Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 08:00

 

Reine-Elisabeth-II.jpg

 

La reine Elisabeth II a lu mardi 25 mai le traditionnel discours du trône, qui marque outre-Manche l'ouverture d'une nouvelle session parlementaire. Ecrit par le nouveau gouvernement, emmené par David Cameron, il place la réduction du déficit et le retour de la croissance économique au cœur des objectifs prioritaires de la législature. Lundi, le gouvernement a annoncé un vaste plan d'austérité.  

  

En Grande-Bretagne, la reine officialise chaque étape du processus politique. Après avoir donné, le 11 mai dernier, à David Cameron l'autorisation de former le nouveau gouvernement, Elisabeth II a validé mardi le programme du nouveau gouvernement. Outre-Manche, cette "validation" prend une tournure très formelle: la reine a lu, devant la Chambre des Lords, le programme rédigé par l'exécutif, dirigé par David Cameron. C'est son traditionnel discours du trône, qui marque en Grande-Bretagne l'ouverture d'une nouvelle session parlementaire.

 

Devant les élus britanniques, Elisabeth II a donc parlé rigueur. Rien d'étonnant à cela: lundi, le nouveau gouvernement a annoncé un vaste plan d'austérité. Ce dernier prévoit des coupes budgétaires d'un montant total de 7,19 milliards d'euros.. "La première priorité est de réduire le déficit et de restaurer la croissance économique", a ainsi déclaré la reine, avant d'ajouter: "Des mesures seront prises pour accélérer la réduction du déficit budgétaire structurel." Première d'entre elles: un nouvel Office pour la responsabilité budgétaire sera créé. Ce service aura pour tâche d'établir des prévisions de croissance et d'anticiper les besoins d'emprunt de l'Etat. Le déficit actuel de la Grande-Bretagne atteint 11% du Produit intérieur brut (PIB). D'autres mesures devraient suivre.

 

Référendum sur la loi électorale

 

Dans son discours, la reine a également formalisé l'idée d'une modification de la loi électorale. Un référendum sera organisé sur ce sujet. Le libéral-démocrate Nick Clegg a fait de cette réforme l'une des conditions pour accepter d'entrer au gouvernement de David Cameron. En outre, le gouvernement formulera des propositions pour remplacer l'actuelle Chambre des lords, non élue, par une assemblée totalement, ou principalement, désignée sur la base de la représentation proportionnelle.

 

Figurent également au programme de la législature - établi pour l'heure sur 18 mois - le renforcement des libertés publiques - en renonçant par exemple au projet travailliste d'instauration d'une carte d'identité nationale -, le contrôle de l'immigration - "Limiter le nombre de migrants économiques non originaires de l'Union européenne pénétrant sur le sol du Royaume-Uni" -, davantage de pouvoirs au Parlement écossais, un nouveau modèle de financement des écoles ou encore des garanties sur les futurs traités européens. Sur ce point, la reine, dans son discours, a précisé que le gouvernement ferait en sorte que le Parlement et le peuple britannique aient leur mot à dire sur tout transfert de pouvoir à l'Union européenne. Ainsi, aucune adhésion à l'euro ne sera possible sans le consentement des Britanniques.

 

 

Source : lejdd.fr  25-05-2010     

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


       

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

David CABAS 31/05/2010 00:47


Connaissez vous la loi Giscard Pompidou et le Traité de Maastrich ?

Alors que les bourses chutent, que l'Euro est à l agonie, que les plans d'austérités se multiplie à travers l'Europe, il serait sage de connaître les vrais raisons de l'augmentation de la dette
!

Le bon sens commun voudrait que la dette soit du à trop de sociale, trop de santé, trop de services publiques, trop de fonctionnaires, trop de retraites. Nos responsables politique se font l'écho
d'un tel message et mettent en œuvre des plans sensés répondre aux problèmes de la dette !

Mais tout ceci est une arnaque : L'arnaque de la dette !

Jusqu'au 3 janvier 1973, la Banque de France avait le droit d'émettre du crédit à très bas taux d'intérêt afin de financer les besoins de l'état et d'investir dans les projets d'avenir !

Mais sous prétexte d'inflation, le gouvernent Giscard Pompidou a cru bon empêcher la Banque de France de faire son travail en transférant de fait le pouvoir aux banques privés. Et oui depuis cette
époque la France s'endette auprès des marchés financiers avec des taux d'intérêts élevés et c'est obligatoire pour tous les pays membres depuis Maastrich et les traités suivants!

En claire, ce sont les taux d'intérêts imposés sur la dette qui créer l'augmentation folle des dette publique !

L'alternative

Un retour au crédit publique productive, redonner le pouvoir au nation de battre monnaie afin de l'investir non dans les bulles spéculatives ou dans les jeux des casinos financiers mais bien dans
l'économie physique au service de la population et du travail humain.

Nous devons dire Non au chantage de l'empire de la finance de la City de Londre et de Wall Street à New York

Si tu veux rejoindre la bataille pour changer le système économique rejoins moi sur mon groupe : http://www.facebook.com/group.php?gid=104166076293247&ref=ts

David CABAS
david.cabas.over-blog.fr


Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens