Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 08:00

Francois-Fillon-TF1-21-nov-2012.jpg

 

 

Invité mercredi 21 novembre au soir du 20 Heures de TF1, François Fillon a dit "renoncer à la présidence de l'UMP". Mais l'ancien Premier ministre, qui conteste la victoire de Jean-François Copé à la présidence de l'UMP, ne veut toutefois rien lâcher : "Il faut que chacun comprenne bien que j'irai jusqu'au bout. Si personne n'écoute ce que je demande, si on ne met pas en place une équipe provisoire pour diriger l'UMP, alors, oui, je déposerai un recours devant la justice".  Ira-t-il vraiment jusqu’au bout comme il le prétend ? Pas si sur car son image, déjà bien écornée, s’en ressentirait. Ce qui est sur, par contre, c’est que l’UMP donne une bien lamentable image du « plus grand parti de France », que la démocratie dans les partis politiques semble encore bien faible et enfin que les deux plus grands mouvements de la politiques française PS et UMP ont des Présidents « élus » dans de bien étranges conditions !..

Délicate position que celle de François Fillon. D'une part, sur le plateau du 20 Heures de TF1 mercredi soir, il a annoncé solennellement qu'il "renonçait à la présidence de l'UMP". Sauf que dans la minute qui a suivi cette déclaration, l'ancien Premier ministre s'est dit prêt à aller jusqu'au bout pour voir sa victoire reconnue, alors que Jean-François Copé a été élu président de l'UMP lundi soir à 98 voix près.

Mais depuis mercredi après-midi, le camp Fillon revendique à nouveau la victoire de leur leader, assurant que trois fédérations d'Outre-mer ont été oubliées et que leur réintégration donne François Fillon gagnant. Pour "régler cette question de façon collégiale", le rival de Jean-François Copé réclame la médiation d'Alain Juppé, en invitant le président fondateur de l'UMP à assurer la présidence par intérim le temps de clore la crise qui touche le parti. "L'UMP ne peut pas vivre sur un mensonge", a-t-il estimé.

"Si je dois déposer un recours, ça sera devant la justice"

Alors, pour faire entendre sa vérité, François Fillon est même prêt à porter l'affaire devant la justice. "Si je dois déposer un recours, ça sera devant la justice", a-t-il prévenu, se refusant à déposer un recours devant la commission interne de l'UMP. Il pourrait donc s'agir d'une plainte au civil. Mais l'ancien chef du gouvernement redoute, le cas échéant, "des conséquences détestables".

Ce qui ne l'empêche pas de se montrer plus déterminé que jamais : "Il faut que chacun comprenne bien que j'irai jusqu'au bout. Si personne n'écoute ce que je demande, si on ne met pas en place une équipe provisoire pour diriger l'UMP, alors, oui, je déposerai un recours devant la justice", a-t-il ajouté.

Une manière de mettre la pression sur Jean-François Copé, qui, pour l'heure, se refuse à toute idée de direction collégiale et n'envisage pas que François Fillon utiliser un tel recours. "Je ne peux pas imaginer qu'il aille à une telle extrémité", a-t-il lancé sur le plateau du 20Heures de France 2. Et d'ajouter : "Les militants ont voté, les résultats ont été proclamés, le score est serré... Je ne suis pas décalé."

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

facon 22/11/2012 18:05

Juppé rentrerait en scène pour arbitrer, mais arbitrer quoi dans la mesure où la fracture est irréparable ? Et si il décidait de le victoire de Fillon qui a déclaré «librement» et officiellement
qu’il renonçait à la présidence ce serait ridicule non ?. Inutile d’imaginer une direction collégiale sans président, impossible de désigner deux vice-présidents. Bref, même si elle s’en sort l’UMP
en a pris un sacré coup et l’UDF ressuscitée au moment où le brave Borloo a créé son parti. Quelle aubaine pour l’UDI mais hélas aussi pour le FN .

Chose bizarre car exceptionnelle, ce matin au marché les conversations portaient sur la vie politique et les français ricanaient de cette nouvelle pitrerie sauf un homme politique d’influence,
pourtant de gauche qui accusait les médias d’en faire trop déclarant que tout ceci n’était pas bien grave allant même jusqu’à souhaiter bon rétablissement à l’UMP au nom de la démocratie ...
Bizarre, vous avez dit bizarre, ne s’agirait il pas là tout simplement d’une attitude corporatiste de légitime défense ?

Une chose est certaine il était bien le seul à trouver çà normal. Une fois encore les politiques pensent pouvoir s’en tirer mais la fracture ne s’arrange pas …

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens