitées par le PDL, le gouvernement pourrait être bien plus hostile à Berlusconi que l'actuel.

L'explosive stratégie des parlementaires PDL

Pourtant, en démissionnant, les parlementaires comptent bien faire sauter le gouvernement, qui repose sur une union fragile entre le PDL et le Parti démocrate (PD), de centre gauche. Ils pousseront alors pour l'organisation de nouvelles élections législatives, qu'ils espèrent remporter pour former ensuite un gouvernement pro-Berlusconi. Une stratégie défendue bec et ongles par certains membres du PDL : "Nous sommes prêts à la démission pour défendre notre idéal", a ainsi indiqué le ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano, considéré comme un dauphin de Silvio Berlusconi. Mais les obstacles sont nombreux : outre les réserves que pourrait émettre le chef du PDL, le président de la République, Giorgio Napolitano, a indiqué qu'en cas de crise politique, il préfèrerait former un nouveau gouvernement plutôt que de dissoudre le parlement.

L'embarras du Parti démocrate

Du côté du PD, allié au PDL, la situation est compliquée, car maintenir l'alliance avec le PDL revient à soutenir Silvio Berlusconi. Plusieurs dirigeants du parti de centre gauche ont ainsi tenu à se démarquer de leur allié. Pier Luigi Bersani a ainsi indiqué qu'un parti "ne pouvait être dirigé par un homme condamné pour fraude fiscale", suscitant la colère de certains membres du PDL. Mais chez les plus modérés du parti berlusconien, on tente de modérer la porter de la condamnation pour maintenir la stabilité gouvernementale. Mara Carfagna a ainsi indiqué que "Les affaires judiciaires de Silvio Berlusconi ne seront pas un problème pour le gouvernement".

Le président du Conseil, Enrico Letta (PD) a lancé des appels à l'apaisement, pour éviter à tout prix une crise politique : "Pour le bien du pays, il est nécessaire maintenant que, y compris dans le cadre du légitime débat interne aux forces politiques, prévale un climat de sérénité". Le vent a indéniablement tourné, vendredi soir. Les prochains jours, avec l'éventuelle chute du gouvernement Letta, diront si une tempête est à craindre.

 

Source : leJDD.fr   3-08-2013

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens