Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 18:00

centrale-nucleaire-de-Fessenheim.jpg

 

Sans doute parce que les relations entre le PS et Europe Ecologie-Les Verts ne cessent de se dégrader, François Hollande a voulu donner un gage. Il a annoncé, en ouverture de la Conférence Environnementale, la date de fermeture de Fessenheim : fin 2016. A quelques mois de l’expiration de son mandat de Président de la République !.. EDF peste contre cette décision et présente la facture : 4 milliards d’euros au moins, c’est ce que coûterait la fermeture de la centrale. Difficile de prédire la durée de son démantèlement

"Une centrale nucléaire ne se ferme pas comme une usine de caoutchouc!" Le ponte d’EDF peste après la décision brutale de François Hollande de rayer Fessenheim de la carte. Pas seulement l’abattage du « totem politique » que représente le site alsacien, mais aussi sur la faisabilité d’une fermeture, fin 2016. S’il s’agit simplement d’arrêter les réacteurs, l’opération peut se faire du jour au lendemain. Mais pour démanteler la centrale, c’est une autre affaire. À Brennilis (Finistère), petite centrale dont le réacteur a été arrêté en 1985, le démantèlement, expérimental, est toujours en cours. Jamais un site nucléaire n’a été totalement démantelé dans l’Hexagone. Des réacteurs ont par ailleurs été arrêtés à Chooz (Ardennes), au Bugey (Ain), à Saint- Laurent (Loir-et-Cher) et Chinon (Indre-et-Loire).

"Il fallait arrêter la centrale en 2011!"

En intégrant les inévitables retards de ces immenses chantiers, une "fermeture" prend une dizaine d’années. "Si le gouvernement veut commencer à démanteler en 2016, il fallait arrêter Fessenheim en 201!", s’époumone notre spécialiste de l’atome. Trois étapes sont nécessaires. Après l’arrêt des réacteurs, l’uranium doit d’abord être placé dans les piscines. Le refroidissement du combustible dure ensuite deux ans avant qu’il soit transféré à l’usine de La Hague. Enfin, il faut vider le bâtiment de la "mécanique nucléaire" : cuve, tuyaux, générateurs… Et compter environ trois ans pour retirer ces éléments radioactifs. Enfin, la destruction des bâtiments peut, théoriquement, intervenir au bout de cinq ans.

Une addition de près de 4 milliards d’Euros

Aux États-Unis, il a fallu une douzaine d’années pour démanteler des centrales. S’ajoute à ces problèmes techniques un lourd tribut financier. Selon nos informations, EDF a présenté au gouvernement il y a quelques jours une "facture" de plus de 2 milliards d’euros d’indemnités! L’électricien avait en effet commencé à investir pour obtenir un allongement de la durée de vie de Fessenheim jusqu’à 50 ans, soit 2027. Il réclame la compensation de ces dépenses non amorties et le manque à gagner de 200 millions d’euros de marges par an sur dix ans. Une fois la centrale fermée, le gouvernement devra compenser le manque de production pour équilibrer le réseau.  Le plus sûr et le plus rapide – deux ans – serait de construire deux centrales à gaz qui coûteraient au total environ 1,5 milliard d’euros. Enfin, EDF a provisionné entre 300 et 400 millions d’euros par réacteur pour les démanteler. Les experts ne cachent pas que le coût sera bien supérieur à Fessenheim, première grosse centrale fermée. Au total, l’addition risque de dépasser 4 milliards d’euros.

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens