Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 12:00

 

Dominique-de-Villepin-7-novembre.jpg 

Dominique de Villepin n’est jamais très tendre avec le Président de la République dont il a fait son ennemi n° 1. Et pourtant il a tenu au micro d’Europe 1, dimanche 7 novembre dernier, des propos encore plus sévères qu’à son habitude à l'encontre de Nicolas Sarkozy. Pour le fondateur de République solidaire, le chef de l'Etat n'est pas en prise avec la réalité que vivent les Français. A tel point qu'il est temps pour l'ancien Premier ministre "de refermer la parenthèse" qui s'est ouverte en 2007 avec l'arrivée de Nicolas Sarkozy au pouvoir. Il a violement critiqué la réforme des retraites et surtout la manière dont elle avait été conduite avant de mener une autre charge contre « l’hyper président » à propos du remaniement ministériel qui n’en finit pas de faire courir les rumeurs !..

 

Les mots étaient particulièrement forts dimanche matin. "Nicolas Sarkozy est aujourd'hui un des problèmes de la France", a déclaré un Dominique de Villepin, amer. L'ancien Premier ministre, invité du Grand Rendez-vous « Europe 1-Aujourd'hui en France » , a violemment attaqué la politique de l'actuel président de la République. Mais avant toute chose, Dominique de Villepin s'est dit "déçu" par Nicolas Sarkozy, devenu l'un de ses adversaires politiques. "L'homme que j'ai connu vaut mieux que cela. Il n'a pas atterri depuis qu'il est à l'Elysée", a estimé le fondateur du mouvement République solidaire.

 

Toujours membre de l'UMP, Dominique de Villepin n'a pas hésité non plus à aller plus loin dans ses propos, jugeant qu'il était "désormais temps de refermer la parenthèse que nous vivons depuis 2007". "La vie politique française donne un spectacle pitoyable", a-t-il ajouté. Tout en se demandant si le chef de l'Etat se posait, chaque matin – en se rasant? – "la question de l'intérêt général" ou plutôt celle de "l'intérêt de l'UMP ou encore de son intérêt personnel".

 

Pour une autre réforme des retraites

 

L'ancien Premier ministre est également longuement revenu sur la réforme des retraites, au lendemain d'une nouvelle journée de mobilisation qui a été moins suivie dans l'ensemble de l'Hexagone. S'il a reconnu qu'une réforme du système était nécessaire, Dominique de Villepin a toutefois estimé que celle proposée par le gouvernement n'était pas la bonne: "Tenir bon sur la réforme était une bonne chose, mais pas sur la réforme telle qu'elle est", a affirmé celui qui avait dû reculer sur le CPE. Dénonçant l'absence de négociations, et par là même le manque d'écoute, entre responsables politiques et syndicats, il a dénoncé "un nouvel exemple du dialogue de sourds".

 

"C'est une victoire gouvernementale à la Pirrhus", a-t-il ajouté. La protestation contre cette réforme "va laisser des traces" et "va se perpétuer", a annoncé Dominique de Villepin, allant jusqu'à assurer que ce mouvement "conduira sans doute à une application (…) très différente de ce qui a été prévu du texte original".

 

"Une compétition ministérielle"

 

Quant au remaniement ministériel, attendu à la mi-novembre, qui fait la une des journaux avec des rebondissements quasi quotidiens, l'ancien chef du gouvernement sous Jacques Chirac dénonce "une compétition (…) qui s'étale depuis quatre mois aux vues de tout le monde" et écorne une nouvelle fois "l'hyper-présidence" de Nicolas Sarkozy, qui n'a pas laissé s'exprimer François Fillon. "En voulant s'arroger l'ensemble des pouvoirs, il a troqué sa fonction de président pour celle de Premier ministre", juge-t-il. Avant d'ajouter: "Personne n'exerce, aujourd'hui en France, la responsabilité de président de la République." Une charge contre le chef de l'Etat qu'il réitère à maintes reprises dans son livre intitulé De l'esprit de cour, à paraître lundi 8 novembre.

 

Concernant son propre avenir politique, Dominique de Villepin est resté assez discret. Pourtant, dans son livre, il ne cache pas ses ambitions: "Je serai partie prenante à cette élection présidentielle. Je ne fais pas que taquiner le goujon."

 

 

 

Source : lejdd.fr  07-11-2010 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens