Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 19:00

  Francois-Hollande-Vladimir-Poutine.jpg

 

 

«Il me semble qu'il est impossible d'y voir clair non seulement sans une bouteille de bon vin, mais sans une bouteille de vodka.» Voilà comment le président russe Vladimir Poutine, qui a pourtant la réputation de ne pas boire d'alcool, a résumé ce jeudi les discussions sur la Syrie avec son homologue français François Hollande.  «Avec une bouteille de porto !» a répliqué ce dernier, lors d'une conférence de presse organisée à l'issue d'une rencontre entre les deux hommes à Moscou

Les deux dirigeants ont confirmé n'avoir trouvé aucune véritable position commune pour mettre fin à la tragédie syrienne qui a déjà fait près de 70000 morts selon l'ONU. «Nous avons eu une discussion intense qui a tourné au débat par certains moments», a confié le locataire du Kremlin. «Nous en avons vivement discuté. Nous devons écouter l'opinion de nos collègues concernant certains aspects de ce problème compliqué», a pour sa part indiqué Hollande.

Bachar el-Assad au cœur des discussions

Il a rappelé que pour la France «ne peut pas passer par Bachar el-Assad», le président syrien dont l'armée réprime les rebelles depuis 2011. Paris exige le départ de ce dernier et soutient la Coalition nationale syrienne, qui représente l'opposition au régime de Damas, depuis sa création fin 2012. A l'inverse, la Russie, qui fournit des armes à Damas et bloque toute condamnation du régime syrien à l'ONU, a pour principe d'être «pour les gouvernements légitimes», a insisté Poutine.

Seul point commun : la lutte contre le terrorisme

Seul point de convergence entre les deux hommes : «Eviter la dislocation de ce pays et ne pas laisser les terroristes profiter du chaos», a résumé le président français, à l'heure où les attentats-suicides se multiplient dans le pays. «Nous avons le même objectif, même si nous divergeons sur le moyen d'y parvenir», a-t-il assuré, en rappelant qu' «il n'y a pas de temps à perdre».

Poutine soutient la France au Mali

Au cœur de leurs échanges sur la politique internationale, se trouvait également le Mali. Vladimir Poutine a rappelé qu'il soutenait l'intervention française, encore une fois parce qu'elle vise à lutter contre le terrorisme. En ce qui concerne le dossier du nucléaire iranien, toujours bloqué, les deux chefs d'Etat se sont mis d'accord «pour convaincre l'Iran de renoncer sans conditions à l'accès à l'arme nucléaire», a assuré François Hollande.

La question des droits de l'homme, régulièrement bafoués en Russie, a été en revanche superbement éludée, le président français estimant qu'il n'avait «pas à juger». «Je n'ai pas à évaluer, j'ai simplement à constater. Et lorsqu'il y a des manquements, je le fais. Et je le fais pour qu'ils soient réglés, et non pas pour qu'ils soient simplement brandis», a-t-il déclaré.

Hollande, VRP de l'industrie française à Moscou

François Hollande ne s'est pas rendu à Moscou dans le seul but de parler de géopolitique. Sa visite officielle de 24 heures visait en grande partie à resserrer les liens économiques entre les deux pays. Escorté d'une quinzaine de dirigeants d'entreprises, parmi lesquels ceux de Airbus, Arianespace, Astrium, LVMH, Sanofi, SNCF, Thales et Total, il s'est comporté en véritable VRP de l'industrie française et est allé à la rencontre des chefs d'entreprise français et russes dans la matinée, lors d'une conférence organisée par la Chambre de commerce franco-russe. «L'enjeu est simple: être davantage présent sur le marché russe, exporter davantage, créer des emplois, attirer des capitaux russes en France», leur a-t-il lancé.

La relation entre Paris et Moscou, dont les échanges ont progressé de 15% est «encore prometteuse» et «n'a pas encore donné tout ce quelle pouvait donner autant sur le plan politique qu' économique», a déclaré François Hollande lors de sa conférence de presse commune avec Poutine. «Nous intensifions notre coopération sur le plan industriel», a insisté de son côté le président russe. Les deux hommes ont ainsi signé une demi-douzaine de contrats, mais aucun accord de grande ampleur n'a été annoncé.

 

 

Source : Leparisien.fr  01-03-2013

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens