Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 16:00

ArcelorMitall-Florange-hauts-fourneaux.jpg

 

Fin du suspense. A l'issue du comité central d'entreprise (CCE), réuni lundi 1er octobre au matin à Saint-Denis, la direction d'ArcelorMittal a annoncé la fermeture des hauts-fourneaux de Florange, à l'arrêt depuis 14 mois. La direction a toutefois laissé un délai de 60 jours au gouvernement pour trouver un repreneur. L'hypothèse du gouvernement est en effet de scinder l'activité en deux : ArcelorMittal cèderait les hauts-fourneaux - la "filière chaude" - à un repreneur mais conserverait la "filière froide" de transformation du métal produit localement.

Pour ArcelorMittal, la fermeture est définitive. Lundi 1er octobre au matin, le comité central d'entreprise d'ArcelorMittal, réuni dans les locaux du siège du groupe à Saint-Denis, a en effet annoncé la fermeture des hauts-fourneaux de Florange (Moselle).

L’entreprise scindée en deux parties

Selon les syndicats, ArcelorMittal entend faire des "investissements" pour conforter l'autre partie du site. La direction, qui ne s'est pas encore prononcée sur une cession éventuelle des hauts-fourneaux, a cependant donné au gouvernement un délai de 60 jours pour trouver un repreneur de la filière liquide, y compris la cokerie.

Le haut-fourneau P3, arrêté depuis l'été 2011, et le P6, depuis octobre 2011 emploient 629 personnes sur les 2.500 salariés que compte le site mosellan. Des répercussions sur les sous-traitants pourraient, au total, concerner un millier de personnes.

Un éventuel repreneur?

Alors que plusieurs dizaines de salariés de l'aciériste ont bloqué, lundi matin, les locaux de la direction du site en soudant les grilles d'entrée (photo), Edouard Martin, leader de la CFDT, a appelé à la "mobilisation générale" en cette semaine "cruciale". "Si les hauts-fourneaux ferment, l'activité 'froide' sera réduite, et les emplois seront menacés", a affirmé le syndicaliste.

Pour l'heure, l'hypothèse étudiée par le gouvernement est de scinder en deux l'activité du groupe. ArcelorMittal cèderait les hauts-fourneaux - la "filière chaude" - à un repreneur tandis que le géant de l'acier conserverait la "filière froide" de transformation du métal produit localement.

"Un marché de dupes"

Mais la solution est accueillie avec scepticisme par les syndicats. "Mittal n'est pas fou, il garde la partie qui lui convient, il sait que la partie hauts-fourneaux est invendable, c'est un marché de dupes", s'est insurgé le délégué FO, Walter Broccoli, à son arrivée au siège du groupe, estimant que le CCE signe "l'arrêt de mort officiel" de Florange.

Les autres responsables syndicaux partagent le même avis. "Personne ne rachètera Florange s'il n'y a pas toute l'usine", estime Xavier Le Coq (CFE-CGC), "partager le site en deux est un non-sens économique, industriel et commercial", juge, quant à lui, Philippe Verbeke (CGT). "Céder les hauts-fourneaux sans la cokerie. Cela revient à vendre une voiture sans moteur", résume de son côté Serge Fuss (CFDT).

Walter Broccoli appelle alors l'Etat à "nationaliser la sidérurgie". "Monsieur Montebourg, ayez un peu de courage", a-t-il lancé à destination du ministre du Redressement productif qui entend, lui, mener "un bras de fer" avec ArcelorMittal.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens