Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 15:30

Francois-Hollande-veut-reorienter-l-Europe.jpg

 

La croissance ne pointe toujours pas à l’horizon, les indicateurs sont pratiquement tous au rouge alors à l’Elysée depuis quelques semaines on ne parle plus que de l’Europe. Application des traités avec plus de discernement pour éviter que le dérapage de notre déficit soit sanctionner, grand plan pour lutter contre le chômage des jeunes et surtout investissements massifs. Dans un document adressé mardi 24 juin au président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, François Hollande détaille ses priorités en faveur d'une réorientation de l'Union européenne. Le chef de l'Etat, avec ses partenaires sociaux-démocrates, plaide notamment en faveur d'un plan d'investissements qui permettrait de renouer avec la croissance.

Le texte est prêt et sera sur la table des discussions lors du Conseil européen qui se tient jeudi 26 et vendredi 27 juin. François Hollande et ses partenaires sociaux-démocrates au sein de l'UE, qu'il a rencontrés samedi dernier, ont finalisé un document qui servira d'"agenda pour la croissance et le changement en Europe". Selon « Le Monde » mardi 24 juin, l'Elysée a apporté la touche finale lundi pour une transmission du texte dans la journée au président du Conseil européen, Herman Van Rompuy. "Il est temps de changer d'échelle et d'ouvrir une nouvelle étape", déclare François Hollande, selon un extrait publié.

Le soutien à Juncker contre une réorientation de l’Europe

En contrepartie d'un soutien à la candidature du conservateur Jean-Claude Juncker pour la présidence de la Commission européenne, les dirigeants de gauche veulent en effet peser sur le contenu de son futur mandat. Déjà, dans la foulée de la lourde défaite de son camp aux élections européennes, François Hollande avait répété vouloir "réorienter l'Europe, mais avec encore plus de force". Cette promesse de réorientation, martelée pendant sa campagne présidentielle de 2012, se décline aujourd'hui en cinq priorités, selon cet agenda consulté par « Le Monde » : une politique économique orientée vers la croissance, la lutte contre le chômage des jeunes, une politique européenne de l'énergie, la maîtrise des flux migratoires et un "choc de simplification" pour les institutions.

Un plan à 240 milliards euros

Pour renouer avec une véritable croissance en Europe, la France propose ainsi à ses partenaires "un programme d'investissements à cinq ans, en mobilisant les ressources publiques européennes et nationales ainsi que les ressources de l'épargne privée et les grands investisseurs", cite le quotidien. Un plan qui atteindrait 240 milliards d'euros par an, qui ferait appel à la Banque européenne d'investissement, aux banques publiques d'investissements nationales (la Caisse des dépôts en France) mais aussi sur l'épargne privée.

François Hollande veut également "revoir les négociations en cours concernant l'accord transatlantique" avec les Etats-Unis et modifier la législation européenne de la concurrence afin de favoriser "l'émergence de champions européens". La lutte contre le chômage des jeunes ou la politique énergétique européenne passeraient pour leur part par de nouveaux fonds. La politique commune sur l'immigration nécessiterait selon le chef de l'Etat français "un corps de garde-frontières européens". Enfin, François Hollande veut ouvrir le chantier d'une réforme sur le fonctionnement de l'UE et améliorer la gouvernance économique de la zone euro.

Les négociations avec Angela Merkel s'annoncent compliquées, notamment sur les marges de manœuvre budgétaires des Etats-membres. François Hollande plaide notamment pour "plus de flexibilité" qui permettrait de repousser les délais sur la baisse des déficits publics, qui doivent être toujours ramenés à 3% fin 2015. Un objectif auquel ne croit pas la Cour des comptes en France. Le pacte européen de stabilité et de croissance, qui définit les objectifs à suivre pour les Etats-membres, est dans le viseur des sociaux-démocrates. Plus offensif que François Hollande sur cette question, l'Italien Matteo Renzi l'avait même renommé "pacte de stupidité".

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens