Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 16:00

 

Depuis que l’automobile existe c'est-à-dire quelques années avant 1900, les courses automobiles ont été organisées, sur routes ou sur circuits. L'histoire de la « Formule 1 » est plus récente. Elle trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. En 1946, la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) parvient à une uniformisation des règles qui aboutira finalement à la création de la « Formule de Course Internationale n°1 », pour indiquer la qualité optimale, que l’on baptisera, plus communément « Formule 1 ». Un championnat du monde de Formule 1 est créé en 1950 puis une coupe des constructeurs en 1958 (qui devient le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

 Ferrari va être un des grands acteurs de ce championnat auquel il va participer avec une grande régularité. C’est également la marque qui va tourner les plus belles pages de cette compétition mythique pour laquelle les constructeurs et les pilotes se surpassent pour tendre vers la perfection.

Alors que la saison 2013 va bientôt commencer les statistiques de FERRARI montrent bien l’implication de la marque italienne dans le championnat de « Formule 1 »

·         Participation à 851 « Grands Prix » en 63 saisons

·         219 victoires en Grands Prix et 668 podiums

·         16 titres de champion du Monde des Constructeurs

·         15 titres de Champion du Monde des pilotes

·         69 modèles de voitures

·         107 pilotes dont souvent les plus prestigieux du moment

·         97 066 tours de circuit parcourus dont 13542 en tête de la course

 

 

 1955

VOITURES DE LA SCUDERIA : FERRARI 555 F1 "Super Squalo"

 

50_1955.jpg

 

ANNEE DE DEUIL POUR LE MONDE DE LA COURSE AUTOMOBILE

La saison 1955 s’engage sans changement notable dans le règlement du championnat. Evidemment Mercedes-Benz est le grand favori compte tenus de ses résultats de l’année précédente.

La Scuderia Ferrari, qui éprouve quelques difficultés financières, n'a pu retenir Mike Hawthorn parti chez Vanwall, tandis que José Froilán González a été plus ou moins écarté. Seuls restent le vieillissant Giuseppe Farina (49 ans) et Maurice Trintignant. C’est Lancia, qui semble la mieux armée pour résister à Mercedes même si on parle de graves difficultés financières là aussi. La Lancia D50 a fait une telle impression pour son unique apparition en 1954 que tous les espoirs semblent permis pour Alberto Ascari épaulé par Luigi Villoresi et le jeune espoir Eugenio Castellotti.

La saison 1955 est prévue sur 11 manches : aux 10 courses de l’an dernier est venu s’ajouter le GP de Monaco. Malheureusement, le calendrier de la saison 1955 sera amputé de quatre épreuves suite au terrible accident des 24 Heures du Mans qui coûta la vie au pilote français Pierre Levegh ainsi qu'à plus de 80 spectateurs dans les tribunes. Les Grands Prix de France, d'Allemagne, d'Espagne et de Suisse ont ainsi été annulés sur décisions des gouvernements nationaux concernés.

La saison avait pourtant bien démarrée en Argentine où Fangio s’était imposé, seul au volant de sa voiture pendant toute la course, sous une épouvantable canicule. Quatre mois plus tard, le championnat reprend à Monaco qui effectue son retour au calendrier pour une course historique à plusieurs points de vue. Ce sont les Lancia qui mènent la course. En essayant d'échapper à Ascari, Fangio et Moss cassent successivement leurs Mercedes mais Ascari n'aura pas le temps de savourer sa première place: il perd le contrôle de sa Lancia à la sortie du tunnel et plonge dans les eaux du port. Sonné, Ascari parvient néanmoins à refaire surface rapidement. La course est remportée par Maurice Trintignant sur Ferrari qui réalise un exploit : c'est la première victoire d'un Français en championnat du monde. Miraculé, Ascari se sort de son bain forcé avec un simple traumatisme crânien et une grosse entaille sur le nez. Mais quatre jours plus tard, on apprend avec stupeur qu'Ascari, tout juste sorti de l'hôpital, décède à Monza en essayant une Ferrari sport.



FERRARI F1  "SUPER SQUALO"

 

50A_1955.jpg

Comme un écho à la mort d'Ascari, les 500 Miles d'Indianapolis sont endeuillés par la mort de Bill Vukovich, vainqueur des deux précédentes éditions. La course reprend ses droits à Spa-Francorchamps, avec un doublé des Mercedes : Fangio précédant Moss et reprenant ainsi la tête du championnat.

Mercedes réalise un nouveau doublé aux Pays-Bas dans une ambiance lourde : une semaine plus tôt, aux 24 Heures du Mans, la Mercedes de Pierre Levegh, en s'écrasant sur le talus qui sépare la piste des tribunes, a semé la mort. Lancia voit aussi son avenir compromis : alors que la firme italienne est au plus mal financièrement, la mort d'Ascari sonne le glas du programme F1 entamé moins d'un an plus tôt et les prometteuses Lancia D50 s'apprêtent à rejoindre le musée. Tandis que Villoresi, éprouvé par la mort de son ami Ascari s'accorde une pause, Eugenio Castellotti trouve refuge chez Ferrari. Le championnat se termine à Monza où l’on constate le retour des D50 désormais badgées Ferrari D50 puisque Lancia a offert ses monoplaces à la Scuderia Ferrari. Au sortir d'une saison très difficile pour cause de grandes difficultés sportives et financières, ce cadeau est un véritable bol d'air. L'ultime rendez-vous de la saison est remporté par Fangio qui signe la dernière victoire de Mercedes en Formule 1 jusqu'à celle de Nico Rosberg en 2012 après le retour de l'écurie en 2010. Très marquée par le drame du Mans et n'ayant plus rien à prouver en F1 après quinze mois d'une écrasante domination, la firme à l'étoile annoncera peu de temps après son retrait du sport automobile.

La saison 1955 signe la fin du 4 cylindres pour Ferrari. Les premiers Grands Prix sont courus sur une version améliorée de la voiture de l’année précédente : la 555 F1 que les ingénieurs baptiseront « squalo » pour évoquer son entrée d’air avant en gueule de requin. Les pilotes ne l’apprécieront pas tellement : trop difficile à contrôler. Heureusement, à mi-saison Ferrari réalise une très bonne affaire en récupérant les D50 Lancia.

Les Ferrari-Lancia D50, c’est ainsi qu’elle seront baptisées sont bien supérieures en performances. Le moteur est un V8 à 90° de 2 490cc de cylindrée et alimenté par 4 carburateurs Solex qui développe 285 cv à 8 500 t/mn. Le châssis tubulaire et la carrosserie  en alliage léger présentent une particularité relative aux réservoirs. Ceux-ci (huile et carburant) sont fixés de part et d’autre de la carrosserie entre les roues pour assurer un meilleur équilibre de la voiture.

Principales victoires Ferrari

Grand Prix de Monaco (Maurice Trintignan)

 

Le classement final

1er Juan Manuel Fangio Argentine  Mercedes   40 points

2e Stirling Moss  Royaume-Uni  Mercedes  23 points

3e Eugenio Castellotti Lancia Ferrari   12 points

 

51_1955.jpg

 

 

52_1955.jpg 

53_1955.jpg

 

54_1955.jpg

 

55_1955.jpg

 

 

56_1955.jpg 

 

VOITURES DE LA SCUDERIA (Fin de saison) : FERRARI LANCIA D50

 

 

60_1955.jpg

 

 

61_1955.jpg

 

 

62_1955.jpg

 

 

63_1955.jpg

 

 

64_1955.jpg

 

 

 

 

______________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Champion du Monde : Juan Manuel FANGIO sur MERCEDES W196

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

juan_manuel_fangio_champion_du_monde_1955_01.JPG

  

 

 

Mercedes-Benz-W196_1955.jpg

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

f1-history.deviantart.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens