Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 06:00



obama-reforme-de-la-sante.jpg




Le président américain, qui a retardé son voyage en Indonésie, entame une semaine cruciale pour l'avenir de son mandat.

 


À Washington, où le temps média­tique et politique est si court que les commentateurs crucifient lundi ce qu'ils ont adoré dimanche, et inversement, il faut se méfier des analyses péremp­toires. Mais tout le monde est d'accord pour dire que la semaine qui commence sera décisive pour l'avenir de la présidence Obama. Une sorte de quitte ou double, dévastateur ou rédempteur.

 

De la capacité du chef de l'État à convaincre ses troupes démocrates du Congrès de mettre leurs voix dans la balance pour accoucher enfin de la fameuse réforme phare de la santé, qui a absorbé l'essentiel de l'énergie présidentielle depuis plus d'un an, dépendra le résultat des élections de mi-mandat et le sort de son agenda. Si les démocrates devaient parvenir, à l'arraché, à réunir les voix nécessaires pour harmoniser le texte passé au Sénat avec le projet de la Chambre des représentants, la confiance reviendrait dans un camp Obama en pleine tempête.
Accoucher d'un système de couverture maladie pour les 30 millions d'Américains qui en sont actuellement privés - combat qui dure depuis le début du XXe siècle - serait une percée historique telle qu'elle redorerait instantanément une partie du blason présidentiel. Permettant de redonner de l'oxygène politique à une équipe démocrate asphyxiée, à l'approche de la bataille de l'automne.

À force de rechercher le compromis avec ses adversaires républicains, Barack Obama a fini par exaspérer nombre des électorats catégoriels qu'il avait réunis sur le slogan du «changement» (libéraux, Latinos, Afro-Américains, gays, etc.). Ne voyant pas venir les réformes, ces derniers menacent de ne pas aller voter à l'automne. Le 21 mars, une grande manifestation visant à ressusciter la grande loi sur l'immigration qu'Obama avait promise, devrait rassembler des milliers de personnes, à l'initiative de la communauté hispanique. Selon le rapport du politologue Charlie Cook - sorte de «pythie de Delphes» des élections américaines -, les démocrates sont quasiment assurés de perdre la Chambre si rien ne change d'ici à novembre. Et il n'est pas exclu que le Sénat bascule, lui aussi…

 

 

Persuader les élus démocrates 

 

Conscient de l'enjeu, Barack Obama a reporté à dimanche 21 mars le début de sa tournée à Guam, en Indonésie et en Australie, prévue le 18. La présidence a jugé que le chef de l'État, souvent accusé de ne pas plonger les mains «dans le cambouis» du Congrès, devait participer à l'exercice de persuasion des élus démocrates. Un report qui signifie que Michelle, Malia et Sasha ne pourront être du voyage en Asie, où Obama a vécu enfant et où il voulait les emmener. «Je suis ravie que le président puisse être là pour le passage de la loi», a confié Pelosi, qui s'active depuis des semaines pour trouver une majorité et prévoit un vote victorieux d'ici à la fin de la semaine. «Je pense que nous aurons les voix pour faire passer la réforme», a confirmé dimanche sur CNN le conseiller politique d'Obama, David Axelrod, parlant toutefois de «lutte».

 

Les démocrates ont besoin de 216 voix pour adopter le texte, qui passerait ensuite au Sénat selon la procédure dite de réconciliation, qui n'exige qu'une majorité simple de 51 votes. Selon certaines sources, «le compte n'était toujours pas bon», en fin de semaine, nombre d'élus démocrates voulant des assurances sur le non-financement de l'avortement ou sur l'exclusion des illégaux de la couverture santé. Pressurés par leurs électorats centristes, beaucoup restent hostiles à une loi onéreuse, qui pourrait leur coûter leur siège en novembre. Quelque 23 voix nécessaires seraient encore en pointillé. Peut-être est-ce la raison pour laquelle le président a annoncé ce week-end le lancement lundi d'une grande réforme de l'éducation, un autre de ses projets phares. Une manière de dire que le dossier santé ne résumera pas sa présidence, quelle que soit l'issue de cette semaine mouvementée.

 


Source : lefigaro.fr  16-03-2010



Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens