Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 11:00

 

Guigou-assemblee-nationale.jpg

 

 

Soixante-quinze députés socialistes demandent à tenir «rapidement» la promesse de campagne de François Hollande d'accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales, dans une tribune publiée dans Le Monde daté de mardi 18 septembre. Sans doute ces 75 députés là ont-ils remarqué que le gouvernement n’était pas très empressé de tenir cette promesse du candidat Hollande. D’ailleurs manuel Valls leur répond, par le même canal, que ce droit de vote accordé aux étrangers n’est pas « une revendication forte de la société française ». Et pour une fois Manuel Valls a raison. Il y a surement plus urgent et plus important à faire en ce moment !....

«La réforme doit intervenir rapidement, pour se donner les moyens de l'appliquer lors des prochaines municipales» de 2014 : dans une tribune intitulée «Le droit de vote des étrangers aux élections, c'est maintenant», parue dans Le Monde de mardi 18 septembre, soixante-quinze députés PS appellent à appliquer au plus vite la promesse de campagne de François Hollande d'accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales.

Parmi les 75 signataires de cette tribune figurent Elisabeth Guigou, Patrick Bloche, Sandrine Mazetier, Christian Paul, Jean-Jacques Urvoas, Razzy Hammadi, Annick Lepetit, Patrick Menucci ou encore Axelle Lemaire, députée des Français de l'étranger (Europe du Nord).

«A celles et ceux qui nous disent que c'est trop tôt, et qu'il faut prendre son temps, nous répondons que c'est en commençant maintenant que nous aurons la possibilité de prendre notre temps pour faire cette réforme» qui «ne se fera pas en un jour» car elle nécessitera une réforme de la Constitution et «changera la nature du corps électoral». «Loin d'être votée à la va-vite, (cette loi) doit au contraire être discutée publiquement pour en expliquer la portée et sa contribution à une République réconciliée avec ses citoyens», ajoutent-ils.

Vers  un référendum  sur le droit de vote des étrangers ?

Dans la 50ème de ses 60 propositions de candidat, François Hollande promettait d'accorder le droit de vote aux élections locales «aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans». Durant la campagne, il avait affirmé être prêt à aller jusqu'au référendum.

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone avait estimé en juillet un référendum nécessaire «parce que nous n'avons pas les trois cinquièmes des voix aux Sénat et à l'Assemblée pour inscrire ce droit dans la Constitution». Il faudra attendre «un moment de maturité, pour que le oui ait une chance sérieuse de l'emporter», selon lui.

Interrogé lundi 17 septembre au matin, David Assouline, porte-parole du PS, a assuré que le PS souhaitait «bien entendu» que soit accordé le droit de vote aux étrangers non communautaires aux élections locales, mais n'a pas voulu «s'ingérer» dans le calendrier.

Risque de fractures selon Manuel Valls

Dans le même quotidien, le Ministre de l’Intérieur met en garde ses collègues socialistes : « ce débat risque de provoquer des fractures», avertit Manuel Valls au sujet du droit de vote des étrangers, dans une interview au Monde de mardi. Une déclaration en forme de réponse à 75 députés socialistes qui publient dans le quotidien du soir une tribune appelant François Hollande à tenir rapidement cette promesse de campagne

«Est-ce que c'est aujourd'hui une revendication forte dans la société française ? Un élément puissant d'intégration ? Non», déclare le ministre de l'Intérieur. «Ça n'a pas la même portée qu'il y a trente ans. Aujourd'hui, le défi de la société française est celui de l'intégration», ajoute-t-il.

«Attention à la jonction droite-extrême droite sur ce sujet. Il faut bien évaluer les conséquences d'un référendum, pas seulement en termes de résultats mais aussi de déchirure dans la société française», met en garde Manuel Valls. «Ce débat risque de provoquer des fractures. Dans un moment de crise, on voit bien comment cela peut être utilisé, agité», poursuit-il.

On l’aura bien compris, Manuel Valls freine des quatre fers. Il a sans doute raison car faute de pouvoir faire voter un texte à l’Assemblée et au Sénat, la majorité socialiste devra bien passer par un referendum. Et lancer ce débat aujourd’hui, dans la situation économique et sociale dans laquelle nous sommes, c’est vraiment irresponsable !..

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Xav 23/09/2012 12:58

Non seulement il y a d'autres priorités mais je trouve que c'est juste... pas possible ce droit de vote aux étrangers !
Belle photo d'Elisabeth Guigou, ceci étant !

Bon dimanche, Jean Pierre.

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens