Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 18:00

 

 

Depuis que l’automobile existe c'est-à-dire quelques années avant 1900, les courses automobiles ont été organisées, sur routes ou sur circuits. L'histoire de la « Formule 1 » est plus récente. Elle trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. En 1946, la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) parvient à une uniformisation des règles qui aboutira finalement à la création de la « Formule de Course Internationale n°1 », pour indiquer la qualité optimale, que l’on baptisera, plus communément « Formule 1 ». Un championnat du monde de Formule 1 est créé en 1950 puis une coupe des constructeurs en 1958 (qui devient le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

 Ferrari va être un des grands acteurs de ce championnat auquel il va participer avec une grande régularité. C’est également la marque qui va tourner les plus belles pages de cette compétition mythique pour laquelle les constructeurs et les pilotes se surpassent pour tendre vers la perfection.

Alors que la saison 2013 va bientôt commencer les statistiques de FERRARI montrent bien l’implication de la marque italienne dans le championnat de « Formule 1 »

·         Participation à 851 « Grands Prix » en 63 saisons

·         219 victoires en Grands Prix et 668 podiums

·         16 titres de champion du Monde des Constructeurs

·         15 titres de Champion du Monde des pilotes

·         69 modèles de voitures

·         107 pilotes dont souvent les plus prestigieux du moment

·         97 066 tours de circuit parcourus dont 13542 en tête de la course

 

 

1976

  VOITURES DE LA SCUDERIA : FERRARI 312 T2  F1

 

 

 

 

ferrari_f1_312_t2_1976_101.jpg

 

LE DRAME DE NIKI LAUDA

La règlementation technique de la Formule 1 évolue pour la saison 1976. Les énormes entrées d’air situées au dessus du casque du pilote que l’on commençait à voir sur toutes les monoplaces sont maintenant interdites. Ferrari pourra courir avec les 312 T qui ont fait merveille la saison dernière, mais seulement pour les trois premières manches de la saison De grosses modifications devront être réalisées sur les voitures engagées pour les courses suivantes. Après des études en souffleries, les entrées d’air ont été positionnées de part et d’autre du pare-brise afin d’alimenter les deux rangées de 6 cylindres du V12 à180°. Un moteur qui développe maintenant une puissance maxi de 500 cv à 12 200 t/mn

Modifications également imposées sur le porte à faux avant qui est limité à 800 mm contre 1000 auparavant. La nouvelle voiture baptisée 312 T2 prend un peu de poids à 575 kg et peut atteindre la vitesse maxi de 290 km/heure.

Ferrari a pu conserver ses deux pilotes de l’année précédente Niki Lauda et Clay Regazzoni et s’est adjoint les services de Carlos Reutemann pour les dernières courses. La Scuderia part donc favorite pour cette nouvelle saison.

L’inter-saison n’a pas vu beaucoup de chamboulements dans les écuries : Emerson Fittipaldi, le champion du Monde 1974, a quitté McLaren pour rejoindre l’écurie montée par son frère. Il est remplacé par le britannique James Hunt. L’autre événement de l’année est la présentation par Tyrell d’une monoplace à 6 roues : 4 roues directrices à l’avant et 2 roues normales à l’arrière. La Tyrell P34 ou « la 6 roues » doit débuter au GP d’Espagne.

La saison 1976 comporte 16 Grands Prix : aux épreuves devenues traditionnelles ont été ajoutées deux courses hors d’Europe : un second GP des Etats-Unis sur la cote Ouest et le GP du japon.

Dès l’ouverture au Brésil les écuries de pointe abattent leurs cartes : James Hunt sur sa McLaren-Ford est en pole position mais Niki Lauda, sur sa Ferrari, emporte l’épreuve. Quelques semaines plus tard, en Afrique du sud, même scenario. Lors de la troisième manche à Long Beach, Clay Regazzoni démontre la supériorité des Ferrari en l’emportant devant son leader. De retour en Europe c’est le festival Niki Lauda : un peu chanceux en Espagne où le vainqueur James Hunt est déclassé au profit du second Niki Lauda pour aileron non conforme, Lauda l’emporte, et dette fois ci haut la main, en Belgique et à Monaco. Il totalise alors 5 victoires en 6 courses et carton plein pour Ferrari !..

En Suède les Ferrari sont battues pour la première fois de la saison par l’étonnante Tyrell « 6 roues » Jody Scheckter et Patrick Depailler réalisent un doublé sur cette étrange voiture à laquelle personne ne croyait vraiment.

Le premier tournant du Championnat du Monde a lieu au GP de France, au Castelet, où James Hunt signe la première victoire de la saison pour McLaren ou plus exactement la deuxième car la décision de le déclasser à l’issue du GP d’Espagne vient d’être annulée par le tribunal d’appel de la FIA. Au soir de la course en France James Hunt vient de reprendre 21 points à Niki Lauda. Un Niki Lauda qui est encore confortablement installé en tête puisqu’il totalise 52 points contre 26 pour James Hunt. Il est évident maintenant que le titre va se jouer entre ces deux pilotes et la bagarre va être très rude. En Grande-Bretagne, deux semaines plus tard, James Hunt l’emporte devant Niki Lauda.

Avec 23 points d’avance sur son principal concurrent et 7 manches à disputer, Lauda aborde le GP d’Allemagne en position de force. Le célèbre circuit du Nürburgring de 22 km de longueur, étroit et bosselé fait polémique depuis plusieurs années du fait de la vitesse atteinte maintenant par les monoplaces. Niki Lauda a d’ailleurs pris la tête d’un groupe de pilotes décidés à boycotter l’épreuve en arguant que la sécurité sur le circuit était insuffisante. Il ne sera pas entendu ! La course part comme prévu et Niki Lauda, qui a fait un mauvais choix de pneumatiques, se laisse enfermer dans le peloton lorsque, brusquement la Ferrari de Niki Lauda dévie de sa trajectoire lors du passage d’une courbe rapide. A environ 200 km/h, la monoplace traverse un grillage de sécurité et rebondit sur une butte pour être renvoyée sur la piste. Deux voitures la percutent alors. La Ferrari prend feu et, pris au piège, c’est grâce à l’aide trois pilotes, Edwards, Ertl et Lunger, que Lauda peut s’extraire des flammes. En effet, aucune mesure de sécurité sur cette portion du circuit ne permet d’assurer une intervention rapidement. L’Autrichien est très grièvement brulé au visage et dans la soirée son pronostic vital est encore engagé.

 

ferrari_f1_312_t2_1976_102.jpg

 

 

Deux semaines plus tard en Autriche, en l’absence de Ferrari qui a déclaré forfait c’est John Watson qui s’impose au volant de sa Penske. James Hunt est quatrième et reprend quelques points au Championnat. Au GP des Pays-Bas, toujours en l’absence de Niki Lauda, James Hunt décroche une nouvelle victoire qui lui permet de revenir à 2 points de Lauda au Championnat.

A Monza, moins de six semaines après son terrible accident, Niki Lauda est de retour. Il surprend tout le monde : ses adversaires d’abord mais aussi son équipe dans laquelle Carlos Reutemann se préparait à prendre sa place. La Scuderia engage donc trois voitures sur ce GP d’Italie. Lauda fait une course héroïque et termine troisième alors que son rival James Hunt a du abandonner. Niki Lauda a donc maintenant 5 points d’avance sur Hunt au Championnat. Quelques jours plus tard tombe le verdict relatif à un litige lors du GP de Grande-Bretagne : James Hunt est déclassé au profit de son second Niki Lauda qui du coup de retrouve avec 17 points d’avance.

Le duel Lauda-Hunt se poursuit Le duel Lauda-Hunt se poursuit au Canada avec une victoire de Hunt tandis que Lauda, ralenti par des ennuis de suspension, termine hors des points. L'écart retombe à 8 points, puis à 3 points à l'issue de la manche du GP des Etats-Unis Est à nouveau dominée par Hunt alors que Lauda se contente de la troisième place.

L'épilogue de la saison a lieu au Japon, au Mont Fuji, qui accueille pour la première fois une manche du championnat du monde de Formule 1. En raison des conditions météo exécrables, Niki Lauda se retire volontairement à l'issue de deuxième tour de course, et offre ainsi le titre à Hunt. Alors que la piste sèche, la course sombre dans la confusion la plus totale. Victime d'une crevaison en vue de l'arrivée, James Hunt semble tout perdre mais parvient in-extremis à remonter jusqu’à la troisième place synonyme de titre mondial. Croyant avoir échoué, Hunt, furieux, sera proche d'agresser physiquement son directeur sportif Teddy Mayer venu le féliciter à l'arrivée.

Niki Lauda a fait preuve tout au long de ces dernières courses d’un courage extraordinaire. Il termine deuxième du Championnat du Monde des Pilotes à 1 point du  vainque James Hunt. Il contribue très largement à la victoire de Ferrari au Championnat du Monde des Constructeurs.

Principales victoires Ferrari :

GP du Brésil  (Niki Lauda)

GP d’Afrique du Sud (Niki Lauda)

GP des Etats-Unis Ouest  (Clay Regazionni)

GP de Belgique (Niki Lauda)

GP de Monaco (Niki Lauda)

GP de Grande Bretagne (Niki Lauda)

 

Le classement final  des pilotes:

1er James Hunt Royaume-Uni   (McLaren-Ford)  69 points

2e Niki Lauda  Autriche  Ferrari)  68 points

3e Jody Scheckter  Afrique du Sud  (Tyrrell-Ford)   49 points

Le classement des constructeurs

1er Ferrari   Italie  83 points

2e  McLaren-Ford   Royaume-Uni  74 points

3e  Tyrrell-Ford   Royaume-Uni  71 points

 

ferrari_f1_312_t2_1976_103.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_104.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_105.jpg  

ferrari_f1_312_t2_1976_114.jpg

  

ferrari_f1_312_t2_1976_106.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_107.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_115.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_117.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_118.jpg  

ferrari_f1_312_t2_1976_120.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_121.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_116.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_109.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_110.jpg

 

ferrari_f1_312_t2_1976_112.jpg 

 

 

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Pilotes : James HUNT sur McLaren-Ford

 ______________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 james_hunt_champion_du_monde_1976_canada_1976_01.jpg

 

 

james_hunt_gp-france-1976_01.jpg 

  

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Constructeurs : FERRARI (312 T2) _______________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

ferrari_f1_312_t2_1976_118-copie-1.jpg 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

f1-history.deviantart.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens