Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 12:00

Hollande-choc-de-simplification-toulouse-9-janvier-2014.jpg

 

 

Le chef de l'Etat, François Hollande, était en déplacement jeudi 9 janvier à Toulouse. Dix mois après l'avoir annoncé, il a précisé des mesures du "choc de simplification" qu'il souhaite mettre en œuvre pour dynamiser l'économie et faciliter la vie des Français.

Dix mois après le lancement de son "choc de simplification" en mars dernier, le président de la République, François Hollande, a jugé nécessaire, jeudi 9 janvier, lors d'un déplacement à Toulouse, de passer à la vitesse supérieure. Il a demandé à chacun d'y prendre "sa part de responsabilité" : entreprises, salariés, fonctionnaires mais aussi collectivités locales. Et s'est référé à des chiffres de l'OCDE selon lesquels les lourdeurs administratives coûteraient chaque année entre 60 et 80 milliards à la France. Le chef de l'Etat a ensuite détaillé quelques mesures de ce "choc".

Des délais réduits pour les attributions de permis de construire

"Notre ambition doit être de simplifier pour construire plus, et pour construire plus vite", a dit le chef de l'Etat, qui s'est engagé pendant sa campagne à créer chaque année 500.000 logements, dont 150.000 logements sociaux, au cours de son quinquennat. Un objectif pour l'heure loin d'être tenu. Pour doper ce secteur, il a notamment annoncé une réduction du délai d'attribution des permis de construire à "cinq mois maximum", demandant à la ministre Cécile Duflot, à ses côtés, de "présenter des mesures réglementaires avant le 1er mai prochain" afin d'y parvenir.

Réduire le coût de construction des logements collectifs

Pourfendant le coût des quelque "3.700 normes" grevant le secteur de la construction, François Hollande a aussi fixé l'objectif "de réduire de 10% le coût d'un logement collectif d'ici 5 ans". "Le changement, ce n'est pas seulement dans les mots, c'est dans les actes, et donc le choc de simplification, il doit être démontré", a clamé le président de la République. Pour illustrer son propos, il a assisté à la signature d'un protocole de cession d'un site toulousain appartenant à la Défense, qui permettra la construction de 750 logements sociaux à proximité de la future gare TGV de la Ville rose.

Création d'un "conseil de la simplification"

"Tous les six mois, nous aurons à agir, on ne va pas attendre 3 ans, on va prendre des décisions tout au long de la période et il revient maintenant à chacun de prendre sa responsabilité", a prévenu François Hollande. La mise en musique des réformes sera assurée par "un conseil de la simplification", qui sera officiellement créé vendredi 10 janvier, avec à sa tête le député PS Thierry Mandon et un entrepreneur, Guillaume Poitrinal, ex-PDG d'Unibail.

Parmi les quelques 200 mesures, dont 123 destinées à simplifier la vie des entreprises, le président a pointé en particulier une extension de la procédure du "rescrit". Ce mécanisme obligeant l'administration à garantir une stabilité des règles fiscales aux entreprises sera ainsi élargi à d'autres domaines que la fiscalité, a-t-il promis.

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

facon 10/01/2014 19:07

Les simplifications administratives ont toujours été à l’ordre du jour mais sans le moindre succès, pourquoi ?

Parce que les réformes ne se sont faites qu’en direction du citoyen et jamais à l’intérieur de l’administration elle même. Echec garanti car le pouvoir de dire non est dans le système génétique de
certains fonctionnaires drivés par une direction totalement étrangère au coût du service.

Une anecdote : à peine élu en 1974 Giscard Président et passionné de chasse et de réformes qui avait été le premier à nommer un ministre des simplifications administratives (JJSS) décide de tenter
une expérience in vivo : aller chercher son permis de chasser lui même… Découragé par le parcours du combattant il demande à JJSS de simplifier la procédure de limiter le nombre d’interlocuteurs.
Le souhait venant «d’en haut» JJSS s’exécute et charge , excusez du peu, un Inspecteur Général des Finances (grade le plus élevé de la Fonction Publique) de conduire la réforme. Jeune stagiaire à
l’époque, je me trouve associé au groupe de réflexion et, après plusieurs mois de travail, dans l’incapacité de coordonner tous les services le projet est abandonné … pire, à la sortie les choses
se compliquent avec l’intervention d’un interlocuteur jadis oublié qui, revendiquant depuis toujours, mais en vain, sa présence dans le circuit profite de l’occasion pour y faire son entrée …

Bien sûr Giscard n’en a jamais rien su !!! Et après on dira que les fonctionnaires son débordés …

Tentez, comme je l’ai fait de moderniser les procédures internes et vous subirez le feu nourri des fonctionnaires, des syndicats et pire encore celui de votre hiérarchie…

Le seul moyen de moderniser le Service Public c’est de rogner sur ses moyens, ne vous inquiétez pas les choses se simplifieront d’elles mêmes.

Réformer l’administration c’est simple encore faut il avoir le courage de s’attaquer au fond du problème ….

Chut !!! la haute fonction publique veille à ne surtout rien changer.

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens