Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 11:59

George-Papandreou-annonce-referendum.jpg

 

 

Les européens ont déployé beaucoup d’efforts la semaine dernière pour trouver une solution qui permette à la Grèce de souffler un peu et surtout pour sauver la zone Euro. Les marchés ne s’y sont d’ailleurs pas trompés car toutes les bourses sont brutalement remontées et un certain climat de sérénité semblait avoir été retrouvé en attendant la réunion du G20 qui devrait ( ?) remettre un peu d’ordre dans la finance mondiale. Le Premier ministre grec George Papandreou a annoncé, lundi 31 octobre dernier, que les Grecs seront consultés par référendum sur le nouveau plan d'aide européen et qu’un vote de confiance aurait lieu au Parlement. Il n’en fallait pas plus pour que l’incertitude s’abatte de nouveau sur la zone euro qui, à nouveau, est dans la tourmente !.. D’autant plus que la décision grecque a surpris tout le monde y compris le Président français et la chancelière allemande. Nicolas Sarkozy, qui pensait bien avoir fait le plus dur lors du sommet européen de mercredi dernier afin de régler le cas de la faillite éventuelle du voisin grec. "Le geste des Grecs est irrationnel et de leur point de vue dangereux", estime un proche du président, cité par le journaliste du Monde..

 

La semaine dernière, les dirigeants européens avaient trouvé, in extremis, un accord avec les banques pour effacer une partie de la dette grecque. Mais cet accord sera soumis au peuple grec avant adoption. C'est ce qu'a annoncé lundi 31 octobre dernier le Premier ministre Georges Papandreou, en indiquant qu'un référendum sera organisé. Ce sera seulement le deuxième en 37 ans de démocratie. "La volonté du peuple grec s'imposera à nous", a déclaré le chef du gouvernement au groupe parlementaire socialiste. Il a également ajouté qu'il allait aussi demander un vote de confiance au Parlement sur l'accord de la dette. Celui-ci devrait intervenir vendredi. Le parti majoritaire dispose actuellement d'une majorité de 153 députés sur 300 sièges.

"Si les Grecs n'en veulent pas (du nouvel accord), il ne sera pas adopté", a poursuivi Georges Papandreou. De nombreuses manifestations se sont déroulées ces derniers mois à travers le pays pour protester contre la politique d'austérité de l'Etat et les conséquences de l'accord européen qui donnent aux créanciers plus de contrôle sur la politique budgétaire du pays, faisant craindre à certains une perte totale de souveraineté. Selon un sondage paru le week-end dernier, seuls 12,6% des Grecs jugent positives les conclusions du sommet européen. Le référendum ne devrait pas être organisé avant 2012. Le ministre des Finances a précisé qu'il aurait lieu après la fin des discussions entamées entre le gouvernement et les banques, qui sont les plus grosses détentrices d'obligations souveraines grecques.

Une dette de 160% du PIB

L'accord conclu avec les banques porte sur un renoncement de 50% de leurs créances, soit cent milliards d'euros sur un total d'endettement public du pays de 350 milliards d'euros. Athènes recevra en outre de nouveaux prêts internationaux de 100 milliards d'euros également d'ici fin 2014, dans le cadre d'un programme qui remplace celui de 109 milliards d'euros décidé en juillet par l'UE et le FMI. En échange, le pays doit accepter un vraisemblable renforcement des contrôles sur sa politique budgétaire. Or la décision unilatérale de Georges Papandreou a fait plonger les actions bancaires françaises de plus de 10 % à l’ouverture des bourses mardi 1er Novembre. L’incertitude que créé l’annonce de ce referendum et l’hypothèse, plus que vraisemblable, que les grecs pourraient répondre NON replonge l’Europe dans le marasme financier !... Quel gâchis …

La dette de la Grèce s'élève à 350 milliards d'euros, soit environ 160% de son PIB. Selon les termes de l'accord, la dette devrait être ramenée à 120% du PIB d'ici 2020.

 

 

 

Source : leJDD.fr 01-11-2011

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article
Repost0

commentaires

facon 01/11/2011 12:39


Je viens de réagir sur mon blog. C’est un bien mauvais coup des Grecs car l’issue du scrutin ne fait aucun doute, ce sera Non. Pire encore pendant les deux mois à venir la panique va s’installer
avec des conséquences imprévisibles …

L’Espagne est aussi en grandes difficultés, le taux de chômage atteint son record absolu depuis 15 ans. Et le « fou du roi » Berlusconi va-t-il avoir le courage de tenir ses promesses ?

Nous voici encore plus mal, après un « accord historique » nous retombons dans l’ornière.

Notre triple A est plus que jamais menacé car la crise systémique peut désormais intervenir à tout moment.

Enfin les français ouvrent les yeux, le temps de l’opulence est terminé.

Sans vouloir faire preuve de cynisme je rappellerai qu’en cas de crise les gros maigrissent et les petits meurent …


Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens