Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 11:13










Réunis à Vienne, la France, les Etats-Unis et la Russie tentent de se mettre d'accord avec Téhéran sur son programme nucléaire. Mais la République islamique a prévenu: en cas d'échec des négociations, elle poursuivra ses objectifs.

 

Dans le dossier du nucléaire iranien, on ne compte plus les réunions de la dernière chance. Depuis lundi matin, la France, les Etats-Unis, la Russie, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et l'Iran sont réunis à Vienne pour tenter d'élaborer un compromis sur le programme nucléaire iranien. Les échanges doivent se poursuivre mardi, mais selon le directeur général de l'AIEA, Mohamed ElBaradeï (photo), la réunion a d'ores et déjà été "constructive". "Nous avons pris un bon départ. La plupart des questions techniques ont été débattues", a-t-il encore précisé, laissant entendre qu'un accord était en bonne voie. Les participants sont censés finaliser les propositions découlant de l'accord de principe acquis le 1er octobre à Genève entre les "Six" (les cinq membres du Conseil de sécurité et l'Allemagne) et l'Iran.

Au centre des débats: l'enrichissement d'uranium. La communauté internationale craint que cette activité ne soit la première étape vers l'arme atomique. Lors de la réunion du 1er octobre, les "Six" ont donc proposé à Téhéran d'enrichir son uranium – que l'Iran dit destiné à un programme nucléaire civil – hors de son territoire. Pour la communauté internationale, cette solution représente un double intérêt: mieux surveiller le programme iranien et voir se réduire considérablement le stock de réserve d'uranium sur le territoire iranien. En échange, la République islamique doit, elle, y gagner d'un point de vue économique. Le stock d'uranium serait ainsi transféré en Russie, où il serait enrichi, avant d'être transformé en combustibles en France. C'est après seulement qu'il serait réacheminé en Iran qui pourrait, dès lors, fabriquer des isotopes à usage purement civil.

 

Téhéran ne veut pas négocier avec Paris


Sur le principe, l'Iran a donné son accord. Mais de l'avis de nombreux observateurs, l'absence à Vienne de responsables de haut rang n'est pas un signe positif. Le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, Ali Shirzadian, a d'ailleurs d'ores et déjà annoncé lundi que son pays n'hésiterait pas à poursuivre ses activités sur son sol en cas d'échec en Autriche. En la matière, la République islamique ne semble pas craindre le nouveau train de sanctions que la communauté internationale menace – depuis longtemps, certes - de prendre à son encontre. Les relations entre Paris et Téhéran – difficiles depuis l'affaire Clotilde Reiss – n'arrangent rien. Selon la télévision iranienne, la République islamique n'a d'ailleurs pas l'intention de négocier directement avec la France. Motif invoqué: Paris n'aurait pas honoré ses engagements antérieurs en matière nucléaire.

L'Iran pourrait par ailleurs se trouver face à une nouvelle difficulté: le récent rapprochement entre la Russie et les Etats-Unis, sur fond d'abandon américain du projet de bouclier anti-missiles, pourrait en effet lui coûter un allié fidèle. Moscou, qui jusque-là avait régulièrement brandi la menace de son droit de veto au Conseil de sécurité de l'ONU, a légèrement infléchi sa position. La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a d'ailleurs déclaré lundi que les deux pays s'étaient entendus pour envisager de nouvelles initiatives à l'encontre de l'Iran, faute de règlement diplomatique. Le Kremlin a toutefois redit sa "réserve" quant à l'adoption de nouvelles sanctions. Pour la diplomatie américaine, le temps presse. La main tendue de Barack Obama est valable jusqu'à la fin de l'année.




Source : lejdd.fr  19-10-2009 

            

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens