Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 11:00

 

greve-du-23-septembre-mobilisation-reforme-des-retraites-ma.jpg

 

Dès 14 heures ce jeudi 23 septembre l'Elysée publiait un communiqué disant que le succès de la manisfestation était moindre que la fois précédente !..Cela ressemblait un peu à de la provocation..Succès ou pas?  D'un côté, les syndicats se déclarent satisfaits, estimant que la mobilisation a été plus importante que début septembre. La CFDT avance le chiffre définitif de 2,9 millions de personnes dans les rues de France. La CGT parle, elle, de trois millions de manifestants. En face, le gouvernement évoque des chiffres en baisse. Selon lui, seules 997.000 personnes ont manifesté.  Ce qui est plus sur c’est que le nombre de grèvistes est un peu plus faible, que les femmes et les jeunes ont globalement davantage manifesté et que les salariés du privé étaient plus nombreux.  Tout cela sera-t-il suffisant pour que le gouvernement lâche un peu de lest sur cette réforme des retraites qui décidément passe mal auprès des Français ?.. Pas sur du tout !..

 

Alors que la nouvelle journée de protestation contre la réforme des retraites se termine dans les villes de France, l'heure est effectivement aux premières estimations. Côté syndicats, on estime que la mobilisation est au moins aussi importante que lors de la dernière journée de grève, le 7 septembre. "C'est au même niveau ou plus fort",a déclaré le secrétaire général de Force ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly, dans le cortège de la manifestation parisienne. Même constat pour la CGT puisque Bernard Thibault a évoqué une mobilisation "dans les mêmes proportions".A Marseille par exemple, les premières estimations font état de 220.000 personnes dans les rues, selon les syndicats, contre 200.000 début septembre. Les chiffres semblent être en hausse également à Toulouse ou encore à Nice. Dans la capitale, où la manifestation a débuté en début d'après-midi, la CGT avance déjà le chiffre de 300.000 personnes, soit là encore davantage que le 7 septembre. A 17h00, la CFDT a annoncé le chiffre de 2,9 millions de personnes dans les rues de France, contre 2,5 millions précédemment. La CGT avance, elle, le chiffre de 3 millions de manifestants.

 

Mais, de son côté, le gouvernement estime, au contraire, que les chiffres sont à la baisse et se félicite de cette évolution. Contrairement aux syndicats, le ministère de l'Intérieur indique que seulement 997.000 personnes ont manifesté en France jeudi. Cela "se justifie soit parce que les gens considèrent que le sujet est déjà très engagé pour permettre une mobilisation plus grande, soit qu'ils adhèrent davantage au projet",déclare-t-on dans l'entourage de Nicolas Sarkozy. Voté à l'Assemblée nationale le 15 septembre, le texte arrive au Sénat le 5 octobre. Et si quelques aménagements, à la marge, pourront encore être réalisés, le gouvernement refuse de bouger sur les mesures d'âge, à savoir une retraite à 62 ans, et à 67 ans à taux plein.

 

Syndicats divisés sur la suite à donner

 

Face à l'attitude de l'Etat sur ce dossier, les syndicats entendent poursuivre leurs actions. Une réunion de l'intersyndicale est déjà programmée pour vendredi. "Si le gouvernement ne bouge pas, y compris après cette journée, il y aura des suites", assure Jean-Claude Mailly, qui n'exclut pas, avec la CGT, une grève reconductible. Une démarche inenvisageable pour François Chérèque. "Ceux qui veulent radicaliser le mouvement, appeler à la grève générale, veulent souvent rentrer dans une démarche politique, d'opposition globale avec le gouvernement", estime le leader de la CFDT. Il se prononce, tout comme la CFTC, pour de nouvelles journées d'actions en octobre, au moment où la réforme va entrer au Sénat.

 

Le débat aura lieu au Sénat

 

Car, à la chambre haute du Parlement, les débats s'annoncent vifs et la partie n'est pas gagnée d'avance pour le gouvernement qui ne possède pas la majorité absolue. Il devra compter sur le vote des centristes et des radicaux du groupe du rassemblement démocratique et européen (RDSE). Mais des voix s'élèvent déjà au sein même de la majorité. Le président du Sénat, Gérard Larcher (UMP), s'est prononcé pour le maintien de l'âge de départ à la retraite, sans décote, à 65 ans, pour les femmes ayant élevé au moins trois enfants. Pas question, a répondu mercredi le gouvernement par la voix de son porte-parole, Luc Chatel.

 

Outre cette question, la majorité risque d'être confrontée à un autre problème. Contrairement à ce qui se fait à l'Assemblée nationale, le Sénat ne dispose pas de "temps législatif programmé". Les discussions seront donc illimitées. "Le gouvernement n'en a pas fini avec la démocratie. Le Sénat l'attend de pied ferme. Nous voulons un vrai débat qui a été censuré à l'Assemblée", a averti le président du groupe socialiste, Jean-Pierre Bel. Et son homologue du groupe communiste et apparentés, Nicole Borvo Cohen-Seat, a confirmé: "Nous allons relayer ce qui se passe en profondeur dans le pays."

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)
 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens