Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 18:00

 

 

 

Depuis que l’automobile existe c'est-à-dire quelques années avant 1900, les courses automobiles ont été organisées, sur routes ou sur circuits. L'histoire de la « Formule 1 » est plus récente. Elle trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. En 1946, la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) parvient à une uniformisation des règles qui aboutira finalement à la création de la « Formule de Course Internationale n°1 », pour indiquer la qualité optimale, que l’on baptisera, plus communément « Formule 1 ». Un championnat du monde de Formule 1 est créé en 1950 puis une coupe des constructeurs en 1958 (qui devient le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

 Ferrari va être un des grands acteurs de ce championnat auquel il va participer avec une grande régularité. C’est également la marque qui va tourner les plus belles pages de cette compétition mythique pour laquelle les constructeurs et les pilotes se surpassent pour tendre vers la perfection.

Alors que la saison 2013 va bientôt commencer les statistiques de FERRARI montrent bien l’implication de la marque italienne dans le championnat de « Formule 1 »

·         Participation à 851 « Grands Prix » en 63 saisons

·         219 victoires en Grands Prix et 668 podiums

·         16 titres de champion du Monde des Constructeurs

·         15 titres de Champion du Monde des pilotes

·         69 modèles de voitures

·         107 pilotes dont souvent les plus prestigieux du moment

·         97 066 tours de circuit parcourus dont 13542 en tête de la course

 

 

1989

  VOITURES DE LA SCUDERIA : FERRARI 640 F1

 

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_101.jpg

 

PROST ET SENNA  LES DEUX COEQUIPIERS DE McLAREN-HONDA MENENT LA COMPETITION !..

Le règlement technique de la Formule 1 est modifié principalement par l’interdiction des moteurs suralimentés (apparus en 1977 et très dominateurs depuis 1983). Les monoplaces auront donc toutes des moteurs atmosphériques de 3 500 cm³ de cylindrée au maximum couplés à une boîte de vitesses au nombre de rapports libre mais avec marche arrière obligatoire. Largeur hors-tout de la monoplace limitée à 215 cm et le poids au moins égal à 500kg. Le carburant est de type aviation fourni par la FISA à taux d'octane maximum de 102 ou, hors d'Europe, un carburant choisi par chaque écurie du moment que le taux d'octane soit 102 au maximum. Sont également règlementés les entrées d’air de refroidissement des freins, les tailles de pneumatiques, les dispositions des réservoirs d’huile, etc ..

La Scuderia veut très vite oublier la saison 1988 qui a vu  l'insolente domination de McLaren-Honda avec ses deux pilotes Prost et Senna qui se sont partagés entre eux les victoires.  Dès la disparition du Commendatore, il se produit une révolution de palais chez Ferrari. Le bras tutélaire de Fiat, Vittorio Ghidella, reprend les choses en mains et tout le staff technique est remercié. Pour l'instant, Honda triomphe encore. Mais l'empire Fiat va répliquer. Tels sont, en tout cas, les ordres pour la nouvelle saison avec la Ferrari 640 F1

La voiture a été conçue par John Barnard, et c’est la première Ferrari, dont il a eu l’entière responsabilité de conception. Les tifosis la surnomment la grenade.  Ferrari équipe sa nouvelle monoplace d’un V12 de 3,5 litres qui produit jusqu'à  660 chevaux de puissance maxi. Le moteur est couplé à une nouvelle boite semi automatique à sept rapports qui aura quelques problèmes de fiabilité dans la saison.  Le châssis monocoque utilise davantage les nouveaux matériaux, pour l’époque, que sont le carbone et le kevlar. Ils apportent rigidité, solidité et gain de poids.

Côté pilotes la Scuderia a recruté Nigel Mansell qui fera donc équipe avec Gerhard Berger. Michele Alboreto est parti chez Tyrrell. On constate cette saison une certaine stabilité au niveau des équipes : Prost-Senna chez McLaren, Nakajima-Piquet chez Lotus. Williams remplace Mansell par Thierry Boutsen, Ligier constitue un duo Arnoux-Grouillard après le départ de Johansson. Brabham revient après une année d’absence avec les deux pilotes Martin Brundle et Stefano Modena.

La saison comporte 16 Grands Prix avec peu de modifications si ce n’est le GP de Detroit qui devient GP des Etats-Unis. Evidemment, vu le score de la saison précédente, ce sont les McLaren-Honda qui sont archi favorites. On s’attend également à une bagarre sévère entre les deux équipiers Senna et Prost qui ont eu quelques accrochages l’an dernier.

L’ouverture se fait au Brésil dans la liesse pour Ferrari. Ayrton Senna est parti en pole position mais il n’a pas pu tenir le rythme et Nigel Mansell s’impose devant Alain Prost. La saison 89 s’ouvre au mieux pour la Scuderia.. L'événement est pourtant assombri par l'accident du pilote français Philippe Streiff qui s’est écrasé avec son AGS pendant les essais. Il restera paraplégique.

Lors du GP suivant à Saint-Marin Senna décroche à nouveau la pole positon. Il mène la course lorsqu’un accident survient : la voiture de Berger heurte un concurrent et prend feu. Grâce à l’action rapide des secours, le pilote autrichien s’en tire avec une cote cassée et des brulures superficielles. Un nouveau départ est donné et Alain Prost part en tête mais il est bientôt dépassé par Senna qui, malgré les consignes qui auraient été donnée avant la course, remporte l’épreuve. Prost est furieux et parle de trahison. Le ton est donné : la lutte entre les deux hommes va être terrible cette année..A Monaco deux semaines plus tard Prost et Senna partent sur la première ligne mais c’est Senna qui prend la tête de la course et qui fait les 77 tours du circuit devant Prost qui va perdre 50 secondes sur son coéquipier. Derrière, les autres concurrents sont à un ou deux tours !..

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_102.jpg

 

Berger est de retour à temps pour le GP du Mexique, mais il doit conduire avec une main étroitement bandée ce qui lui enlève pratiquement toute chance. Senna, encore parti sur la première ligne, mène pendant toute la course. Alain Prost qui a fait un mauvais choix de pneus ne termine qu’en cinquième position. Les trois victoires consécutives de Senna rendent Alain Prost assez nerveux car il estime, à tort ou à raison, que l’équipe est plus proche de son coéquipier que de lui-même. Lors du GP des Etats-Unis, une course très pénible dans les rues de Phœnix, Senna partie en pole position mène la course mais son système électrique s'avère défectueux, ce qui permet à  Prost de l’emporter devant Ricardo Patrese sur sa Williams-Renault.

Dernière course outre-Atlantique, le GP du Canada stoppe, pour un temps au moins, la domination des McLaren-Honda Les deux monoplaces de Prost et Senna sont contraintes à l’abandon et Boutsen marqua sa toute première victoire suivi de son coéquipier Patrese.

Retour en Europe pour le GP de France où c’est Alain Prost qui décroche la pole position. Il part en tête de la course mais au premier virage un tête à queue provoque l’arrêt de la course et un second départ est donné. Même configuration pour Prost mais Senna doit abandonner dès le premier tour a cause d’un  problème de différentiel. Quant à Mansell il devra redémarrer des stands car sa monoplace a été endommagée. Prost fait toute la course en tête et Mansell après un assaut phénoménal revient à la deuxième place, à 45 secondes du vainqueur.

Encore une fois, Senna ne peut marquer de points au Grand Prix de Grande-Bretagne car, parti en tête, il dérape, laissant Prost s’échapper vers sa seconde victoire consécutive. Mansell ravit la foule des supporters avec la seconde place en dépit de retards causés par une crevaison. Les Ferrari sont encore cette année toujours dans les places d’honneur Senna compte se venger au Grand Prix d'Allemagne. Parti en pole position comme à son habitude, Il mène devant Prost mais à l’occasion d’un arrêt au stand très long pour changer les pneus il émerge en seconde position. Prost est alors sûr de gagner, mais à trois tours de la fin, sa boîte de vitesses commença à donner des signes de faiblesse et Senna le dépasse. Mansell est troisième en restant à distance. A ce stade de la compétition, alors qu’il reste encore 7 GP Prost est en tête du Championnat avec 53 points devant Senna 36.

En Hongrie, compte tenu des progrès effectués depuis le début de la saison, Ferrari sait qu’il y a une chance à tenter. C’est Mansell qui passe à l’offensive : il attaque depuis la 12e position, gagne quatre places au premier tour pour finalement arriver devant, après 58 des 77 tours, et personne ne pourra l’en déloger. Senna était à quelque distance derrière en seconde position, Bousent troisième et Prost quatrième.

Au Grand Prix de Belgique, le temps est humide, et Senna qui est parti en première ligne  mena sur toute la distance. Prost résiste pour empêcher Mansell d'être second et il y parviendra. En Italie le GP se déroule sous le grand soleil. Senna est en pole position devant Prost et il prend la tête de la course qu’il ne lâchera qu’au 44e tour suite à une casse moteur. Prost remporte l’épreuve devant la Ferrari de Berger. Prost s’envole au Championnat avec 71 points. 20 points d’avance sur Ayrton Senna alors qu’il ne reste que 4 manches à courir.

Prochaine étape Circuit d’Estoril au GP du Portugal. Berger est bien placé sur la grille de départ et gagne sur Prost et Stefan Johansson. Cependant, la course avait été plutôt mouvementée, car Mansell qui a dépassé son stand, a reculé et a été averti par le drapeau noir. Il n'en tint pas compte, repart puis Senna ferme la porte sur lui et c’est la collision. Tous les deux abandonnent, ce qui joue merveilleusement en faveur de Prost. Il dispose  maintenant une avance de 26 points avec encore quatre courses à disputer. Mansell quitte Estoril avec une amende de 50 000 dollars pour avoir ignoré les drapeaux noirs. Il est ensuite disqualifié pour une course, et il ne prend donc pas part au Grand Prix d'Espagne, et menaça de quitter la Formule 1. Cela laissa Senna gagner à son aise avec Berger second et Prost troisième loin derrière.

Ce qui arrive au Grand Prix du Japon donne le ton pour les années suivantes, car Prost et Senna s'affrontentt et se disputent le Championnat du monde cette fois-ci en faveur du Français. Leur contact survient à sept tours de l'arrivée et l'on voit Senna se précipiter vers l'intérieur dans la chicane. Prost refuse de céder et ils s'accrochent tous les deux en sortant de la piste. Prost abandonne immédiatement, mais les commissaires poussent Senna pour le tirer d'une position dangereuse ; il doit rentrer au stand pour changer le museau de sa monoplace mais il est quand même premier au drapeau à damier. Cependant, il sera disqualifié pour avoir reçu une aide extérieure, ce qui donne à Nannini sa première victoire. Patrese et Boutsen sont second et troisième.

La conduite en condition humide semblait convenir à Boutsen car il termine la saison avec sa seconde victoire dans le Grand Prix d'Australie. Senna est quant à lui victime d'un accident avec Martin Brundle à cause des conditions de pluie rendant la course difficile.

Alain Prost remporte son trirème titre de Champion du Monde des Pilotes devant Senna tous deux sur McLaren-Honda.

Ferrari termine à la 4e place du Championnat du Monde des pilotes avec Nigel Mansell et au 3e rang dans le classement du Championnat du Monde des Constructeurs.

Principales victoires Ferrari :

GP du Brésil  (Nigel Mansell)

GP de Hongrie  (Nigel Mansell)

GP du Portugal (Gerhard Berger)

 

Le classement final  des pilotes:

1er Alain Prost  France    (McLaren-Honda)  76 points

2e  Ayrton Senna  Brésil  (McLaren-Honda)  60 points

3e  Ricardo Patrese   Italie  (Williams-Renault)   40 points

Le classement des constructeurs

1er McLaren-Honda  Royaume-Uni  141 points

2e  Williams-Renault  Royaume-Uni     77 points

3e  Ferrari    Italie     59 points

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_103.jpg

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_104.jpg

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_105.jpg 

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_106.jpg

 

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_107.jpg

 

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_108.jpg 

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_109.jpg

 

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_110.jpg

 

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_111.jpg 

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_112.jpg

 

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_114.jpg

 

 

ferrari_f1_640_f1_v12_1989_nigel_mansell__canada_1989__115.jpg

 

 

 

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Pilotes : Alain PROST sur McLaren-Honda

 ______________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

  

alain_prost___niki_lauda__australia_1985_01.jpg 

 

alain_prost__canada_1989__champion_du_monde_1989_01.jpg

 

 

alain_prost__canada_1989_champion_du_monde_1989_04.jpg 

 

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Constructeurs : McLAREN-HONDA (MP4-5) 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

mclaren_f1_honda_mp4-5_1989_01.jpg

 

 

mclaren_f1_honda_mp4-5_1989_03.jpg 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

f1-history.deviantart.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens