Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 11:00

 

 

Depuis que l’automobile existe c'est-à-dire quelques années avant 1900, les courses automobiles ont été organisées, sur routes ou sur circuits. L'histoire de la « Formule 1 » est plus récente. Elle trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. En 1946, la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) parvient à une uniformisation des règles qui aboutira finalement à la création de la « Formule de Course Internationale n°1 », pour indiquer la qualité optimale, que l’on baptisera, plus communément « Formule 1 ». Un championnat du monde de Formule 1 est créé en 1950 puis une coupe des constructeurs en 1958 (qui devient le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

 Ferrari va être un des grands acteurs de ce championnat auquel il va participer avec une grande régularité. C’est également la marque qui va tourner les plus belles pages de cette compétition mythique pour laquelle les constructeurs et les pilotes se surpassent pour tendre vers la perfection.

Alors que la saison 2013 va bientôt commencer les statistiques de FERRARI montrent bien l’implication de la marque italienne dans le championnat de « Formule 1 »

·         Participation à 851 « Grands Prix » en 63 saisons

·         219 victoires en Grands Prix et 668 podiums

·         16 titres de champion du Monde des Constructeurs

·         15 titres de Champion du Monde des pilotes

·         69 modèles de voitures

·         107 pilotes dont souvent les plus prestigieux du moment

·         97 066 tours de circuit parcourus dont 13542 en tête de la course

 

 

1988

  VOITURES DE LA SCUDERIA : FERRARI 87-88C F1

 

 

ferrari_f1_87-88c_1988_101.jpg

 

ECRASANTE DOMINATION DE McLAREN-HONDA ET FIN DE l’ERE DES TURBOS

Nouvelle évolution de la règlementation, toujours dans le but de limiter l'efficacité des moteurs turbocompressés : une nouvelle bride d'admission limite la pression d'alimentation du turbocompresseur à 2,5 bars (au lieu de 4 la saison précédente). Par ailleurs, la capacité des réservoirs d'essence est ramenée à 150 litres au lieu de 195.

Ferrari a terminé en fanfare la saison 1986 avec deux victoires dans les deux derniers GP donc la voiture 1988, la F1 87/88C ne sera modifiée que pour satisfaire à la nouvelle règlementation. Le V6 développe maintenant une puissance maxi de 620 ch à 12.000 tr/min (contre 880 cv la saison dernière) et 630 aux essais. Avec leurs mesures restrictives, les autorités sportives ont mis un terme à l'insensée explosion de puissance des moteurs turbo. La Scuderia conserve son duo de pilotes Michele Alboreto-Gehrard Berger.

Concernant les pilotes, le transfert le plus important est celui de Nelson Piquet qui quitte Williams pour Lotus. Chez Williams, Nigel Mansell sera maintenait épaulé par Martin Brundle. Dans l’écurie Lotus-Honda, Nelson Piquet a pour coéquipier Satoru Nakajima. Deuxième transfert d’importance : Ayrton Senna quitte Lotus pour rejoindre Alain Prost chez McLaren-Honda : une équipe explosive !..Ligier récupère Johansson pour faire équipe avec René Arnoux.

La saison 1988 comporte toujours 16 Grands Prix mais le GP d’Autriche disparait du calendrier alors que le GP du Canada revient après un an d’absence. L’ouverture se fait le 3 avril au Brésil où le public vibre pour son idole Ayrton Senna qui ne va pas décevoir puisqu’il remporte la pole position devant Mansell et Prost. Au départ de la course Senna doit partir des stands. Prost part devant Mansell et personne ne pourra le rattraper.. Ayrton Senna fait vibrer la foule en passant de la 21e position à la fin du premier tour, à la seconde au 20e tour, mais il est disqualifié pour avoir utilisé sa voiture de réserve. Senna se rattrape à Imola pour le GP de Saint-Marin, parti en pole position il mène  de bout en bout et s’impose devant Prost à 2 secondes. Le troisième Nelson Piquet est à plus d’un tour !..

A Monaco Senna part une fois encore en pole position et effectue 66 tours de circuit en tête devant son coéquipier Prost. Mais la tension est grande sur ce circuit de Monaco et, alors qu’il a presque une minute d'avance sur Prost, à 12 tours de la fin, la roue avant gauche de sa McLaren tape le rail juste avant le tunnel. Il est contraint à l’abandon et Prost remporte le GP devant les deux Ferrari.

Il semble clair maintenant que les deux McLaren-Honda dominent largement leurs concurrents excepté peut être Ferrari. Mais ce qui se précise au fil des courses c’est la lutte acharnée entre les deux coéquipiers Alain Prost et Ayrton Senna.

Le GP du Mexique se résume aux McLaren : pole position Senna, tour le plus rapide Prost et Prost bat Senna de sept secondes. Les deux Ferrari sont toujours derrière. Nouveau festival McLaren au GP du Canada où Prost et Senna écrasent la course mais cette fois Senna l’emporte devant Prost. A Detroit, cœur de l'industrie automobile américaine, le tracé est d'une nature très différente du circuit du Canada. Mais cela ne change rien, car Senna et Prost terminent dans le même ordre. A la fin de cet épisode outre-Atlantique Prost est en tête du championnat avec 45 points devant Senna 33 points mais ce n’est pas fini !...

Retour en Europe pour le GP de France au Castelet où sous un grand soleil les deux McLaren vont reléguer leurs poursuivants à près d’un tour. Prost l’emporte devant Senna et Alboreto-Berger sur Ferrari. Une semaine plus tard à Silverstone les conditions climatiques sont totalement différentes. Le temps est horrible. Alain Prost abandonne en disant que la course est trop dangereuse. Senna s'impose et fait une bonne opération au classement du championnat.

 

ferrari_f1_87-88c_1988_102.jpg

 

 

Au GP d’Allemagne Ayrton Senna décroche la pole position et, encore sur piste mouillée, il bat son coéquipier de 13 secondes. Le festival Senna semble ne plus devoir s’arrêter : au GP de Hongrie : pole position et victoire devant Prost. Au GP de Belgique : pole position Senna et 4e victoire consécutive toujours devant Alain Prost. Ayrton Senna prend la tête du Championnat du Monde avec 75 points devant Prost 72.

Alors que l’écurie McLaren était partie pour faire un carton plein,  le miracle se produit à Monza. Porté par les tifosis Gerhard Berger sur sa Ferrari réussit l’exploit. C’est même un doublé pour Ferrari qui, depuis le début de saison a du se contenter souvent de la 3e ou 4e place. Prost a abandonné alors qu'il était en seconde position, sur une panne moteur, tandis que Senna, à l'avant-dernier tour, est entré en collision avec Jean-Louis Schlesser qui pilotait chez Williams à la place de Mansell. Le fondateur de la Scuderia, Enzo Ferrari, aurait aimé voir ce résultat, mais il était mort quelques semaines auparavant le 14 août 1988.

McLaren se ressaisit lors du GP suivant au Portugal. Prost remporte la victoire après une bataille très serrée au départ avec Senna. Après que Prost ait pris la tête Senna perd rapidement des places en raison de problèmes de tenue de route. Il terminera à la 6e place. Prost gagne de nouveau en Espagne où Senna arrive quatrième avec peine à cause de son ordinateur de bord qui lui donnait de fausses informations sur sa consommation de carburant. Prost totalise alors 90 points au championnat contre 77 à son rival Senna. Mais le règlement stipule que seuls les 11 meilleurs résultats sont comptabilisés.. Cela risque d’être compliqué !..

Au Japon, avant dernier GP de la saison, la plus grande nervosité règne chez McLaren. Ayrton Senna fait la pole position aux essais mais au départ de la course il cale sur la grille et passe le premier virage en 14e position. En se battant comme un lion, il remonte sur Prost et arrive alors en seconde position, 31 tours avant la fin. Huit tours plus tard, il dépasse Prost puis s'en va tout droit pour remporter sa huitième victoire de 1988 et s'emparer du titre de Champion du Monde. Prost termine la saison en gagnant en Australie, la dernière course de l'ère des turbos, devant Senna et Piquet.

Un Championnat très rudement disputé puisque Alain Prost a marqué davantage de points que son coéquipier Ayrton Senna, mais le brésilien décroche le titre au décompte des meilleurs résultats (11 pris en considération sur 16 courses). Le brésilien comptait huit victoires alors que Prost n'en avait que sept.

Ferrari a eu une saison difficile. Toujours ou presque aux places d’honneur derrière les McLaren-Honda décidément intouchables. Berger termine 3e au classement des Pilotes et Ferrari est au deuxième rang dans le classement des constructeurs.

Principales victoires Ferrari :

GP d’Italie  (Gehrard Berger)

 

Le classement final  des pilotes:

1er Ayrton Senna  Brésil    (McLaren-Honda)  90 points

2e  Alain Prost  (McLaren-Honda)  87 points

3e  Gehrard Berger  Autriche   (Ferrari)  41 points

Le classement des constructeurs

1er McLaren-Honda  Royaume-Uni  199 points

2e  Ferrari  Italie    65 points

3e  Benneton-Ford    Royaume-Uni    39 points

 

ferrari_f1_87-88c_1988_103.jpg

 

 

ferrari_f1_87-88c_1988_104.jpg 

 

ferrari_f1_87-88c_1988_105.jpg

 

 

ferrari_f1_87-88c_1988_106.jpg

 

 

ferrari_f1_87-88c_1988_107.jpg

 

 

ferrari_f1_87-88c_1988_108.jpg

 

 

 

ferrari_f1_87-88c_1988_109-copie-1.jpg 

 

 

ferrari_f1_87-88c_1988_110.jpg

 

 

ferrari_f1_87-88c_1988_111.jpg

 

 

 

 

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Pilotes : Ayrton SENNA sur McLaren-Honda

 ______________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

  ayrton_senna__australia_1988_champion_du_monde_1988_06.jpg

 

 

ayrton_sena_champion_du_monde_1988_01.jpg 

 

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Constructeurs : McLAREN-HONDA (MP4-4) 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

mclaren_f1_honda_v6_turbo_mp4-4_1988_02.jpg

 

 

 

mclaren_f1_honda_v6_turbo_mp4-4_1988_01.jpg 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

f1-history.deviantart.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens