Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 12:00

 

Depuis que l’automobile existe c'est-à-dire quelques années avant 1900, les courses automobiles ont été organisées, sur routes ou sur circuits. L'histoire de la « Formule 1 » est plus récente. Elle trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. En 1946, la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) parvient à une uniformisation des règles qui aboutira finalement à la création de la « Formule de Course Internationale n°1 », pour indiquer la qualité optimale, que l’on baptisera, plus communément « Formule 1 ». Un championnat du monde de Formule 1 est créé en 1950 puis une coupe des constructeurs en 1958 (qui devient le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

 Ferrari va être un des grands acteurs de ce championnat auquel il va participer avec une grande régularité. C’est également la marque qui va tourner les plus belles pages de cette compétition mythique pour laquelle les constructeurs et les pilotes se surpassent pour tendre vers la perfection.

Alors que la saison 2013 va bientôt commencer les statistiques de FERRARI montrent bien l’implication de la marque italienne dans le championnat de « Formule 1 »

·         Participation à 851 « Grands Prix » en 63 saisons

·         219 victoires en Grands Prix et 668 podiums

·         16 titres de champion du Monde des Constructeurs

·         15 titres de Champion du Monde des pilotes

·         69 modèles de voitures

·         107 pilotes dont souvent les plus prestigieux du moment

·         97 066 tours de circuit parcourus dont 13542 en tête de la course

 

 

 

1953

 

  VOITURES DE LA SCUDERIA : FERRARI 500 F2

 

 

L’année 1953 s’engage comme la précédente avec une règlementation F2 faute toujours d’un nombre suffisant de constructeurs prêts à s’engager en F1.

La principale équipe du championnat reste la Scuderia Ferrari avec quatre voitures officielles engagées à temps plein : les 500 F2 imbattables lors de la saison précédente. Le champion du monde en titre Alberto Ascari est toujours épaulé par son ami Luigi Villoresi ainsi que par le vétéran Giuseppe Farina. Par contre, Piero Taruffi a cédé sa place au jeune espoir anglais Mike Hawthorn, révélation de la saison 1952 au volant de sa Cooper.

Pour donner la réplique à l'armada Ferrari, les Maserati sont très attendues. Après avoir quasiment disparues durant la majeure partie de l'année précédente, la A6GCM est enfin prête. Maserati aligne un trio argentin : Juan Manuel Fangio de retour de la blessure qui l’a éloigné des circuits l’année précédente, José Froilán González, un ex-Ferrari et un jeune espoir, Onofre Marimon, auxquels s'ajoute Felice Bonetto.

La saison 1953 comporte 10 Grands Prix. Aux neuf de l’année 1952 a été ajouté le Grand Prix d’Argentine qui internationalise un peu plus le championnat.

18_1953.jpg

 

Ascari se montre toujours aussi compétitif. Ferrari semble quasiment invincible. Sur les 8 premières courses, Ferrari en remporte 7. Et encore c’est bien parce que l’épreuve américaine d’Indianapolis est vraiment très spécifique.  Et pourtant, après le Grand Prix de Suisse, huitième épreuve de la saison, Enzo Ferrari annonce son retrait prochain de la compétition, le Grand Prix d'Italie devant être sa dernière course. Raison invoquée : des difficultés budgétaires. Le Commandatore reviendra bien évidemment sur cette décision, le gouvernement italien ayant promis des primes substantielles aux constructeurs présentant de nouvelles formules 1. Toutefois, le forfait annoncé de la Scuderia Ferrari au Grand Prix d'Espagne, le dernier de la saison, a incité les organisateurs barcelonais à annuler l'épreuve.

A Monza, Juan Manuel Fangio, avec sa Maserati parviendra à battre les Ferrari sur leur terrain décrochant ainsi une place d’honneur au championnat des pilotes.

 Principales victoires Ferrari :

Grand Prix d'Argentine Buenos Aires  (Alberto Ascari )

Grand Prix des Pays-Bas Zandvoort  (Alberto Ascari)

Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps  (Alberto Ascari)

Grand Prix de France Reims-Gueux  (Mike Hawthorn)

Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone  (Alberto Ascari)

Grand Prix d'Allemagne Nürburgring  (Giuseppe Farina)

Grand Prix de Suisse Bremgarten  (Alberto Ascari)

Le classement final :

1er Alberto Ascari  Italie Ferrari   34 points

2e Juan Manuel Fangio Argentine  Maserati 27,5 points

3e Guiseppe Farina  Italie  Ferrari  26 points

 

19_1953.jpg

 

 

21_1953.jpg

 

 

22_1953.jpg

 

 

23_1953.jpg

 

 

24_1953.jpg

 

 

25_1953.jpg

 

 

 

 

______________________________________________________________________________________________________________________ Champion du Monde 1953 : Alberto ASCARI sur Ferrari 500 F2

____________________________________________________________________________________________ 

  

 Ascari_champion_du_monde_1953_switzerland_01.jpg

 Alberto ASCARI  

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens