Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 08:00

 

 

Depuis que l’automobile existe c'est-à-dire quelques années avant 1900, les courses automobiles ont été organisées, sur routes ou sur circuits. L'histoire de la « Formule 1 » est plus récente. Elle trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. En 1946, la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) parvient à une uniformisation des règles qui aboutira finalement à la création de la « Formule de Course Internationale n°1 », pour indiquer la qualité optimale, que l’on baptisera, plus communément « Formule 1 ». Un championnat du monde de Formule 1 est créé en 1950 puis une coupe des constructeurs en 1958 (qui devient le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

 Ferrari va être un des grands acteurs de ce championnat auquel il va participer avec une grande régularité. C’est également la marque qui va tourner les plus belles pages de cette compétition mythique pour laquelle les constructeurs et les pilotes se surpassent pour tendre vers la perfection.

Alors que la saison 2013 va bientôt commencer les statistiques de FERRARI montrent bien l’implication de la marque italienne dans le championnat de « Formule 1 »

·         Participation à 851 « Grands Prix » en 63 saisons

·         219 victoires en Grands Prix et 668 podiums

·         16 titres de champion du Monde des Constructeurs

·         15 titres de Champion du Monde des pilotes

·         69 modèles de voitures

·         107 pilotes dont souvent les plus prestigieux du moment

·         97 066 tours de circuit parcourus dont 13542 en tête de la course

 

 

1987

  VOITURES DE LA SCUDERIA : FERRARI F1 / 87 

 

 

 

 

ferrari_f1_87_1987_21.jpg  

Le règlement technique de la F1 pour cette nouvelle saison a été modifié afin, en particulier,  de limiter l’efficacité des moteurs turbocompressés qui deviennent beaucoup trop puissants. Une bride d’admission doit limiter la pression d’alimentation du turbocompresseur à 4 bars. Le poids minimum des monoplaces passe de 580 à 500 kg. Et la cylindrée des moteurs atmosphériques est augmentée pour atteindre 3 500 cc. Les autorités sportives annoncent par ailleurs l’interdiction des moteurs turbo à partir de 1989. Il ya a donc deux années intermédiaires pendant lesquelles les deux types de voitures peuvent concourir.

Pour cette nouvelle saison 1987 Ferrari a préparé une voiture considérablement modifiée par rapport à la précédente : la F1-87. La voiture est plus fine, le museau plus mince afin d’améliorer encore l’aérodynamisme. Le moteur V6 est maintenant à 90° au lieu des 120 ° de la version précédente. Il délivre une puissance maxi de 880 cv à 11 500 t/mn et même 950 cv lors des qualifications. La boite de vitesses dispose maintenant de six rapports et est implanté longitudinalement. Depuis près de douze ans Ferrari avait la boite de vitesses transversale sur ses monoplaces. C’est donc une petite révolution.

L’équipe des pilotes est modifiée car Stefan Johansson a quitté la Scuderia pour McLaren. Il est replacé par Gehrard Berger qui vient de Benneton et qui aura pour coéquipier Michele Alboreto.

Beaucoup de mouvements parmi les pilotes et aussi parmi les écuries qui sont de plus en plus nombreuses à vouloir se joindre au peloton. Keke Rosberg, champion du Monde 1982 ainsi que Alan Jones champion du Monde 1980 se retirent de la compétition. Mais aussi Patrick Tambay et Jacques Laffite suite à son accident de la saison dernière. Dans les écuries de pointe on peut noter l’arrivée de Stefan Johansson aux cotés d’Alain Prost chez McLaren, la stabilité chez Williams qui conserve le duo Mansell-Ppiquet.  L’écurie Brabham a recruté Andréa de Cesaris pour remplacer Elio de Angélis décédé accidentellement l’an dernier. Il fera équipe avec Ricardo Patrese. Lotus a conservé Ayrton Senna qui sera épaulé par un japonais Satoru Nakajima. Chez Ligier  Jacques Laffite est remplacé par Percarlo Ghinzani aux cotés de René Arnoux.

La saison 1987 comporte 16 Grands Prix avec le retour du GP du Japon après 10 ans d’absence mais cette fois sur le circuit de Suzuka et le retour à Silverstone du GP de Grande-Bretagne.

Comme la saison précédente, les Williams-Honda sont les favorites. On s’attend d’ailleurs à revoir une bagarre entre les deux coéquipiers de l’écurie Nigel Mansell et Nelson Piquet. Une bagarre qui leur avait été fatale à tous les deux l’an dernier puisque c’était Alain Prost qui leur avait raflé le titre. C’est pourtant cette rivalité qui semble poindre dès la première manche au Brésil où les deux pilotes partent en première ligne. Piquet mène au début de la course, mais il ne finira que deuxième derrière Alain  Prost.

Lors du GP de Saint-Marin à  Imola la chance tourne en défaveur de Nelson Piquet qui est victime d’un sérieux accident aux essais et qui est contraint de déclarer forfait pour la course. C’est son coéquipier qui l’emporte devant Ayrton Senna. Alboretto sur Ferrari est troisième. Deux semaines plus tard les hostilités reprennent à Spa-Francorchamps où Mansell et Piquet se retrouvent encore en première ligne. Mais tout le monde semble bien nerveux et une collision entre Mansell et Senna les met tous les deux hors de combat. Les deux hommes auront d’ailleurs une explication musclée dans les stands. Piquet est, lui aussi, contraint à l’abandon à la suite d’une panne de turbo et Alain Prost remporte son deuxième GP de la saison devant son coéquipier Johansson...

Mansell est à nouveau en pôle position au départ du GP de Monaco  et il va mener 29 tours jusqu'à la rupture de son turbo. Senna prend alors la tête de la course et il ne la lâchera pas jusqu’à ce qu’il remporte la première de ses nombreuses victoires en Principauté. Piquet est deuxième, devant les deux Ferrari de Berger et Alboreto qui depuis le début du championnat sont aux places d’honneur. A ce stade, Alain Prost est en tête du Championnat avec 18 points devant Ayrton Senna 15.

 

ferrari_f1_87_1987_24.jpg

  

La monotonie semble s’installer dans le championnat puisqu’à Detroit on retrouve une configuration à peu près semblable : Mansell part en première ligne et reste en tête pendant près de la moitié de la course. Victime de crampes il se fait doubler par Senna qui l’emporte devant Piquet et Prost. Mansell ne termine  que cinquième.

La chance tourne finalement en faveur de Nigel Mansell au GP de France sur le Circuit Paul Ricard où les deux équipiers de Williams-Honda prennent la tête et ne seront jamais rejoints : Mansell l’emporte devant Piquet et Alain Prost. Ayrton Senna qui ne lâche rien est quatrième et prend la tête du Championnat à un point devant Prost.

A Silverstone, après un arrêt tardif pour changer de pneus, Nigel Mansell bat son coéquipier brésilien dans une charge spectaculaire qui se termina dans une célèbre manœuvre de dépassement à Stone Corner. Une arrivée avec moins de 2 secondes d’écart entre les deux monoplaces. Senna toujours très régulier est troisième. Quant à Prost il a du abandonner sur casse moteur. Invariablement Mansell décroche la pole position. C’est encore le cas lors du GP d’Allemagne. Mais la fragilité des moteurs turbo s’accentue avec les puissances qu’on leur impose et il doit abandonner sur casse moteur laissant la victoire à son coéquipier Piquet. Senna est troisième et Prost termine hors des points. Piquet a pris la tête du Championnat du Monde avec 48 points devant Senna 41.

Sur le magnifique Osterreichring du GP d’Autriche c’est Piquet qui ravit la pole position. Les pilotes sont de plus en plus nerveux et la course doit être arrêtée deux fois par des collisions multiples au départ. Mais quand elle démarre enfin, Mansell gagne facilement devant Piquet. En Italie, Piquet remporte à nouveau la pôle position  et la victoire devant Senna alors que Mansell est troisième. Nelson Piquet s’envole au Championnat avec 63 points il devance Senna de 14 points. Un Senna qui n’a pas dit son dernier mot car sur 11 GP il a été neuf fois dans les points !..

Au Portugal, Berger mène l'essentiel de l'épreuve au volant de sa Ferrari, mais il ne parviendra pas à résister à Prost qui décroche la victoire. Piquet est troisième tandis que Mansell a du abandonner sur panne électrique. Dernière épreuve européenne le GP d’Espagne voit encore la victoire de Nigel Mansell devant Prost, Johansson et Piquet. Avec près de 20 points d’avance sur ses deux principaux rivaux que sont Mansell et Senna, Nelson Piquet est serein avant les trois derniers GP.

C’est encore Mansell qui gagne à Mexico devant Piquet et Patrese. Pour la première fois depuis 1976, le Japon a son Grand Prix mais sur le circuit de Suzuka. Mansell victime d’un accident au cours des essais est blessé au cou. Il est hors de combat pour le week-end et n’ira pas non plus à Adélaïde. Piquet ne marque aucun point dans l'une ni l'autre course. En fait, les deux dernières courses de la saison 1987 voient le réveil de la Scudéria Ferrari. Au Japon Berger triomphe devant Senna. En Australie, c’est un doublé Ferrari Berger-Alboreto. Ferrari qui est bien revenu mais un peu tard dans le Championnat. La Scuderia termine 4e au Championnat du Monde des Constructeurs..

Nelson Piquet remporte son troisième titre de Champion du Monde des Pilotes.

Principales victoires Ferrari :

GP du Japon  (Gehrard Berger)

GP d’Australie  (Gehrard Berger)

 

Le classement final  des pilotes:

1er Nelson Piquet  Brésil    (Williams-Honda)  73 points

2e  Nigel Mansell  Royaume-Uni  (Williams-Honda)  61 points

3e  Ayrton Senna  Brésil   (Lotus-Honda)  57 points

Le classement des constructeurs

1er Williams-Honda  Royaume-Uni  137 points

2e  McLaren-TAG  Royaume-Uni    76 points

3e  Lotus-Honda    Royaume-Uni    64 points

 

 

ferrari_f1_87_1987_25.jpg 

 ferrari_f1_87_1987_23.jpg

 

ferrari_f1_87_1987_26.jpg 

 

ferrari_f1_87_1987_27.jpg 

 

ferrari_f1_87_1987_29.jpg

 

 

ferrari_f1_87_1987_30.jpg

 

ferrari_f1_87_1987_31.jpg

 

ferrari_f1_87_1987_34.jpg 

ferrari_f1_87_1987_35.jpg

 

 

ferrari_f1_87_1987_36.jpg

 

 

ferrari_f1_87_1987_37.jpg

 

 

ferrari_f1_87_1987_38.jpg

 

 

 

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Pilotes : Nelson PIQUET sur Williams-Honda

 ______________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

   nelson_piquet__detroit_1987_01.jpg

 

 

nelson_piquet_champion_du_monde_1987_01.jpg

 

 

 

  

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Constructeurs : WILLIAMS-HONDA (FW11B) 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 wiliams_honda_fw11B_1987_01.jpg

 

 

williams_f1_honda_v6_turbo_fw11b_1987_01.jpg

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

f1-history.deviantart.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Histoire de l'AUTOMOBILE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens