Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 07:00

 Enrico-Letta-premier-ministre-Italie.jpg

   

 

Après deux jours d'intenses tractations et deux mois de blocage politique, un gouvernement de coalition gauche-droite a été formé en Italie samedi 27 avril dernier sous la houlette du Premier ministre (photo) Enrico Letta (PD) nommé mercredi. Signal très fort de cette «large entente» encore mal acceptée par nombre de militants du Parti démocrate (gauche) de M. Letta, Angelino Alfano, chef du Peuple de la liberté (PDL, droite) créé par Silvio Berlusconi, sera vice-premier ministre et ministre de l'Intérieur.

Cette alliance devrait permettre au nouveau gouvernement d'obtenir la confiance des deux Chambres, comme le prévoit la Constitution.  «C'était le seul gouvernement possible et sa constitution ne pouvait pas attendre», a commenté le président de la République, Giorgio Napolitano. Le nouveau gouvernement, qui a prêté serment dimanche 28 avril, doit désormais s'accorder sur son programme, en particulier sa politique économique.

Forte présence féminine au Gouvernement

Le directeur de la Banque d'Italie, Fabrizio Saccomani, devient ministre de l'Economie et des Finances, alors que la troisième économie de la zone euro est plongée dans la récession. Un visage connu fait une nouvelle apparition : celui de l'ex-commissaire européenne radicale Emma Bonino, nommée aux Affaires étrangères. Quant à la Justice, ministère très sensible pour M. Berlusconi, poursuivi dans plusieurs procès, il revient à l'actuelle ministre de l'Intérieur, Anna Maria Cancellieri.

Mais le chef du gouvernement s'est surtout félicité du «record de présence féminine et le rajeunissement de l'équipe». Une façon de répondre au besoin de changement exprimé par les Italiens, notamment par le succès inattendu de Beppe Grillo, qui a vu dans les tractations tous azimuts un «mépris pour les huit millions d'Italiens» ayant voté pour lui. Pour la première fois dans l'histoire politique du pays, une femme d'origine africaine fait par ailleurs son entrée au gouvernement. Cécile Kyenge, élue au Parlement italien il y a deux mois, a été nommée ministre de l'Intégration.

Le président Napolitano, réélu quasiment contre son gré à bientôt 88 ans, a plaidé pour «une rénovation, un changement générationnel et une forte présence féminine».

Les ennemis de toujours contraints à l'entente

La tâche était pourtant compliquée. Enrico Letta avait reconnu rencontrer quelques «difficultés» à convaincre son propre parti, le Parti démocrate (PD, gauche) et le centre-droit de Silvio Berlusconi, ennemis de toujours, de former un gouvernement de coalition.

Des tractations ont été menées tous azimuts. Samedi, M. Letta s'est entretenu avec son ex-patron, Pier Luigi Bersani, puis, pendant plus de deux heures, avec une importante délégation du Peuple de la Liberté (PDL, droite) : son fondateur Silvio Berlusconi, le dirigeant du PDL Angelino Alfano, et le conseiller spécial du Cavaliere, qui n'est autre que... son oncle, Gianni Letta. Alors que le PD ne supportait pas l'idée de faire partie d'un gouvernement de large entente avec Berlusconi, le Cavaliere, redevenu indispensable alors qu'on le croyait fini il y a encore quelques mois, faisait monter les enchères.

Le blocage politique qui durait depuis deux mois était dû aux résultats des législatives de fin février. Le Parti démocrate était alors arrivé en tête mais sans la majorité absolue au Sénat, d'où l'impasse. Le président du Conseil Enrico Letta devrait présenter son programme lundi devant la Chambre des députés en posant la question de confiance devant le Parlement.

 

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens