Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 11:00

 

General-motors-redressement.jpg

 

L’entreprise géante Général Motors revient de loin. En pleine liquidation il y a un an elle affiche des résultats probants, prépare un départ victorieux du P-DG intérimaire et une  réintroduction en bourse… Un an après la quasi-faillite de General Motors, le constructeur automobile est devenu l’une des meilleures armes pour la Maison blanche.

 

En pleine liquidation voici un an, General Motors n’est pas resté très longtemps sur le bord de la route. Le premier constructeur automobile américain passe jeudi la cinquième vitesse, en publiant des résultats trimestriels rutilants. Environ 1,3 milliard de dollars a été comptabilisé dans son bénéfice net, soit le meilleur score depuis près de six ans. Plombée par la crise financière l’année dernière, la production a observé un bond de 47% sur un an, fortement soutenue par la réduction des coûts et les ventes en hausse sur les marchés étrangers. Le chiffre d’affaires n’est pas en reste, et progresse à 33,2 milliards de dollars, contre 31,5 au premier trimestre 2010. La reprise est donc bien de retour chez le mastodonte, certes amaigri, mais qui peut maintenant voir l’avenir avec plus de sérénité.

 

Ed Whitacre (photo), son P-DG, avait déjà prévenu la semaine dernière que les résultats seraient "impressionnants". A la surprise générale, l’ancien patron de l’opérateur AT&T en a profité pour annoncer jeudi sa démission. En effet, à partir du 1er septembre, il quittera le poste qu’il occupe depuis le 9 juin 2009. "Depuis le jour où je suis devenu P-DG, j’ai dit que mon plan était d’aider cette entreprise à retrouver sa grandeur et que je ne voulais pas rester un jour de plus", a-t-il confié. Il sera remplacé par un membre du conseil d’administration, Dan Akerson.

 

Une victoire politique pour Obama

 

Cette annonce spectaculaire coïncide avec la deuxième partie du plan pour GM, élaboré au moment de la recapitalisation du groupe par l’Etat américain. Mené tambour battant avec un pragmatisme à toute épreuve (40% de licenciements, cession de 42% des concessions, ventes des marques Saturn, Saab, Hummer…), il prévoit désormais la réintroduction en bourse du groupe redevenu rentable. D’après les estimations des analystes financiers cités dans la presse américaine, une première cotation pourrait avoir lieu d’ici la fête de Thanksgiving (fin novembre) au plus tard. D’autres sources outre-Atlantique murmurent la date du vendredi 13 août pour le dépôt du dossier auprès de la SEC (autorité boursière américaine). Au moins 25% du groupe devraient être concernés par l’introduction, et la part pourrait progressivement augmenter en fonction de l’intérêt des investisseurs et des conditions de marché.

 

Nié par la Maison blanche, le lien entre cette annonce d'introduction aux alentours de Thanksgiving et les élections sénatoriales de novembre n’est pas confirmé. En proie à des difficultés sur le plan politique, le président américain verrait d’un bon œil cette victoire économique à mi-mandat. Elu sur fond de crise financière, c’est lui qui a mené de bout en bout la recapitalisation de General Motors. Décrié pour son interventionnisme, il avait fait monter l’Etat à 61% dans l’entreprise. Ce taux devrait rapidement repasser sous le seuil symbolique des 50%, grâce une crédibilité financière retrouvée.

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens