Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 11:00

Francois-Baroin-sur-TF1.jpg

 

 

Après avoir progressé au premier trimestre, la croissance économique française est désormais égale à 0, a annoncé vendredi 12 août dernier l'Institut national de la statistique (Insee). Le chiffre était redouté et il montre au moins deux choses : la première est que nous sommes loin d’être sortis de la crise et bien d’autres indicateurs nous le confirment, la deuxième est qu’il est extrêmement difficile de faire la moindre prévision.

Le chiffre était attendu, et craint. Vendredi 12 août dernier, l'Institut national de la statistique (Insee) a annoncé le chiffre de la croissance économique en France au deuxième trimestre 2011 : 0%. Si les analystes avaient anticipé sur une nette décélération de l'activité, la Banque de France, elle, espérait malgré tout une progression du PIB de l'ordre de 0,2%, loin de la hausse de 0.9% du trimestre précédent.

François Baroin confiant malgré tout !..

Alors que l'adoption du budget 2012 sera scrutée par les marchés, la France se serait bien passée de cette stagnation, qui s'explique notamment par la baisse de la consommation des ménages: -0,7% contre +0,4% lors du précédent trimestre. Les importations se sont également repliées (-0,9% après +3,1%), alors que les exportations ont stagné (0,0% après +1,8%). La production de l’ensemble des services a également décéléré (+0,3 % après +1,1 %). Des chiffres qui n'inquiètent pas pour autant François Baroin, qui reste optimiste quant à la situation économique du pays. On voudrait bien avoir le même optimisme que lui !..

S'il a reconnu sur RTL que la croissance du second trimestre était "décevante", parlant d'une activité "convalescente", le ministre de l'Economie a cependant assuré que sur l'ensemble de l'année 2011, la croissance sera "en ligne" avec l'objectif que s'est fixé le gouvernement, soit 2% de progression du produit intérieur brut (PIB). Pourquoi un tel élan d'optimiste alors que tous les feux semblent au rouge? "Parce que nous avons des fondamentaux dans notre économie qui sont solides", répond le ministre

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

facon 13/08/2011 16:33


Restons optimistes, continuons à faire l’autruche et trouvons dans le rebond purement technique des bourses le sentiment que la crise est derrière nous. Voilà le credo de nos hommes politiques peu
avares de pronostics ébouriffants. C’est bien connu, la France parfaitement gérée par des ministres compétents échappera à la nouvelle crise qui se prépare.

Ce n’est pas moi qui le dit mais le Directeur Général de la Banque mondiale : « l’économie mondiale doit faire face à des défis pires que ceux de 2008 »
C’est la notation de la dette publique française qui sera la prochaine à subir les affres de la dégradation. Comment pourrait-elle encore l’éviter car toute une série de facteurs adverses
conspirent en ce sens : de l’endettement qui y atteint des sommets à la compétitivité en constant déclin et à l’aggravation très inquiétante des déficits commerciaux en passant par une croissance
inexistante, tous les ingrédients se mettent inéluctablement en place pour une conflagration majeure dès la rentrée ou pour l’automne prochain au plus tard. La question n’étant pas tant de savoir
si son AAA lui sera retiré que quand… ?
Du haut de son déficit de 7% par rapport à son P.I.B. et avec un endettement global de l’ordre de 90% de ce même P.I.B., les statistiques faisant état des passifs français restent certes
relativement sous contrôle. Pour autant, l’escalade de ces endettements publics semble ne pas devoir s’arrêter là, la France étant même aujourd’hui parvenue au stade où elle les accumule à un
rythme encore plus soutenu que l’Italie et que l’Espagne. Un autre phénomène encore plus inquiétant est la navrante perte de compétitivité du pays et notamment face à sa grande partenaire – et
néanmoins concurrente – qu’est l’Allemagne.

Qu’en pense Ségolène ?


Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens