Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 11:00

sem13julb-Z26-Delphine-Batho-met-en-cause-Jean-Marc-Ayrault.jpg

 

Lors d'une conférence de presse, Delphine Batho est revenue jeudi  ‘ Juillet sur son départ du gouvernement. "Je n'ai jamais commis la moindre bourde ou fait le moindre couac", a déclaré l'ancienne ministre de l'Ecologie, qui estime ne pas avoir "manqué à la solidarité gouvernementale".

Deux jours après son départ du gouvernement, Delphine Batho a pris la parole jeudi 4 juillet après-midi dans une salle de l'Assemblée nationale. "Je dirai tout", avait-elle affirmé mercredi, lors de la passation de pouvoir avec Philippe Martin, son successeur au ministère de l'Ecologie. Pour commencer, la socialiste est revenue sur son parcours politique. "Pendant toutes ces années, je n'ai jamais été prise en défaut de loyauté envers mon camp, notamment dans la période la plus récente", a déclaré Delphine Batho. "Je n'ai jamais commis la moindre bourde ou fait le moindre couac (…) Je n'ai commis mardi matin ni une erreur, ni une faute ", a-t-elle affirmé dans la foulée, ajoutant ne pas avoir "manqué à la solidarité gouvernementale".

"J'ai le sens de l'Etat et des responsabilités", a poursuivi Delphine Batho. Cette dernière n'a pas manqué de critiquer l'action du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. "Il n'y a pas eu de débat collégial au sein du gouvernement sur les arbitrages budgétaires comme il n'y en a plus sur bien d'autres sujets", a-t-elle ainsi lancé, tout en estimant que la baisse du budget de son ministère et son départ marque un "tournant dans la volonté de mener à bien la transition écologique". Une situation qu'elle n'a pas souhaitée "accepter en silence".

"Ce que je n'accepte pas, c'est le tournant de la rigueur"

Pour celle qui va retourner à l'Assemblée nationale en tant que députée des Deux-Sèvres, "la collégialité au sein du gouvernement, c'est fini". "Quelque chose a changé" dans la manière de faire, a poursuivi Delphine Batho, qui a expliqué que le Premier ministre avait "décidé de changer de méthode" pour le budget 2014 et que ce dernier avait tranché les arbitrages "sans discussion direct avec les ministres concernés". "Que l'écologie soit soumise à des restrictions budgétaires, je l'assume (…) Ce que je n'accepte pas, c'est le tournant de la rigueur qui ne dit pas son nom", a martelé la socialiste.

"J'assume donc ma responsabilité d'être une lanceuse d'alerte pour la gauche, pour l'écologie. Je ne suis pas une victime. J'aurai voulu continuer le travail entrepris depuis un an. Ce que je n'accepte pas c'est l'abandon, le fatalisme, le renoncement à l'espoir du 6 mai", a ajouté Delphine Batho, qui n'a pas "de projet précis" mais "continue le combat politique".

Concernant la manière dont son éviction a été annoncée, l'ancienne ministre a évoqué l'affaire Cahuzac et fait un parallèle : "Il a été remercié et salué pour l'ensemble de son travail au service de la République. Ce n'a pas été le cas dans le communiqué qui m'a congédié."

 

Source : leJDD.fr  04-07-2013

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens