Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 11:00

 

 

Depuis que l’automobile existe c'est-à-dire quelques années avant 1900, les courses automobiles ont été organisées, sur routes ou sur circuits. L'histoire de la « Formule 1 » est plus récente. Elle trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. En 1946, la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) parvient à une uniformisation des règles qui aboutira finalement à la création de la « Formule de Course Internationale n°1 », pour indiquer la qualité optimale, que l’on baptisera, plus communément « Formule 1 ». Un championnat du monde de Formule 1 est créé en 1950 puis une coupe des constructeurs en 1958 (qui devient le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

 Ferrari va être un des grands acteurs de ce championnat auquel il va participer avec une grande régularité. C’est également la marque qui va tourner les plus belles pages de cette compétition mythique pour laquelle les constructeurs et les pilotes se surpassent pour tendre vers la perfection.

Alors que la saison 2013 va bientôt commencer les statistiques de FERRARI montrent bien l’implication de la marque italienne dans le championnat de « Formule 1 »

·         Participation à 851 « Grands Prix » en 63 saisons

·         219 victoires en Grands Prix et 668 podiums

·         16 titres de champion du Monde des Constructeurs

·         15 titres de Champion du Monde des pilotes

·         69 modèles de voitures

·         107 pilotes dont souvent les plus prestigieux du moment

·         97 066 tours de circuit parcourus dont 13542 en tête de la course

 

 

1985

  VOITURES DE LA SCUDERIA : FERRARI 156 - 85 F1

 

 

 

ferrari_f1_156-85_1985_102.jpg

 

FERRARI SUR LE PODIUM ET PROST CHAMPION DU MONDE

La monoplace préparée pour la saison 1985, la tipo 156-85 appartient à une nouvelle génération de voitures de courses : celles dont le fonctionnement, optimisé au maximum, est géré par l’ordinateur. L’ordinateur embarqué, encore assez modeste, va contrôler un certain nombre de paramètres, alerter le pilote si nécessaire et surtout renseigner le stand : consommation de carburant, température des freins, contrôle de l’injection,.. Cela n’a pas empêché, bien au contraire de continuer à travailler le moteur et le châssis. L’aérodynamique en particulier a été beaucoup améliorée. Les deux turbocompresseurs qui alimentent  le moteur V6 à 120° ont été déplacés. Ils étaient à l’intérieur du V et ont été fixés sur les cotés de la monoplace afin d’abaisser le carénage derrière le pilote pour faciliter l’écoulement d’air vers l’aileron arrière qui assure la stabilité de la voiture.

Une stabilité qui est de plus en plus difficile à assurer car le moteur fournit maintenant une puissance maxi de 780 cv à 11 000 t/mn. Une puissance qui peut être portée à 1 000 cv lors des qualifications si le pilote actionne la commande de suralimentation.

Les deux pilotes de la saison précédente ont été reconduits Michele Alboreto et René Arnoux. Pas pour très longtemps car des la fin de la première course de la saison René Arnoux est viré sans ménagement. Enzo Ferrari en a décidé ainsi : trop lent !..Il sera remplacé par le suédois Stephan Johansson.

Au sein des écuries de « pointe » on retrouve le duo Alain Prost-Niki Lauda chez McLaren, Martin Brundle et Stephan Bellof chez Tyrrell, Patrick Tambay et Derek Warwick chez Renault. Jacques Laffite a quitté Williams pour l’écurie Ligier et a été remplacé par Nigel Mansel qui fait équipe avec Keke Rosberg. Brabham a conservé Nelson Piquet qui est épaulé par le Suisse Marc Surer. Lotus a constitué un duo Elio de Angelis-Ayrton Senna. Quant à Ligier Andrea de Cesaris est épaulé par Jacques Laffite.

La saison comporte 16 Grands Prix. C’est le nombre d’épreuves retenues maintenant depuis plusieurs saisons. L’ouverture a lieu le 25 mars au Brésil et c’est la Ferrari de Michele Alboreto qui décroche la pole position. De bonne augure pour la Scuderia qui depuis quelques saisons a des démarrages difficiles. En course Alboreto ne parviendra pas à résister à Alain Prost qui, comme l’année précédente remporte le GP. René Arnoux termine à la quatrième place mais à deux tours du vainqueur ce qui, peut être, explique la colère du « patron » de Ferrari.

Un mois plus tard au GP du Portugal, sous une pluie diluvienne, les spectateurs assistent à une éblouissante démonstration de pilotage du jeune pilote brésilien Ayrton Senna au volant de sa Lotus-Renault. Il remporte haut la main le GP et le deuxième, Alboreto est à plus d’une minute mais il prend tout de même la tête du championnat !..C’est la première victoire en F1 d’Ayrton Senna mais il y en aura beaucoup d’autres.

Deux semaines plus tard au GP de Saint-Marin à Imola la couse est bien étrange. C’est d’abord Ayrton Senna qui s’envole mais il tombe en panne d’essence en vue de l’arrivée. Le nouveau leader Stephan Johansson sur sa Ferrari tombe lui aussi en panne. Alain Prost qui avait volontairement laissé filer ses deux concurrents pour économiser son essence franchit la ligne en vainqueur mais il sera rapidement disqualifié pour poids non conforme. La victoire revient à Elio de Angelis sur la deuxième Lotus. De Angelis prend ainsi la tête du championnat.

A Monaco Alain Prost renoue avec le succès mais il lui faudra mener une belle bagarre avec Michele Alboreto. Les Ferrari sont pratiquement toujours dans la tête de course. Elles vont d’ailleurs finir par l’emporter au Canada où Alboreto et Johansson font un doublé devant Alain Prost qui se console en reprenant la tête du Championnat.

ferrari_f1_156-85_1985_103.jpg

 

À Detroit, Keke Rosberg au volant de sa Williams-Honda décroche sa première victoire de la saison, juste récompense pour le pilote finlandais souvent performant lors des essais. Les deux Ferrari de Johansson et Michele Alboreto sont juste derrière. Michele Alboreto qui est sur le podium pratiquement à chaque course confirme qu’il est l’homme fort de la saison.

Au GP de France Nelson Piquet décroche sa première victoire de l’année après avoir distancé tous les favoris du Championnat. A Silverstone en Grande-Bretagne on assiste à une belle bagarre entre Senna, en tête de la course et Alain Prost. Victime d’une casse moteur en vue de l’arrivée Senna doit laisser la victoire à Alain Prost qui remporte son 3è GP de la saison. Alboreto est encore deuxième et il conserve la tête du Championnat. Il va même conforter sa position de leader en emportant le GP d’Allemagne avec brio.

En Autriche, Niki Lauda est dominateur à l'occasion de son Grand Prix national mais contraint à l’abandon il laisse la victoire à Alain Prost qui revient à hauteur d'Alboreto, seulement troisième. Puis, grâce à sa deuxième place aux Pays-Bas derrière son coéquipier Lauda, Prost prend la tête du classement général, alors qu'Alboreto, seulement quatrième, n'a jamais été en mesure de se battre avec les meilleurs. À Monza, alors qu'on attend un réveil de la Scuderia, c'est la déroute pour Ferrari : victoire de Prost et abandon d'Alboreto à nouveau en dehors du coup tout au long du week-end. Jusqu'à la fin de la saison, la Scuderia ne redressera plus la barre, les performances médiocres des Ferrari souvent reléguées en milieu de grille allant de paire avec une fiabilité envolée. Troisième en Belgique, Prost décroche le titre mondial dès le Grand Prix d'Europe (14e des 16 manches du championnat) grâce à une nouvelle place d'honneur. Ce jour-là, Mansell remporte sur une Williams-Honda enfin arrivée à maturité sa toute première victoire en F1. Son succès à Kyalami deux semaines plus tard ainsi que celui de Rosberg en fin de saison à Adelaïde (au terme d'une lutte acharnée avec Senna), viennent confirmer que la Williams-Honda est dorénavant la voiture à battre.

Après avoir raté le titre deux années de suite pour un petit rien, Alain Prost est enfin Champion du Monde et cette fois-ci sans aucune discussion puisqu’il a 20 points d’avance sur son second Michele Alboreto. Ferrari a raté sa deuxième demi-saison mais termine tout de même deuxième au Championnat des Pilotes et deuxième au Championnat des Constructeurs.

Principales victoires Ferrari :

GP du Canada  (Michele Alboreto)

GP d’Allemagne  (Michele Alboreto)

 

Le classement final  des pilotes:

1er Alain Prost  France    (McLaren-TAG)  73 points

2e  Michele Alboreto Italie  (Ferrari)  53 points

3e  Kele Rosberg  Finlande   (Williams-Honda)  40 points

Le classement des constructeurs

1er McLaren-TAG  Royaume-Uni  90 points

2e  Ferrari   Italie   82 points

3e  Williams-Honda    Royaume-Uni    71 points

ferrari_f1_156-85_1985_104.jpg

 

 

ferrari_f1_156-85_1985_105.jpg

 

 

ferrari_f1_156-85_1985_106.jpg

 

 

ferrari_f1_156-85_1985_107.jpg

 

 

ferrari_f1_156-85_1985_108.jpg

 

 

ferrari_f1_156-85_1985_109.jpg

 

 

ferrari_f1_156-85_1985_michele_alboreto__belgium_1984_110.jpg

 

 

ferrari_f1_156-85_1985_111.jpg

 

 

ferrari_f1_156-85_1985_112.jpg

 

 

 

 

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Pilotes : Alain PROST sur McLaren-TAG (MP4-2B)

 ____________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

  

 alain_prost___niki_lauda__australia_1985_01.jpg

 

 

alain_prost_mcLaren_tag_champion_du_monde_1985_02.jpg 

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Constructeurs : McLAREN-TAG (MP4-2B) 

 _______________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

  mcLaren_mp4-2b_champion_du_monde_1985_02.jpg

 

 

  mcLaren_mp4-2b_champion_du_monde_1985-copie-1.JPG

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

f1-history.deviantart.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Histoire de l'AUTOMOBILE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens