Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 19:00












min-Valerie-pecresse.jpg

Valérie Pécresse (Ile-de-France)


Ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse a été élue par les militants UMP pour mener la campagne dans la première région de France. Cette proche de Jean-François Copé a battu Roger Karoutchi, qui avait les faveurs du parti présidentiel. Partie bille en tête dans la campagne, ferraillant notamment avec Anne Hidalgo, elle met en avant son enracinement local dans les Yvelines, où elle a été élue à l'Assemblée nationale (2002) et au Conseil régional (2004). Reuters




min-Xavier-Darcos.jpg


Xavier Darcos (Aquitaine)

 

Xavier Darcos s'entête. Largement battu par Alain Rousset (PS) en 2004, le ministre des Affaires sociales va tenter de reprendre les rênes de la région Aquitaine. La mission s'annonce d'autant plus difficile que l'ancien ministre de l'Education a perdu la mairie de Périgueux en 2008. Seule lueur d'espoir: l'UMP avait devancé de huit points le Parti socialiste lors des élections européennes du mois de juin. Reuters






min-Dominique-Bussereau.jpg

Dominique Bussereau (Poitou-Charentes)


En Poitou-Charentes, Dominique Bussereau s'offre un duel "de gala" en allant défier la redoutable Ségolène Royal. Outsider face à la présidente socialiste sortante, qui avait détrôné Jean-Pierre Raffarin en 2004, le secrétaire d'Etat aux Transports, par ailleurs président du Conseil général de Charente-Maritime, compte sur des listes départementales renouvelées et rajeunies pour l'emporter. Mais pas seulement: la stratégie "d'ouverture" de Ségolène Royal (qui a débauché deux candidats verts et cinq élus Modem) fait en effet grincer des dents au sein de la gauche locale. Maxppp






min-Valerie-Letard.jpg


Valérie Létard (Nord-Pas-de-Calais)


Mission impossible pour Valérie Létard? Bombardée chef de file de la majorité présidentielle en Nord-Pas-de-Calais, région historiquement à gauche et où le FN est emmené par Marine Le Pen, la discrète secrétaire d'Etat aux Technologies vertes (Nouveau centre) doit en outre composer avec la grogne de certains élus à droite. Mécontent de la trop faible représentation de l'UMP sur les listes électorales, le chef de file local du parti majoritaire, Thierry Lazaro, a déjà tiré sa révérence. Maxppp






min-Alain-Marleix.jpg


Alain Marleix (Auvergne)


Brice Hortefeux était pressenti, mais, face au veto de l'Elysée, c'est finalement Alain Marleix qui s'est imposé comme le chef de file de la majorité en Auvergne. Secrétaire d'Etat aux Collectivités - et donc spécialiste de la chose électorale - il aura fort à faire pour détrôner le président sortant, René Souchon (PS). Alain Marleix pourrait payer le fait de se trouver en première ligne sur plusieurs projets gouvernementaux vivement contestés par l'opposition, réforme territoriale en tête. Maxppp






min-Bruno-Le-Maire.jpg


Bruno Le Maire (Haute-Normandie


Partisan d'une région Normandie réunifiée - ce qui pourrait intervenir à l'horizon 2014 avec la réforme des collectivités territoriales - Bruno Le Maire espère bien faire tomber la Haute-Normandie dans le giron de la majorité. Pour ce faire, le ministre villepiniste de l'Agriculture se présente en chef de file d'une droite unie. Son principal adversaire, le sortant Alain Le Vern (PS), ne peut pas en dire autant. Ses alliés verts et communistes ont en effet décidé de partir seuls au combat. Reuters






min-Alain-Joyandet.jpg


Alain Joyandet (Franche-Comté)


Au gouvernement, Alain Joyandet fait partie de ceux qui peuvent nourrir de sérieux espoirs de victoire le 21 mars. Proche de Nicolas Sarkozy, le secrétaire d'Etat à la Coopération a pour lui une visibilité dont ne bénéficie pas forcément sa rivale socialiste, Marie-Guite Dufay. Le maire de Vesoul s'est notamment beaucoup démené pour organiser, devant les caméras, le retour en France de Sarah et Céline, deux jeunes Franc-Comtoises emprisonnées en République dominicaine… Maxppp






min-Herve-Novelli.jpg


Hervé Novelli (Centre)


Maire de Richelieu, Hervé Novelli a pour objectif cardinal de détrôner Michel Sapin (PS) de la présidence de la région Centre. Pour ce faire, le secrétaire d'Etat au Commerce a misé sur une campagne atypique, menée, notamment sur internet - avec plus ou moins de succès. En Indre-et-Loire où il est candidat, il présente une liste très ouverte aux partenaires de l'UMP et à la société civile. En plus de lutter pied à pied avec le PS, la majorité présidentielle devra se défaire d'un Front national, auteur de 17% des voix en 2004. Maxppp






min-Chantal-Jouanno.jpg

Chantal Jouanno (Ile-de-France)


Remplaçante de NKM au secrétariat d'Etat à l'Ecologie, Chantal Jouanno est une bonne élève du gouvernement. "Bébé Sarko", comme d'autres, elle sait rester à sa place tout en s'imposant dans ses fonctions. Reconnue pour sa compétence sur les dossiers "verts" - elle a notamment été présidente de l'Ademe - cette énarque, douze fois championne de karaté, ne se laisse pas dicter sa conduite. Si certains la voyaient bien concourir en Poitou Charentes contre Ségolène Royal, elle a tenu à être investie à Paris. Ce qu'elle a obtenu. Maxppp





min-Nathalie-Kosciusko-Morizet.jpg

Nathalie Kosciusko-Morizet (Ile-de-France)


Virée de son secrétariat d'Etat à l'Ecologie pour ses prises de positions tranchées, NKM rebondit à l'Economie numérique. Ça tombe bien, elle adore les nouvelles technologies et est d'ailleurs une des "stars" du site de micro-blogging Twitter. Pas très chaude au départ pour se lancer dans la campagne des régionales, la toute jeune maman - elle a accouché en septembre - a subi des pressions pour porter les couleurs de l'UMP dans la bataille. La conseillère régionale sortante et ancienne députée de l'Essonne mène la liste du parti majoritaire dans ce département. Reuters






min-Rama-Yade.jpg 

 

Rama Yade (Ile-de-France)


Elle s'est distinguée en refusant d'être parachutée dans le Val d'Oise. La secrétaire d'Etat aux Sports a tenu bon, malgré les critiques et les pressions, et a finalement arraché la seconde place sur la liste des Hauts-de-Seine, département où elle veut s'implanter durablement. Porte-parole de Valérie Pécresse, elle s'implique à fond, tracte aux côtés de sa tête de liste, quitte parfois à focaliser l'attention des médias. Reuters

 






min-Hubert-Falco.jpg

Hubert Falco (Provence-Alpes-Côte d'Azur)


Nicolas Sarkozy voyait en lui le candidat idéal pour s'opposer au sortant socialiste Michel Vauzelle et à l'inoxydable Jean-Marie Le Pen (FN) en Paca. Las, voulant absolument conserver sa place au gouvernement (il est secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens combattants), Hubert Falco ne prendra finalement "que" la tête de liste UMP dans le Var. Le maire de Toulon abandonne ainsi le rôle de chef de file régional au député Thierry Mariani. Maxppp





min-Nora-Berra.jpg

Nora Berra (Rhône-Alpes)


Très discrète à son poste de secrétaire d'Etat aux Ainés, Nora Berra conduit la liste de la majorité dans le Rhône. Au service de Françoise Grossetête, chef de file régionale, la Lyonnaise aura fort à faire face au socialiste Jean-Jack Queyranne, grand favori à sa propre succession. Reuters






min-Brice-Hortefeux.jpg 

Brice Hortefeux (Auvergne)


Nicolas Sarkozy en est satisfait: même en cas de victoire de la majorité en Auvergne, son "ami" Brice Hortefeux continuera sa tâche place Beauvau. Le ministre de l'Intérieur, qui aurait déjà pu mener campagne à Clermont-Ferrand lors des élections municipales de 2008, est tête de liste dans le Puy-de-Dôme. Maxppp






min-Henri-de-Raincourt.jpg

Henri de Raincourt (Bourgogne)


Comme en Nord-Pas-de-Calais, le chef de file régional de la majorité en Bourgogne n'est pas issu de l'UMP, mais du Nouveau Centre. François Sauvadet, président Nouveau Centre du Conseil général de Côte d'Or remplit cette mission, épaulé dans sa tâche par Henri de Raincourt. Le ministre chargé des relations avec le Parlement mène campagne dans l'Yonne, un département dont il a été sénateur de 1986 à 2009 et dont il fut président du conseil général de 1992 à 2008. Reuters





min-Benoist-Apparu.jpg

Benoist Apparu (Champagne-Ardenne)


La Champagne-Ardenne est considérée comme l'une des rares régions à pouvoir basculer de gauche à droite au soir du 21 mars. Le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu, y mène campagne, pas en tant que chef de file régional – le rôle est dévolu à Jean-Luc Warsmann - mais comme tête de liste dans la Marne. Maxppp





min-Marie-Luce-Penchard.jpg

Marie-Luce Penchard (Guadeloupe)


Le bilan carbone de Marrie-Luce Penchard risque d'en prendre un coup… Désignée numéro 2 derrière Aldo Blaise en Guadeloupe, la ministre chargée de l'Outre-mer a déclaré vouloir partager sa semaine entre Paris et les Antilles durant la campagne régionale. Outre une organisation de tous les instants, cette proche de Nicolas Sarkozy doit affronter un certain scepticisme dans les rangs de l'UMP locale. De quoi lui compliquer la tâche face au président sortant, le socialiste Victorin Lurel. Maxppp






min-Herve-Morin.jpg 

Hervé Morin (Haute Normandie)


Auteur d'un bon score en 2004 à la tête de l'ex-UDF – 12,5% au premier tour - Hervé Morin participe activement à la campagne de la majorité en Haute-Normandie, derrière Bruno Le Maire. Le ministre de la Défense, président du Nouveau centre, figure en troisième position dans le département de l'Eure. Maxppp





min-Nadine-Morano.jpg

Nadine Morano (Lorraine)


La tempétueuse secrétaire d'Etat à la Famille devrait s'assurer, sans trop s'exposer, un nouveau mandat de conseillère régionale en Lorraine. Numéro 2 sur la liste de la majorité en Meurthe-et-Moselle, Nadine Morano laisse au député Laurent Hénard (Parti radical valoisien) le soin de mener la bataille au niveau régional face au président sortant: le socialiste Jean-Pierre Masseret. Reuters





min-Luc-Chatel.jpg

Luc Chatel (Champagne-Ardenne)

Candidature de témoignage seulement pout Luc Chatel... Sans aucune chance d'être élu, le ministre de l'Education figure en dixième et dernière position sur la liste de la majorité en Haute-Marne. Le maire de Chaumont était un temps pressenti pour prendre la première position, avant de décliner l'invitation. Reuters



Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens