Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 06:00




irak-elections-legislatives.jpg




Les Irakiens ont voté dimanche 7 mars en grand nombre en dépit des obus et bombes qui ont fait 38 morts et 110 blessés lors d'un scrutin législatif crucial entouré d'impressionnantes mesures de sécurité.

 


Selon les premières estimations données par les responsables locaux, les regions sunnites qui avaient boycotté le scrutin en 2005 semblent avoir davantage voté que les provinces chiites. Ainsi 90 % des électeurs se sont rendus aux urnes dans la province de Diyala, 82 % dans la ville de Samarra et 60 % dans le gouvernorat de Ninive alors que dans des provinces chiites comme Diwaniya, Najaf et Nassiriya, le taux de participation se situe entre 55 % et 60 %. Les bureaux de vote sont désormais fermés et les opérations de dépouillement ont immédiatement débuté.

 

Tirs d'obus de mortier

 

Dès l'ouverture du scrutin à 7 heures (5 heures à Paris), les tirs d'obus de mortier et de roquettes katioucha ont secoué la capitale, survolée par des hélicoptères. Au moins soixante-dix projectiles sont tombés principalement sur les quartiers sunnites. 38 personnes ont été tuées par ces tirs. Le nombre de blessés s'élève à 110 personnes dans tout le pays, dont 13 par des tirs d'obus contre un bureau de vote à Iskandariya, à 50 km au sud de Bagdad.

 

Les explosions ont fait trembler les murs des immeubles mais pas les Irakiens habitués depuis sept ans aux bombes et obus. "C'est notre destin. Nous Irakiens, ne connaissons pas notre avenir mais pour nous aujourd'hui les bombes sont des vétilles", assure la professeur d'anglais Arabiya al-Samarraï, 46 ans, présente avec ses deux enfants dans un bureau de vote à Mansour, à Bagdad. "Votez contre Al-Qaeda ! Ils nous ont terrorisés pendant plusieurs années. Maintenant, il faut les chasser car ils font du tort au pays", a lancé dans un bureau de vote Kamal Fawaz, un électeur de Fallouja, ancien fief de l'insurrection après l'invasion de l'Irak en 2003.

 

Le réseau d'Oussama Ben Laden a menacé de mort quiconque participerait à ces élections, les deuxièmes depuis le renversement de Saddam Hussein. Ce scrutin est jugé crucial pour la stabilité du pays à six mois du départ des troupes américaines de combat et à moins de deux ans du retrait total.

 

Vers un retour des sunnites sur la scène politique ?

 

Plusieurs centaines de milliers de militaires et policiers ont protégé les 46.000 bureaux de vote. Environ 19 millions d'électeurs ont été appelés à désigner les 325 députés pour un mandat de quatre ans durant lequel 96.000 soldats américains quitteront définitivement l'Irak. Ces législatives doivent consacrer l'hégémonie politique des chiites, qui représentent près de 60 % de la population et le retour sur la scène politique des sunnites, qui ont perdu en 2003 la direction de l'Etat qu'il détenait depuis sa création en 1920.

 

Douze coalitions et 74 partis sont en lice mais deux listes sont données favorites : l'une ayant une forte connotation religieuse chiite, "l'Alliance pour l'Etat de droit" du Premier ministre Nouri al-Maliki, et l'autre résolument laïque, le Bloc Irakien, dirigé par l'ancien chef du gouvernement Iyad Allawi.

 


Source : lepoint.fr  07-03-2010




Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

F

Pour moi la mort de Saddam ne me fait pas grand chose car les Américains ont décidé de son sort et ils se sont débarrassé de quelque chose d'encombrant.


Répondre
A

Je ne suis pas pour Saddam car j'ai lu le livre et je me suis fait ma propre opinion..
On voit mieux comment les choses se sont passées mais il n'empêche que Saddam reste cet homme qui a torturé et tué,des êtres humains,de sang froid.


Répondre
A

Il méritait qu'on le traite ainsi...C'est un être sans coeur et qui n'éprouve pas de remords..


Répondre
J


Je dois dire que je suis assez surpris de la compassion que certains éprouvent à posteriori pour cet hommme qui a été, de l'avis de tous, avant tout un dictateur sanguinaire. cela ne
jsutifie aucunement la cruauté que l'on aurait pu avoir à son égard lors de son éxécution. Je n'ai pas lu le livre de son avocat, seulement quelques extraits. Il faut bien sur se méfier de ces
témoignages à retardement qui, parce qu'ils prennent le contre-pied de ce que tout le monde croit savoir, font un peu de bruit dans les médias. Mais sachons tout de même que cet avocat que je ne
connais pas, s'il n'avait pas prétendu ce qu'il a dit n'aurait pas eu une seule ligne dans aucun journal !...


le président irakien a été jugé, condamné et exécuté. Le fait que pendant son jugement le pays ait été occupé par des armées étrangères n'est pas vraiment un atout pour l'impartialité de ce
jugement. Mais à quoi bon remuer le passé sutout lorsqu'il est aussi sombre. Les Irakiens aujourd'hui doivent avant tout bâtir leur avenir et je pense que c'est la volonté du plus grand nombre
dans ce pays ravagé par la guerre.


 


Jean Pierre Echavidre



A

Saddam a été traité telle une bête de foire pendant sa détention et ses bourreaux ont profité de sa mise à mort pour assouvir une vengeance et le rouer de coups...


Répondre
Z

J'ai vu la vidéo sur le net et ce que j'ai vu n'est pas très joli. Quand on sait que c'est un fait réel et qu'un être humain est passé par une telle torture...ca fait froid dans le dos.


Répondre
F

La corde devait être de la même longueur que le corps de Saddam et il est clair que la corde paraissait trop longue...
Et le noeud devait être de la taille d'un poing et il était trop gros.
Tout avait été mis en scène pour l'humilier et le torturer jusqu'à la fin.


Répondre
A

Ce qui m'a le plus frappé dans ce livre c'est que sa mise à mort ne s'est pas passé comme on nous a montré sur les médias.
On raconte que la corde avait été délibérément allongée pour qu'il tombe par terre encore en vie et qu'on puisse le tuer en le frappant. Saddam Hussein a été piétiné et frappé jusqu'à ce que mort
s'ensuive et surtout loin de la caméra!!! Il a beau être un dictateur mais ne mérite pas d'être traité de la sorte.


Répondre
B

C'est clair que la justice voulait seulement la peine de mort pour lui et peu importe les moyens....
"...le bourreau libéra la trappe maudite sous les pieds du héros dont le corps tomba à terre,car la corde avait été sciemment allongée pour qu'il ne meure pas par pendaison...puis ils tirèrent sur
la corde pour donner l'illusion de sa pendaison selon la procédure légale"
Il n'y a qu'à aller voir la vidéo de sa pendaison,la corde était trop expressément trop longue pour tuer quelqu'un.Il a été roué de coups avant que ses bourreaux ne se décident à tirer sur la corde
pour l'achever.


Répondre
F

Je suis actuellement en train de lire le livre et il est passionnant. Le procès de saddam Hussein n'a pas été un des plus équitable car beaucoup de procédures légales n'ont pas été respecté par la
justice. Il est clair de voir que l'issue finale allait être la même peu importe le procès. On voulait que Saddam paie pour ses crimes contre le peuple Irakien et contre l"humanité.


Répondre
K

En parlant de Saddam et son ère, je lis en ce moment un livre qui vient de sortir « SADDAM ? Les secrets d’une mise à mort », des propos de l’ancien président irakien livrés à son avocat pendant sa
détention. Une autre vision des faits totalement contraires à ce que nous racontent.


Répondre
J

Je n'ai pas lu ce livre, seulement quelques extraits publiés dans la presse. Il est vrai que l'avocat de sadsam hussein est probablement le mieux placé pour raconter la vie en détention de l'ex
président iarkien. Il est vrai aussi qu'en tant qu'avocat du condamné il a surement une vision un peu partiale de la chose. Mais bien sur on ne sait pas tout et je comprend très bien qu'un certain
nombre d'irakiens soit, encore aujourd'hui, assez "amers" que leur président élu (?) ait été jugé et condamné à mort sous la pression d'une armée étrangère...


Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens