Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 18:00

 

Nikos-Mihaloliakos-neo-nazi-grece.jpg

 

 

Il fallait s’y attendre. Les grecs qui sont soumis depuis plusieurs années à une austérité insupportable allaient faire payer leurs responsables politiques. Les résultats des élections législatives grecques de dimanche 6 mai dernier placent le pays dans une situation compliquée : les deux principaux partis, pro-européens, ne parviennent pas à obtenir de majorité parlementaire tandis que la formation de gauche radicale Syriza et le parti néonazi Aube dorée font une entrée en force dans le corps législatif.

La débâcle. Ce seul mot revient en boucle dans les médias internationaux pour qualifier les résultats des deux principaux partis de Grèce au scrutin législatif de dimanche 6 mai dernier. Les électeurs ont infligé un cinglant désaveu au Pasok (socialiste) et à la Nouvelle démocratie (droite), les deux formations qui se sont partagé le pouvoir depuis l'avènement de la République en 1975. Pro-européens, les deux partis ont payé les frais de leur ligne d'austérité, imposée par les marchés financiers alors que le pays ne parvient toujours pas à se désendetter.

Résultat : les mouvements opposés à la rigueur, souvent issus des extrêmes gauche et droite, ont raflé 150 sièges au Parlement, selon un décompte du ministère de l'Intérieur portant sur 95% des dépouillements. Soit la moitié exacte du nombre de députés qui compose la chambre législative grecque. A l'inverse, le Pasok et la Nouvelle démocratie, qui gouvernent au sein d'une coalition inédite depuis novembre, n'obtiennent que 150 sièges. Les deux partis ont recueilli 32,4% des suffrages quand ils cumulaient 77,4% des voix en 2009.

La gauche « radicale » entre en force au Parlement

Parmi les grands gagnants du scrutin, la formation de gauche radicale, Syriza (que l’on pourrait comparer au front de Gauche français), opposée au memorandum d'accord de la Grèce avec les bailleurs de fonds du pays, devient la deuxième force politique du pays, avec 51 sièges au Parlement. La percée du Syriza pourrait priver de tout espoir de majorité une coalition d'unité nationale visant à garantir le maintien du pays dans l'euro, à laquelle ont appelé dans la soirée les dirigeants des deux partis gouvernementaux sortants, le conservateur Antonis Samaras et le socialiste Evangélos Vénizélos, laminés dans les urnes pour leur ralliement à l'austérité.

21 députés ouvertement néonazis

Mais surtout, c'est le parti Chryssi Avghi, Aube dorée en français, qui créé la surprise : cette formation ouvertement néonazie fait une entrée en force au Parlement en obtenant 6,9% des suffrages. "L'heure de la peur a sonné pour les traîtres à la patrie", a menacé le dirigeant de la formation, Nikos Mihaloliakos (photo), affublé du sobriquet de "Fuhrer" par la presse grecque. Ex-groupuscule semi-clandestin anti-immigrés aux méthodes notoirement violentes et aux thèses racistes et antiparlementaires, Aube dorée a obtenu 21 députés sur 300. Ce qui en fait le sixième parti des sept qui seront représentés dans cette assemblée.

Un « séisme » politique

Comment la Grèce va-t-elle se remettre de ce "séisme politique", pour reprendre l'expression de Panos Panagiotopoulos, un ténor de la Nouvelle Démocratie? Les marchés financiers, eux, s'inquiètent déjà. Plus que l'issue de l'élection présidentielle française, les résultats des législatives grecques ont provoqué une chute des indices boursiers asiatiques, ainsi que du cours du pétrole.

En effet, si une coalition ne peut se mettre en place rapidement pour reprendre les réformes engagées, donc l’austérité, il est fort probable que la Grèce soit, cette fois-ci, condamnée à sortir de la zone Euro. Avec des conséquences pour les autres pays d’Europe que personne ne peut envisager aujourd’hui !...

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens