Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 10:00











nouvezu-coup-de-feu-sur-teheran.jpg




Au moins cinq personnes ont été tuées dimanche 27 décembre en Iran au deuxième jour de violents affrontements entre opposants et forces de l'ordre. Parmi les victimes se trouve le neveu du leader de l'opposition Mir Hossein Moussavi.

 


La situation dégénère à nouveau en Iran. Six mois après les affrontements qui ont suivi la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad au mois de juin, et qui avaient fait des dizaines de morts, de violents heurts ont éclaté ce week end entre partisans de l'opposition et forces de l'ordre.

 

Samedi, puis dimanche, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Téhéran, défiant le pouvoir en place. Les autorités avaient en effet sommé l'opposition de ne pas défiler pendant la fête sacrée de l'Achoura, qui commémore la mort du petit-fils du prophète. Consigne non suivie. Du coup, les forces de l'ordre ont été déployées en masse dans la capitale où la manifestation a tourné au drame. Cinq personnes sont décédées, a confirmé la police en fin de journée. Parmi les victimes se trouve le neveu du leader de l'opposition Mir Hossein Moussavi. "Seyyed Ali Moussavi a été atteint ce midi d'une balle à la poitrine place Enghelab et est mort après avoir été transféré à l'hôpital Ibn Sina", a annoncé le site des parlementaires de l'opposition Parlemannews.ir. Quelque 300 personnes ont par ailleurs été arrêtées par les forces de sécurité lors de violents affrontements.

 


Médias censurés



Et le bilan pourrait s'alourdir. Dans l'après-midi, le site Jaras, proche des réformistes, a annoncé quatre décès à Tabriz, dans le nord-ouest du pays, où de nombreux Iraniens auraient aussi été blessés. Des décès qui, eux, n'ont pas été confirmés. L'information reste en effet difficile à vérifier puisque les autorités ont interdit aux médias étrangers de couvrir directement les manifestations antigouvernementales. Un photographe de l'agence Reuters s'est même fait confisquer son accréditation de presse dimanche pour couvrir des célébrations de l'Achoura à l'extérieur de la capitale. "La police a supprimé toutes les images avec le moindre signe vert", a-t-il confié, faisant référence à la couleur symbolisant l'opposition.

 

Les Etats occidentaux et leurs médias sont en effet accusés par Téhéran de soutenir les manifestations de l'opposition afin de renverser le régime islamique. Une thèse que les autorités ne manqueront pas de ressortir alors que plusieurs pays, comme la France et les Etats-Unis, ont condamné les violences du week-end, "commises contre de simples manifestants, venus défendre leur droit à la liberté d'expression et leur aspiration à la démocratie", souligne un communiqué du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner.

 

Des manifestants dont la détermination ne semble pas entamée. En fin de journée, les défilés se poursuivaient dans plusieurs villes du pays, à Qom, Shiraz (sud), Ispahan, Najafabad (centre), Babol (nord) et Mechhed (nord-est). A Téhéran, les incidents violents de la journée semblaient même attiser la colère des opposants. "Nous tuerons ceux qui ont tué nos frères", scandaient-ils, selon le site Jaras. A la nuit tombée, dans le nord de la capitale, des coups de feu ont retenti.




Source : lejdd.fr   27-12-2009 



 Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens