Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 12:00










Entre Washington et Islamabad, la crise de confiance est rituelle mais les dernières semaines ont été particulièrement turbulentes. La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a achevé, vendredi 30 octobre dernier, une tournée au Pakistan visant à dissiper les malaises, malentendus et soupçons réciproques, qui empoisonnent la relation bilatérale à un moment critique de la guerre dans l'Afghanistan voisin.

 

 

Alors qu'à Washington Barack Obama est en train d'achever sa réflexion sur la redéfinition de la stratégie afghane des Etats-Unis, Mme Clinton est venue s'assurer de la loyauté du Pakistan, promu depuis 2001 allié crucial dans la "guerre contre la terreur". Au motif que la franchise est de mise dans une "vraie relation", la secrétaire d'Etat n'a pas mâché ses mots, jeudi, en s'interrogeant sur de la détermination d'Islamabad à éradiquer les bases d'Al-Qaida sur le sol pakistanais. "Al-Qaida a trouvé abri au Pakistan en 2002, a-t-elle déclaré à un panel de journalistes à Lahore. Je trouve difficile à croire que personne dans votre gouvernement ne sache où ils sont ni ne puisse les arrêter, s'il le voulait vraiment." "Le gouvernement (pakistanais) a de multiples ramifications, a-t-elle ajouté vendredi. Quelqu'un, quelque part au Pakistan, doit savoir où sont ces gens (d'Al-Qaida)."

 

Les experts américains ont longtemps mis en cause la "duplicité" de l'armée pakistanaise dans la lutte contre Al-Qaida dont la présence est attestée dans certains sanctuaires du Nord-Waziristan, au coeur de zones contrôlées par des groupes talibans qualifiés de "progouvernementaux". Depuis l'été 2008, les drones américains ont multiplié les frappes sur ces repaires dans les zones tribales étalées le long de la frontière avec l'Afghanistan, au risque d'enflammer l'antiaméricanisme de Pakistanais dénonçant une violation de leur souveraineté nationale. 

Coïncidence ou pas, l'armée pakistanaise a exhibé, jeudi, des documents d'identité d'étrangers liés à Al-Qaida trouvés à Sherwangi (Sud-Waziristan) après la capture de cette localité dans le cadre de l'offensive militaire déclenchée contre le bastion du mouvement taliban Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP). 

Il s'agit d'un passeport appartenant à l'Allemand Saïd Bahaji, ex-membre de la "cellule de Hambourg" recherché dans le cadre des attentats du 11-Septembre, et d'une carte de résidence marocaine au nom de l'Espagnole Raquel Garcia Burgos, épouse du Marocain Amer Azizi, recherché pour son rôle présumé dans les attentats de Madrid du 11 mars 2004. Cette découverte, fort opportune, vise à l'évidence à montrer que l'armée pakistanaise s'active et obtient des résultats.

 

Durant les trois jours de sa visite, Mme Clinton se sera heurtée à l'incompréhension, voire à une franche hostilité, des divers secteurs de la société civile pakistanaise qu'elle a tenu à rencontrer. Bien au-delà des cercles islamistes, nombreux sont les Pakistanais adeptes de la théorie du complot, prêtant aux Etats-Unis le noir dessein de vouloir entretenir le chaos au Pakistan - via le sabotage présumé des accords locaux avec les talibans -, afin de placer le potentiel nucléaire d'Islamabad sous tutelle.

 

Ce fantasme d'un Pakistan en voie d'asservissement a été exacerbé par l'adoption définitive, fin septembre, par le Congrès américain, de la loi dite Kerry-Lugar prévoyant de tripler le montant de l'aide non militaire au Pakistan, qui passera à 1,5 milliard de dollars (près de 1 milliard d'euros) sur cinq ans.

 

Ce plan d'assistance vise à renforcer l'économie nationale afin de mieux lutter contre Al-Qaida. Mais il est accompagné de conditions - en matière d'efficacité de la lutte antiterroriste, de non-prolifération nucléaire, de prééminence du pouvoir civil sur l'armée, etc. -, qui ont provoqué la colère des secteurs les plus nationalistes de la classe politique et de l'opinion publique. Mme Clinton a dû batailler dur pour dissiper l'impression générale que Washington cherchait à imposer sa suzeraineté.

 

Source : lemonde.fr Frédéric Bobin  01-11-2009

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens