Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 15:30

Francois-Hollande-deuxieme-conference-de-presse.jpg

 

 

Face à la récession, le président a affiché volontarisme et optimisme lors de sa deuxième conférence de presse jeudi 16 mai dernier. Sans annoncer de nouvelles mesures pour tenir son pari d’inverser la courbe du chômage. Ni donner de pistes sur les économies à faire dans les dépenses publiques. Faute de résultats sur le plan intérieur, il a placé l’An 2 de son quinquennat sous le signe de l’Europe. Avec, là aussi un optimisme qui étonne car les mesures annoncées sont, pour la plupart, déjà connues et ont fait l’objet de discussions avec nos partenaires qui n’ont pas abouti.

François Hollande continue de bricoler. S’il n’a pas repris, jeudi 16 mai à l’Elysée devant les journalistes réunis pour sa deuxième conférence de presse, sa malheureuse formule de la "boîte à outils", le président n’a pas formulé d’annonces. Il a surtout beaucoup recyclé des mesures déjà entendues notamment sur l’Europe, usé de son habileté pour promettre d’hypothétiques résultats sur le front du chômage d’ici la fin de l’année et, enfin, relativisé son impopularité grâce à une autodérision amusante.

Bref, c’est un François Hollande, imperturbable et presque désarmant, qui a défendu son bilan pendant deux heures trente. Une belle performance. Si l’objectif du chef de l’Etat était d’afficher un moral et une endurance à toute épreuve, l’opération de communication est réussie. Si, en revanche, le but était de relancer son quinquennat, cela risque d’être insuffisant.

La "patate chaude" aux Européens

En bon politicien, François Hollande a décidé de placer "l’An 2" de son mandat présidentiel sous le signe de l’Europe en lançant une inattendue "offensive" en quatre points (un gouvernement économique de la zone euro, un plan d’insertion pour les jeunes à l’échelle européenne, une communauté européenne de l’énergie et une nouvelle étape pour l’intégration européenne). Mis en échec sur le plan hexagonal, le chef de l’Etat s’en remet donc à l’Europe pour essayer de gagner du temps. Une manière de passer la "patate chaude" aux Européens.

Sur le plan intérieur, François Hollande a gardé son cap du "sérieux budgétaire". Sans nouvelles annonces. Toujours persuadé que ses "outils"(emplois d'avenir et contrats de génération) allaient finir par inverser la courbe du chômage. Finalement, c’est sur les retraites que le Président s’est montré (un peu) audacieux puisque l’ancien patron du PS a admis que pour rétablir durablement le régime de répartition, "on devra travailler un peu plus longtemps". Une façon pour le socialiste d’entériner les réformes conduites par la droite depuis dix ans. Une réforme qui, rappelons-le, avait fait descendre la gauche dans la rue à plusieurs reprises !..

En revanche, il n’a pas vraiment rassuré sur le terrain fiscal et toujours pas donné la moindre piste sur les économies à réaliser dans les dépenses publiques. "L’idéal serait de ne pas augmenter les impôts sur les ménages en 2014", a-t-il assuré. On a entendu des engagements plus fermes…

L’épée de Damoclès au dessus de la tête des ministres

Sur la forme, il s’est acquitté sans difficulté de l’exercice de la conférence de presse qu’il affectionne. A l’aise, il n’a pas hésité à se poser des questions lui-même sur la taxe à 75% ou le droit de vote des étrangers. La mine gourmande, il n’a pas retenu quelques blagues. Mention spéciale pour cette phrase : "Je suis un président avec une popularité au zénith!" Les trois quarts des Français sont déçus par son action mais François Hollande ne perd pas son humour. Drôle ou mystérieux, il éludé la question sur une nouvelle candidature : "Je veux laisser une trace en 2017, pas une candidature."

Finalement, le plus heureux au bout de cet interminable marathon est Jean-Marc Ayrault, couvert d’éloges par le Président. Le Premier ministre va donc rempiler. Ce qui n’est pas forcément le cas de tous les ministres assis à côté du chef de l’Etat. François Hollande continue de les terroriser. Et cela pourrait durer encore quelques semaines. Drôle d’ambiance et de gouvernance.

 

Source : leJDD.fr 16-05-2013

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens