Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 18:00

 

obama-mid-terms-etats-unis-ohio.jpg

 

A quinze jours des élections de mi-mandat, qui sont les élections de tous les dangers pour le clan démocrate,  Barack Obama tente de donner l'avantage à son parti en difficulté dans les sondages. Le président américain dit cependant ne rien regretter de ses deux ans de gouvernement.

 

Les élections de mi-mandat approchent et Barack Obama met les bouchées doubles. Le président américain est allé battre la campagne, dimanche 17 octobre, dans l'Ohio, deux semaines avant le scrutin. Il a tenté de relancer la dynamique de 2008, qui l'avait fait passer d'outsider des primaires démocrates à locataire de la Maison blanche. Le chef d'Etat a relancé pour l'occasion le slogan de l'époque qui avait fait le tour du monde: "Yes we can!"

 

"Tout le monde disait: 'Non, vous ne pouvez pas', et en 2008, vous leur avez montré: 'Oui, on peut!' (Yes, we can!)", a lancé Barack Obama, s'adressant d'une voie enrouée aux 35.000 personnes rassemblées pour un meeting en plein air à l'université de Columbus. Après deux ans d'administration, le camp démocrate n'est plus dans la position d'ultra favori. Dans un contexte de crise et de chômage proche de 10%, la majorité à la Chambre des représentants ou au Sénat pourrait basculer en faveur des républicains.

 

Problèmes de communication

 

"Soyons honnêtes, c'est un scrutin difficile", a reconnu Barack Obama. Dans l'Ohio d'ailleurs, si le candidat démocrate au Sénat est largement favori, le gouverneur sortant est devancé de six points par le concurrent conservateur. La First Lady, Michelle Obama a même fait le déplacement pour essayer de faire jouer sa popularité. Le président a accusé les Républicains d'être responsables de la crise. Ils n'auraient pas fait de "retraites dans le désert" pour méditer et réviser leurs positions. Ils n'hésiteront pas à déréguler pour le compte "des compagnies d'assurance qui refusent de prendre les dépenses de santé en charge quand vous êtes malades, pour celui des compagnies de crédit qui veulent gonfler vos taux d'intérêt ou des banques de Wall Street qui proposent des tas de produits dérivés qui font la ruine des marchés", a averti le président américain.

 

Dans un entretien au « New York Times Magazine » , le locataire de la Maison Blanche a assuré ne rien regretter de ses deux ans de gouvernement. « Ce sera très dur de regarder en arrière et de dire: 'Vous savez quoi, Obama n'a pas fait ce qu'il avait promis'. Je pense qu'on pourra dire: 'Sur quelques sujets, il a été incomplet' », estime-t-il. « Mais j'ai gardé une liste de ce que nous nous sommes engagé à faire », poursuivit-il, assurant avoir rempli 70% de ses promesses. Sa seule autocritique porte sur la communication. "Nous avons passé beaucoup plus de temps à essayer de mener la bonne action politique plutôt qu'à essayer d'avoir la bonne image politique", assure-t-il. La Maison Blanche recherche alors l'image d'Obama 2008.

 

 

Source : lejdd.fr  18-10-2010         

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

   

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens