Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 19:00

Francois-Hollande-Bamako-mali-02-fevrier-2013.jpg

 

 

A Bamako, François Hollande, en déplacement samedi 2 février au Mali pour constater la réussite de l'intervention armée française, et son homologue malien, Dioncounda Traoré, ont célébré la "fraternité" franco-malienne devant une foule en liesse. Au cours d’un discours bref mais très fort, Le Président français a, de l’avis de la plupart des observateurs en France, su trouver les mots justes.

"Dites à François Hollande qu'il est le frère sincère de tout malien." Devant plusieurs centaines de personnes, sur la place de l'Indépendance de Bamako, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, a remercié samedi 2 février dernier en début de soirée son homologue français, en déplacement au Mali pour constater la réussite de l'intervention armée dans ce pays. Après avoir déposé une gerbe, les deux hommes se sont succédé devant un auditoire acquis à leur cause. Pour le chef d'Etat français, le moment était historique. "Je viens de vivre la journée la plus importante de ma vie politique", a-t-il lancé à la foule qui l'a acclamé en retour pendant de longues minutes.

François Hollande a ensuite fait référence à l'Histoire : "Quand la France cherchait des soutiens, des alliés, qui est venu alors? C'est l'Afrique, c'est le Mali." Et de clamer, forçant sur ses cordes vocales pour être entendu de tous : "Nous payons aujourd'hui notre dette à votre égard." Dioncounda Traoré a également évoqué "la France de 1789, celle de la liberté, de l'égalité et de la fraternité". De "fraternité", il en a été beaucoup question dans ce "discours de Bamako". "Nous nous battons en fraternité, Maliens, Français, Africains", a ainsi déclaré le président français.

Hollande aux Maliens : "Vous devez être exemplaires"

Dans son "discours de Bamako", François Hollande est toutefois resté pragmatique. "Le terrorisme a été repoussé, il a été chassé mais il n'a pas encore été vaincu", a-t-il rappelé avant d'assurer que la France restera "le temps qu'il faudra" au Mali. "Alors qu'avons-nous à faire? Continuer, poursuivre et la France restera avec vous le temps qu'il faudra, c'est-à-dire le temps que les Africains eux même prendront à travers la Misma (Mission internationale de soutien au Mali, Ndlr) pour nous suppléer pour nous remplacer mais jusque-là nous serons à vos côtés jusqu'au bout, jusqu'au Nord Mali", a réaffirmé François Hollande devant la foule en liesse.

Tandis que des ONG font état d'exactions sommaires parmi les populations maliennes soupçonnées d'avoir été pro-islamistes, le chef d'Etat français a appelé au respect des droits de l'Homme. "On ne répare pas une injustice par une autre injustice. Vous devez être exemplaires, vous êtes regardés par toute la communauté internationale", a-t-il déclaré.  De son côté, Dioncounda Traoré a promis qu'il n'y aurait "aucune exaction, aucun règlement de compte, aucune représaille". "Dans l'euphorie de la liberté retrouvée, ne vous laissez jamais aller aux excès, à la vengeance", a-t-il demandé à son peuple. Un contrat passé entre les deux chefs d'Etat qui doit maintenant être appliqué.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens