Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 09:30

Francois-Hollande-mobilisation-pour-l-emploi.jpg 

 

A quelques heures d'un vote à l'Assemblée sur le programme de stabilité du gouvernement,  François Hollande et Manuel Valls ont défendu lundi 28 avril après-midi leurs grandes orientations économiques, alors que le plan d'économies subit une fronde dans les rangs socialistes.

Pendant trois heures, à la Maison de la Chimie, à Paris, les acteurs territoriaux de l'Etat - préfets, sous-préfets, directeurs d'administrations - ont écouté le chef du gouvernement, les ministres de l'Economie, des Finances, du Travail et enfin le chef de l'Etat.

«Expliquer» le pacte de stabilité.

Manuel Valls leur a donné une feuille de route très précise pour soutenir le pacte de stabilité qui ambitionne de redonner du souffle à l'économie française. Aux préfets et représentants de l'Etat «de l'expliquer, de lui donner de la visibilité». «Nous devons allez plus loin, plus vite, plus fort», a-t-il martelé. François Rebsamen réunira «les partenaires sociaux et les Régions la semaine prochaine, le 5 mai» pour «préciser la méthode» des «négociations dans les branches pour la mise en oeuvre du pacte» de responsabilité. «D'ici la grande conférence sociale de début juillet, puis jusqu'à la fin de l'année, nous établirons une cartographie de leur avancée et nous interviendrons lorsqu'il y aura des blocages», a affirmé le ministre du Travail.

Favoriser l'investissement.

«Je vais être très clair», a insisté Manuel Valls : «Les marges dégagées par les entreprises doivent servir à l'investissement et à l'emploi, elles n'ont évidemment pas vocation à être consacrées aux dividendes versées aux actionnaires ou à la rémunération des dirigeants». Elles sont «le carburant de la reprise économique, elles doivent alimenter notre système économique national», a-t-il ajouté.

Relancer le travail en alternance.

Selon François Rebsamen, « ce sera une de nos priorités des prochaines semaines, pour réussir la rentrée de l'apprentissage». Même si «les chiffres actuels ne sont pas bons», il a réaffirmé «l'objectif de 500.000 alternants» d'ici à 2017 et appelé à ce que «chacun se mobilise pour qu'à la rentrée tous les jeunes admis en CFA (centre de formation des apprentis, NDLR) trouvent un employeur».

Poursuivre le déploiement des emplois aidés.

Sur les contrats aidés dans le secteur non marchand, le ministre du Travail veut «rattraper (le) retard» dans «le déploiement des CAE», les contrats d'accompagnement dans l'emploi : «Plus de 15.000 contrats manquent». Dans le secteur marchand, «l'utilisation des CIE (contrats initiative emploi, NDLR) est en avance», s'est félicité François Rebsamen. «Nous allons les renforcer et nous les ciblerons vers les seniors et les chômeurs de longue durée, et même de très longue durée». Il compte aussi «poursuivre le déploiement des emplois d'avenir», un «réel succès», affirmant l'objectif de «40.000 emplois d'avenir hors renouvellements pour le premier semestre».

Montebourg se félicite d'avoir préservé l'emploi

Prenant la parole, le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, a assuré avoir préservé en deux ans 178.000 emplois sur 192.000 menacés, grâce à la «politique d'endiguement» mise en place depuis son arrivée à Bercy. «A chaque fois que nous avons un sinistre industriel, nous mettons tout le monde autour de la table», a ajouté le ministre. «Il y a des succès importants qui ont permis de préserver l'outil industriel», a-t-il rappelé, citant les exemples de l'usine d'aluminium de St-Jean-de-Maurienne (Savoie), le groupe chimique Kem One et plus récemment FagorBrandt.

Ouvrir l'apprentissage à tous les chômeurs longue durée.

Dans son discours de mobilisation pour l'emploi prononcé en clôture, François Hollande a lancé quelques pistes. Alors qu'en principe l'apprentissage est réservé aux jeunes de 16 à 25 ans, il a demandé que les chômeurs longue durée bénéficient du statut d'apprenti «quel que soit leur âge», avec une rémunération «maintenue au niveau de l'indemnisation telle qu'elle est prévue». «L'idée c'est que nous puissions ouvrir la porte des entreprises à ces chômeurs de longue durée», a expliqué le chef de l'Etat, reprenant ainsi une idée émise dans un rapport par le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens