Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 08:00

Francois-Hollande-president-de-la-parole.jpg

 

 

Diriger un pays, surtout comme la France, ce n’est pas la même chose que de diriger un parti politique. François Hollande est en train d’en faire la cruelle expérience. Le pacte de responsabilité devait lui permettre de remonter la pente. Mais derrière les mots, les actes se font attendre. Et la popularité du chef de l’Etat ne cesse de dégringoler ..

C’était la botte secrète de François Hollande. Celle qui devait relancer son quinquennat. Sa dernière chance, peut-être la seule, pour remonter la pente. Et inverser une irrémédiable dégringolade dans les sondages avant une probable déconfiture aux élections du printemps.

Mais voilà, ce pacte de responsabilité semble, un mois après sa présentation par le Président lors d’une grande conférence de presse rondement menée, prendre l’eau. En quelques jours, une impression d’enlisement s’est installée. Il a suffi que Pierre Gattaz, le patron des patrons, jette un froid en remettant en cause le principe des contreparties avant de se rétracter. Il a suffi aussi que l’aile gauche du PS brandisse un avertissement sur le thème "pas de chèque en blanc pour le Medef" pour faire pâlir les chances d’aboutir à un historique compromis social. Tout se passe comme si une bonne partie de la gauche ainsi que la frange la plus dure du patronat ne voulaient pas jouer cette carte économique. Une carte pourtant nécessaire.

Sous ce quinquennat, le problème est récurrent. Le chef de l’État est souvent bon à l’oral. La pratique laisse à désirer. Derrière les mots, les actes se font attendre. Ne parlons pas des résultats. Or, Hollande, qui est déjà le président le plus impopulaire et le plus minoritaire de la Ve, ne peut se contenter d’être le président de la "tchatche". Il doit bousculer sa gauche, rattraper le centre si c’est encore possible. Bref, dépasser les clivages politiques. Pas sûr qu’il en est encore l’autorité. Il en a pourtant les moyens institutionnels (ordonnances, remaniement…). Le cap de la baisse des charges pour améliorer la compétitivité des entreprises est le bon. Il reste à frapper fort et vite. On attend.

 

Source :  Le Journal du Dimanche 16-02-2014

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens