Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 15:30

 

 

Depuis que l’automobile existe c'est-à-dire quelques années avant 1900, les courses automobiles ont été organisées, sur routes ou sur circuits. L'histoire de la « Formule 1 » est plus récente. Elle trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. En 1946, la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) parvient à une uniformisation des règles qui aboutira finalement à la création de la « Formule de Course Internationale n°1 », pour indiquer la qualité optimale, que l’on baptisera, plus communément « Formule 1 ». Un championnat du monde de Formule 1 est créé en 1950 puis une coupe des constructeurs en 1958 (qui devient le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

 Ferrari va être un des grands acteurs de ce championnat auquel il va participer avec une grande régularité. C’est également la marque qui va tourner les plus belles pages de cette compétition mythique pour laquelle les constructeurs et les pilotes se surpassent pour tendre vers la perfection.

Alors que la saison 2013 va bientôt commencer les statistiques de FERRARI montrent bien l’implication de la marque italienne dans le championnat de « Formule 1 »

·         Participation à 851 « Grands Prix » en 63 saisons

·         219 victoires en Grands Prix et 668 podiums

·         16 titres de champion du Monde des Constructeurs

·         15 titres de Champion du Monde des pilotes

·         69 modèles de voitures

·         107 pilotes dont souvent les plus prestigieux du moment

·         97 066 tours de circuit parcourus dont 13542 en tête de la course

 

 

1984

  VOITURES DE LA SCUDERIA : FERRARI F1 126 C4 

 

 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_101.jpg

 

LES McLAREN SONT IMBATTABLES !....

La voiture de la saison 1984 la Ferrari F1 126 C4 a beaucoup évolué par rapport  à celle qui l’a précédée. Objectif prioritaire : gain de poids. En effet la nouvelle règlementation technique de la F1 impose un constructeurs un réservoir de carburant de 200 litres maximum (alors que celui de la monoplace de la saison dernière en faisait 240). Alors tout a été retravaillé : le châssis où la fibre de carbone a été largement utilisée, le moteur, la boite de vitesses. Le poids final de la voiture est très voisin des 540 kg autorisés par la règlementation.

Pour également gagner en consommation mais aussi assurer la stabilité de la voiture l’aérodynamique a été également réétudiée en soufflerie, les ailerons redimensionnés. Il faut dire que le V6 bi-turbo délivre maintenant une puissance phénoménale : 800 cv à 11 600 t/mn. Une puissance de 1,48 cv par kg, à comparer aux 0,84 cv/kg de la Ferrari 312 B3 de 1974. Dix ans ont passé !.. A la mi-saison le moteur sera équipé de l’injection tout électronique de Marelli / Wéber qui apporte également un gain en consommation.

Le principal mouvement de pilotes d'une inter-saison particulièrement mouvementée concerne la Scuderia Ferrari qui a recruté le prometteur italien Michele Alboreto, grande révélation des deux saisons précédentes. Il remplace Patrick Tambay aux cotés de René Arnoux.

L’autre transfert de l'année est celui d’Alain Prost qui quitte Renault pour rejoindre McLaren. Alors que le Français avait dans un premier temps prolongé son contrat avec la Régie, ses rapports avec son employeur n'ont cessé de se dégrader à la fin de la saison 1983 pour aboutir finalement à une rupture au lendemain du titre mondial perdu de deux petits points. Il fera équipe avec Niki Lauda. Williams poursuit avec son duo Keke Rosberg-Jacques Laffite. Brabham a perdu Ricardo Patrese passé chez Alfa Romeo et remplacé par Teo Fabi. Renault a engagé Patrick Tambay, Derek Warwik et Philippe Streiff. Quant à Ligier il a également recruté deux nouveaux pilotes François Hesnault et Andrea de Cesaris.

La saison 1984 comporte 16 Grands Prix avec un calendrier un peu chamboulé par rapport aux années précédentes. La saison est ouverte le 25 mars au Brésil où Alain Prost démarre en beauté sa collaboration avec McLaren par une victoire. En Afrique du Sud, deux semaines plus tard, les McLaren dominent à nouveau. Prost doit partir des stands en dernière position avec sa voiture de réserve mais il fait une très belle remonté et termine second derrière son coéquipier Niki Lauda.

Curieusement les McLaren ne sont plus du tout dans le coup lors du GP de Belgique cause probablement de mauvais réglages. Elles abandonnent toutes les deux et la course est remportée par Michele Alboreto et sa Ferrari qui a fait pratiquement toute la course en tête. McLaren tire la leçon de cette manche ratée et, au GP de Saint-Marin à Imola les McLaren sont aux avants postes. Alain Prost décroche sa deuxième victoire de la saison. Puis à Dijon au GP de France, Prost perd une roue !.. Et c’est son coéquipier Niki Lauda qui l’emporte.

Au GP de Monaco ce sont les éléments qui vont décider d’une partie du classement. La course est interrompue au bout de 31 tours alors que 77 étaient prévus à cause des intempéries. Seule la moitié des points seront attribués. Leader au moment de l’arrêt de la course, Prost qui était en grande difficulté remporte tout de même sa troisième victoire de la saison. Cette course de Monaco qui ne laissera pas de grands souvenirs sportifs aura eu le mérite de révéler au public deux jeunes pilotes de talent : Ayrton Senna sur sa modeste Toleman qui revenait sur Prost au moment de l’arrêt et Nigel Mansell sur Lotus qui, avant de partir à la faute, avait également inquiété Alain Prost. Deux pilotes dont on n’a pas encore fini de parler !..

ferrari_f1_126_c4_1984_103.jpg

 

Il en est un qui se fait oublier depuis le début de la saison c’est le Champion du monde en titre Nelson Piquet et sa Brabham-BMW. La voiture est performante aux essais mais subit, en course, de nombreuses pannes mécaniques dues à la fragilité du moteur BMW. Il semble que les ingénieurs aient trouvé une solution car au Canada Piquet s’impose assez facilement. La semaine suivante à détroit il remporte à nouveau l’épreuve après une bagarre avec Martin Brundle au volant de sa Tyrrell-Ford. Une écurie qui, à la fin de la course américaine va être confondue par les commissaires. Une tricherie inédite : les monoplaces prenaient le départ en dessous du poids réglementaire et, en cours d’épreuve, faisaient un ravitaillement en eau soit disant pour refroidir les freins. En fait les techniciens injectaient des billes de plomb dans un réservoir afin qu’à la pesée après la course le poids soit conforme. Tyrrell est exclu du Championnat du Monde et tous les résultats acquis sont annulés.

La caravane F1 poursuit sa tournée nord américaine dans les rues de Dallas. La chaleur est accablante et cela produit une véritable hécatombe dans toutes les écuries. C’est finalement Keke Rosberg qui s’impose et offre la première victoire en F1 au moteur Honda de sa Williams.

Avant le retour en Europe Alain Prost est en tâte du Championnat avec 35,5 points devant le pilote de la Lotus- Renault de Angelis, très régulier, qui totalise 26 points et Niki Lauda 24 points. Au GP de Grande-Bretagne Prost semble en position pour creuser l’écart. Les McLaren sont au dessus du lot mais la chance n’est pas avec lui : une défaillance de boite de vitesses lui impose de laisser la victoire à son coéquipier Lauda. Victorieux au GP d’Allemagne à Hockenheim, Prost reprend trois points à Lauda deuxième. Mais en Autriche, fait une sortie de piste et Lauda l’emporte. Le pilote autrichien prend alors la tête du championnat.

C’est entre ces deux là que se joue le titre depuis quelques courses et la tension ne va faire qu’augmenter. Au GP des Pays-Bas Prost l’emporte devant Lauda. Mais en Italie deux semaines plus tard Prost doit de nouveau abandonner et Lauda triomphe. Avant les deux dernières courses de la saison, Niki Lauda compte 9,5 points d’avance sur Alain Prost au Championnat. Rien n’est encore joué !..

Sur le nouveau tracé du Nurburgring en Allemagne Prost domine très largement et s’impose devant Lauda qui ne termine qu’à la quatrième place. L’écart n’est donc plus que de 3,5 points en faveur de Niki Lauda en arrivant au GP du Portugal. Là encore Prost s’impose et remporte son 7ème GP de la saison. Mais Lauda, pas très en forme ce dimanche là, réussit à s’accrocher derrière Alain Prost et termine deuxième. Il remporte le titre de Champion du Monde des Pilotes avec ½ point d’avance sur Prost !..   Le troisième titre mondial pour Niki Lauda !..La deuxième seconde place pour Alain Prost qui, l’année dernière avait terminé à 2 points du vainqueur…

Ferrari n’a remporté qu’un seul GP en Belgique mais, grâce à la régularité de Michèle Alboreto qui termine quatrième au classement des pilotes, la Scuderia se classe deuxième au championnat du Monde de Constructeurs.

Principales victoires Ferrari :

GP de Belgique  (Michele Alboreto)

 

Le classement final  des pilotes:

1er Niki Lauda  Autriche    (McLaren-TAG)  72 points

2e  Alain Prost  France  (McLaren-TAG)  71,5 points

3e  Elio de Angelis  Italie    (Lotus-Renault)  34 points

Le classement des constructeurs

1er McLaren-TAG  Royaume-Uni  143,5 points

2e  Ferrari   Italie   57,5 points

3e  Lotus-Renault   Royaume-Uni    47 points

 

ferrari_f1_126_c4_1984_104.jpg

 

ferrari_f1_126_c4_1984_105.jpg 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_106.jpg 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_107.jpg 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_108.jpg 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_110.jpg

 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_112.jpg 

 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_114.jpg

 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_115.jpg

 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_117.jpg

 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_119.jpg

 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_120.jpg

 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_121.jpg

 

 

ferrari_f1_126_c4_1984_122.jpg

 

 

 

 

 

 

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Pilotes : Niki LAUDA sur McLaren (MP4-2)

 ____________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

  niki_lauda__monaco_1984_champion-du-monde_1984_01.jpg

 

 

niki_lauda__brands_hatch_1984_champion_du_monde_1984_05.jpg 

 

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Constructeurs : McLAREN (MP4-2) 

 _______________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

mclaren_f1_porsche_v6_turbo_mp4-2_1984_01.jpg

 

 

mclaren_f1_porsche_v6_turbo_mp4-2_1984_03.jpg  

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

f1-history.deviantart.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens