Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 10:00



Martine-Aubry-regionales.jpg





Comme annoncé, la gauche a largement remporté les élections régionales, dont le second tour s'est déroulé dimanche. Dans le détail, la majorité UMP-Nouveau centre a toutefois évité une déroute totale en conservant l'Alsace. Outre-mer, La Réunion a également basculé de gauche à droite.

 

 

L'Alsace comme cache misère. Dimanche, dans le cadre du second tour des élections régionales, la majorité a évité le pire en conservant l'une des deux seules régions qu'elle dirigeait depuis 2004. La Corse aurait elle basculé de droite à gauche. Outre-mer, La Réunion a fait le chemin inverse. Dans le reste du pays, le statu quo est de mise, la gauche restant largement majoritaire sur l'ensemble du territoire. En attendant des résultats plus affinés, l'attelage PS-Europe Ecologie-Front de gauche (de mise dans toutes les régions, excepté en Bretagne et dans le Limousin) peut s'enorgueillir d'avoir "transformé l'essai" du premier tour. A droite, en revanche, le constat sera inévitablement plus amer.

 

Malgré un certain regain de participation – qui s'élèverait à 51%, contre 46,5% au premier tour – la coalition UMP-Nouveau centre a effectivement fait pâle figure, largement distancée par la gauche en termes de suffrages au niveau national. Selon des résultats quasi-définitifs livrés par le ministère de l'Intérieur, l'opposition a récolté plus de 52% des voix, contre 35% seulement pour la majorité. La stratégie d'union dès le premier tour de cette dernière n'aura donc pas fonctionné, barrée qui plus est par le Front national, qui a réussi à se maintenir dans 12 régions sur 22, et qui a trusté 10% des suffrages. Tout au long de la journée de dimanche, les deux têtes de l'exécutif, Nicolas Sarkozy et François Fillon, ont multiplié les consultations. Au sommet du pouvoir, l'après-régionales est déjà lancé. A gauche, le cap est mis sur l'élection présidentielle de 2012...

 

Fillon assume, Aubry veut du changement


Premier à s'exprimer à la tribune dimanche soir, le Premier ministre a reconnu, sans ambages et dans un esprit qu'il voulait résolument républicain, le succès "des listes de gauche". "Nous n'avons pas su convaincre", a-t-il ajouté, assumant "(s)a part de responsabilité" dans l'échec de la majorité. Pour autant, le locataire de Matignon - même s'il promet que "ce vote sera analysé et respecté" par le pouvoir - a expliqué vouloir maintenir le cap des réformes. "Notre mode de vie est menacé, pas par les réformes, mais parce que sans réformes, il ne pourra plus être financé", a-t-il ajouté, alors qu'un remaniement du gouvernement, dit "technique" et donc de faible ampleur, sera à l'ordre du jour dès lundi matin.

 

C'est bien évidemment un autre discours qu'a tenu Martine Aubry, qui s'exprimait quelques instants plus tard, du siège du PS. La première secrétaire du principal parti d'opposition a d'abord salué "une victoire sans précédent de la gauche rassemblée", avant de réclamer avec fermeté "un changement profond de politique" au président de la République. "Nous recevons cette victoire avec responsabilité", a ajouté la maire de Lille, soucieuse de "répondre aux attentes" des Français avec l'ensemble des partenaires du PS, rassemblées sous la bannière de la "gauche solidaire". "On ne sait pas trop encore comment appeler cette union, mais on voit ce que cela a donné", lui a répondu à distance Cécile Dulfot, la patronne des Verts, mais "force est de constater que ces accords passés dans la transparence ont conquis les électeurs", a-t-elle ajouté.

 

A l'extrême droite de l'échiquier politique, Jean-Marie et Marine Le Pen, qui ont tous deux progressé entre le premier et le second tour, respectivement en Provence-Alpes-Côte-d'Azur et en Nord-Pas-de-Calais, ont eux relevé "une progression des idées nationales". "Le courant national est revenu comme un acteur majeur et il sera un acteur majeur de la prochaine (...) élection présidentielle", a ajouté la fille du vieux chef frontiste. "Nous ferons un travail d'opposition pour convaincre les Français de la crédibilité et de la capacité et du sérieux du Front national", a-t-elle encore dit.

 



Source :lejdd.fr   21-03-2010





Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)



Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens