Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 19:00

 

cantonales-a-neuilly.jpg

 

Une élection qui n’avait pas l’air de passionner les Français. Cela s’est confirmé dimanche 20 mars au soir : le premier tour des cantonales a été marqué par un taux d’abstention record  de 55,6 %. Autre fait marquant : une forte poussée du FN, qui affrontera seul le PS dans plus de 200 cantons au second tour. L'UMP a subi un recul sévère.

 

Une forte poussée du FN à peu près partout, un FN qui talonne l'UMP, grand perdant, et une progression de la gauche, sur fond d'abstention record. Voilà pour ce premier tour des cantonales, dernier rendez-vous électoral avant les élections présidentielles. 

Le score élevé du FN se traduit dans sa présence au second tour: il y aura 394 duels, en majorité face au PS (204), mais aussi face à l'UMP (89), au PCF (37) ou d'autres candidats, de gauche ou de droite. Il y aura également 5 triangulaires UMP-PS-FN. 

Le parti de Marine Le Pen, arrivé en tête dans 39 cantons, s'est qualifié dans le quart des cantons encore à pourvoir dimanche prochain. Dans le propre fief du patron de l'UMP, Jean-François Copé, le parti présidentiel est devancé par le FN.

Les résultats nationaux

Les résultats globaux au niveau de l’ensemble des cantons renouvelables sont les suivants :

                        PARTI SOCIALISTE                                     25,04 %

                        UMP                                                               17,07 %

                        FRONT NATIONAL                                       15,18 %

                        FRONT DE GAUCHE                                   9 %

                        EUROPE ECOLOGIE LES VERTS            8,28 %

Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a crédité la "majorité présidentielle" de 32,5%, via une addition de voix à droite qui a indigné FN et PS. 

Les commentaires des leaders politiques

Marine Le Pen a salué un succès "historique" pour son parti, presque au coude-à-coude avec l'UMP, étiquette à laquelle de nombreux candidats de la majorité ont préféré celle de divers droite en raison de l'impopularité de Nicolas Sarkozy.  Ce sondage grandeur nature confirme bien les tendances qui avaient été données dans divers sondages publiées par la presse et qui avaient fait hurler tant au PS qu’à l’UMP !...

Le FN, qui n'avait aucun conseiller général, est amené à remplacer l'UMP dans le paysage politique, a prédit le compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot. 

« Nous laissons nos électeurs libres de leur choix » quand l'UMP est absente au second tour, a lancé Jean-François Copé, refusant le vote FN comme le front républicain.  Une prise de position dénoncée par la gauche, qui y voit "une ambiguïté coupable", comme David Assouline (PS). Même tonalité du côté du MoDem: "La position de l'UMP est irresponsable, il faut voter pour le candidat qui est contre le FN", a déclaré son porte-parole Yann Wehrling.  Dans la majorité aussi, la position officielle de l'UMP fait tiquer et promet d'âpres débats. Le président du Parti radical, Jean-Louis Borloo, a ainsi appelé à "faire barrage au FN".  La ministre Valérie Pécresse a affirmé que "personnellement", en cas de duel avec le FN, elle voterait pour la gauche. 

La numéro un du PS Martine Aubry a accusé de nouveau le président Sarkozy d'"abîmer la République" et d'être "pour beaucoup dans le score du Front national". A l'issue d'une réunion avec Cécile Duflot (EELV) et Pierre Laurent (PCF), les trois leaders ont appelé ensemble au rassemblement. 

Cécile Duflot a aussi appelé à "faire barrage au FN" partout où il sera présent. "L'UMP s'est pris une raclée et le FN lui a fait les poches", a ironisé Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche). 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

leslie 30/03/2011 09:56


MANIFESTE DES VINGT-CINQ MILLIONS DE "FAINÉANTS». Les chiffres ramenés à l'ENSEMBLE de la population : FRANCE * 65 millions de français * 21 millions non inscrits sur les listes électorales * 44
millions d'électeurs, parmi lesquels : * 19 millions ont voté aux cantonales 2011 divisées selon les partis et votes blancs ou annulés * 25 millions se sont ABSTENUS. Forts de cette majorité, nous
ABSTENTIONNISTES REVENDIQUONS la modification du processus électoral démocratique par la prise en compte des abstentions, bulletins blancs et des nuls - les trois représentants une expression
citoyenne au même titre qu'un vote d'idéal politique. Le fait de s'obstiner à n'en tenir aucun compte est, par essence même, un concept anti-démocratique. Forts de cette MAJORITÉ, nous revendiquons
l'invalidité et l'annulation de ces cantonales 2011 ainsi que celles de toute élection future présentant des taux où seule une minorité de la population citoyenne globale du pays s'est exprimée et
serait reconnue comme choix pour tous. Aujourd'hui, nos concitoyens votants ainsi que les politiques de tous partis, peuvent nous juger fainéants, antidémocratiques, désintéressés de la politique,
etc. FAUX ! Nous ne votons pas, car nous NE VOULONS PLUS ÊTRE REPRÉSENTES PAR LES POLITIQUES ACTUELS, NI PAR LEURS PARTIS car ils ne représentent pas nos envies de société (voter serait les
cautionner) et les combattrons. Nous ne votons pas, car nous ne voulons plus enrichir des élus, ou pseudo-élites qui en retour nous appauvrissent et les combattrons. Nous ne votons pas, car nous ne
voulons pas que nos acquis sociaux soient détruits au profit de quelques-uns .Nous ne votons pas, car nous ne voulons pas des LOIS PSEUDO-SECURITAIRES anticonstitutionnelles pour la plupart qui
nous privent chaque jour davantage de nos LIBERTÉS et combattrons pour leur ABROGATION .Nous ne votons pas, car nous ne voulons pas que nos institutions soient gérées telles des sociétés et
soumises à la rentabilité AU DÉTRIMENT DE L HUMAIN, et combattrons en ce sens. Nous ne votons pas, car nous ne voulons plus de ce CAPITAL TOUT PUISSANT, de ce système boursier, de cette économie de
marché, de ces grands patrons RICHISSIMES et de leurs actionnaires INHUMAINS, de ces BANQUES, qui chaque jour nous appauvrissent. NOUS OUVRIERS qui produisons les richesses du pays dont les
salaires ne nous permettent plus de vivre ou de nous loger, NOUS gens qui dormons dans la rue ,NOUS PAYSANS qui sommes traits plus que nos animaux, Nous cadres et classe moyenne qui assistons à la
paupérisation de nos conditions....Nous ne voulons plus de ces différences sociales, nous ne voulons plus de ça ET DE BIEN D’AUTRES CHOSES ENCORE...NOUS NE VOTERONS PLUS ET NOMBRE DE GENS NOUS
REJOIGNENT CHAQUE JOUR , DORS ET DÉJÀ VOUS N’ÊTES PLUS LES ÉLUS DU PEUPLE ET N’AVEZ DONC AUCUNE LEGITIMITE A OCCUPER VOS POSTES , vous qui feignez de ne pas nous entendre, nous vous le ferons
désormais comprendre "par" les urnes. Nous ne cautionnerons plus un système qui n'est qu'un simulacre de démocratie !


jp echavidre 30/03/2011 11:56



Je partage votre avis pour ce qui concerne les bulletins blancs qui devraient intervenir dans le décompte. Je ne suis pas d'accord du tout avec vous quand vous dites que l'abstention est un moyen
d'expression. Regardez les infos : il y a des milliers de gens qui se battent et qui meurent pour avoir simplement la liberté de s'exprimer lors d'élections libres. Ceux qui ne participent pas
ont toujours tort. Et si vous trouvez que les partis politiques ne vous représentent pas suffisamment alors vous n'avez qu'à vous présenter ou créer votre parti..


Bien cordialement


jean Pierre Echaviodre



Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens