Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 23:55










Alors que l'Iran célèbre le 30e anniversaire de la prise de l'ambassade américaine de Téhéran, des milliers de partisans de l'opposant Mir Hossein Moussavi ont manifesté mercredi dans la capitale. Ils ont été violemment dispersés.

 

Il y a trente ans jour pour jour, l'ambassade américaine de Téhéran était prise d'assaut par des étudiants radicaux qui réclamaient aux Etats-Unis la restitution du Shah d'Iran déchu. S'en suivirent 444 jours de prise d'otages et la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays. Depuis, chaque 4 novembre est l'occasion, pour le pouvoir iranien, de rappeler son hostilité à Washington. Mais cette année, les partisans de l'opposant Mir Hossein Moussavi, candidat malheureux de l'élection présidentielle du 13 juin dernier, ont quelque peu réécrit le scénario de cette journée commémorative. Profitant de la manifestation officielle pour braver l'interdiction de se rassembler, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Téhéran pour dire leur hostilité à Mahmoud Ahmadinejad. Les candidats malheureux à l'élection présidentielle, Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, étaient venus grossir les rangs.

 

Il s'agit de l'une des premières manifestations de l'opposition, depuis la répression du mouvement qui avait suivi la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad. En début de semaine, les Gardiens de la Révolution et la milice religieuse Basij avaient d'ailleurs prévenu l'opposition de ne pas chercher à exploiter ces rassemblements pour ranimer le mouvement de protestation. Mercredi, la réponse des forces de l'ordre, déployées en masse dans la capitale, n'a donc pas tardé. Elles ont violemment dispersé les manifestants, usant matraques et gaz lacrymogènes. Des témoignages, rapportés par des sites internet réformateurs ou encore sur Twitter, font état de tirs à balles réelles sur les manifestants. Plusieurs personnes auraient été blessées, et d'autres arrêtées.

 

Nouvel appel d'Obama


Le grand ayatollah Hossein Ali Montazeri, connu pour ses prises de positions sévères envers le pouvoir iranien, a lui profité de cet anniversaire pour, une nouvelle fois, dire sa différence. L'homme, qui a pourtant participé à la révolution islamique de 1979 et à l'élaboration de la Constitution iranienne, a qualifié "d'erreur" la prise d'otages de l'ambassade américaine. "L'occupation de l'ambassade américaine avait eu au départ le soutien des révolutionnaires iraniens et de l'imam Khomeiny. Je l'ai moi-même soutenue", écrit-il sur son site internet, avant d'ajouter: "Compte tenu des répercussions négatives et de la haute sensibilité que cet acte avait créé chez le peuple américain et qui existe toujours, il n'était pas correct de faire cela." Des propos qui traduisent la tension persistante au sein du clergé iranien.

 

De son côté, Barack Obama a profité de cet anniversaire pour lancer un nouvel appel à la République islamique. "J'ai clairement fait savoir que les Etats-Unis d'Amérique voulaient dépasser ce passé et cherchaient, avec l'Iran, une relation basée sur les intérêts mutuels et le respect mutuel", a-t-il ainsi déclaré, exhortant les Iraniens à ouvrir "la porte à de grandes opportunités, à la prospérité et à la justice". Et de lancer: "L'Iran doit choisir. Cela fait trente ans qu'on nous dit ce à quoi le gouvernement iranien est opposé. Désormais, la question est de savoir quel type d'avenir il souhaite." La communauté internationale, Etats-Unis en tête, presse Téhéran de répondre rapidement au projet d'accord de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur son programme nucléaire, mais la République islamique traîne des pieds et multiplie les versions amendées. Mardi, le Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a ainsi rappelé qu'il refuserait tout diktat américain dans les négociations sur le nucléaire. Réponse de Barack Obama: Washington a "reconnu le droit international de l'Iran à un programme nucléaire pacifique" et "démontré [sa] volonté de prendre des mesures d'instauration de la confiance aux côtés d'autres membres de la communauté internationale". Comprendre: la balle est désormais dans le camp de Téhéran.

 

Source : lejdd.fr   04-11-2009

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens