Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 08:00

 

Cote-d-Ivoire-Ouattara.jpg

 

La Commission électorale indépendante (CEI) a diffusé jeudi  2 décembre dans l’après-midi les résultats de l'élection présidentielle : Alassane Ouattara (photo) l'emporterait avec 54,1% des voix, devant le président sortant, Laurent Gbagbo, crédité lui de 45,9% des suffrages. Mais le Conseil constitutionnel, quelques heures après l'annoce de ces résultats, les a invalidé. Le camp Gbagbo avait, en effet, dit son intention de déposer de nombreux recours. Quel sera l'issue de ces élections ? C'est la grande incertitude qui règne en Cote d'Ivoire où l'on redoute des violences. 

 

Après un long délai et plusieurs reports, la Commission électorale ivoirienne (CEI) a enfin publié les résultats du second tour de l'élection présidentielle jeudi 2 décembre alors que le "dernier délai" avait été fixé à mercredi minuit.. L'opposant Alassane Ouattara arriverait en tête du scrutin avec 54,1% des voix, contre 45,9% pour le président sortant Laurent Gbagbo. De là à dire qu'Alassane Ouattara est désormais le nouveau président de la Côte d'Ivoire, il n'y a qu'un pas... qu'il ne faut surtout pas franchir.

 

Le camp Gbagbo avait en effet annoncé, avant même la proclamation des résultats, son intention de dénoncer les chiffres du Nord, le fief des ex-rebelles des Forces nouvelles, pro-Ouattara. Les partisans du président sortant estiment en effet que les anciens rebelles des Forces nouvelles auraient empêché les électeurs pro-Gbagbo de se rendre aux urnes.

 

Le Conseil constitutionnel se prononce en un temps record 

  

Le président sortant a donc, comme prévu, saisi le Conseil constitutionnel, chargé de la validation définitive des résultats de l'élection. Or son président, Paul Yao NDre, est un proche de Laurent Gbagbo. Le président du Conseil constitutionnel, Paul Yao N'Dré, a estimé quelques heures plus tard que ces résultats n'étaient pas valides. Le magistrat,  a souligné que le délai légal fixé à la commission électorale avait expiré mercredi à minuit. "Une fois ce délai expiré, la commission électorale n'est plus habilitée à annoncer les résultats", a-t-il argué.

 

 

Dans ce scénario, les Ivoiriens accepteront-ils que le résultat annoncé par la CEI soit finalement annulé? C’est le pari que fait le camp Gbagbo. Dans le cas contraire - à savoir l'accession au pouvoir d'Alassane Ouattara - les Ivoiriens pro-Gbagbo, essentiellement situés dans le Sud, accepteront-ils un président élu grâce aux voix du Nord, fief des anciens rebelles? Les violences de la nuit du mercredi 1er décembre - entre quatre et huit personnes auraient été tuées dans un local du parti d'Alassane Ouattara - laissent craindre le pire, alors que le couvre feu est en vigueur jusqu'à dimanche.

 

 

 

Source : lejdd.fr  02-12-2010     

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


      

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

facon 04/12/2010 19:22


Certes la real politique va intervenir mais j'ai trop vu sur place nos amis africains espérer en la France que je ne puis m'y résoudre. De toute manière le choix des entrepreneurs français à
Abidjan est simple : s'ils restent ils vont être menacés comme complice de l'attitude le la France si elle soutient GBAGBO, s'ils partent ils ne perdront pas grand chose le blocus international
paralysant l'économie ivoirienne. sarko a té clair et c 'est bien, il ne soutiendra pas Gbakbo. J'ai vécu e genre de situation en 1992 en RCA où j'étais alors Conseiller Technique, face aux
tricheries électorales de Kolingba la sanction internationale ne s'est pas fait attendre. Ce qui est certain c'est que c'est une nouvelle fois le peuple ivoirien qui va trinquer. J'aime
passionnément ce continent et je suis consterné par ce mépris de démocratie. Tant que Gbakbo pourra payer la solde des militaires et des membres de la Sécurité Présidentielle probablement dirigée
par un mercenaire il conservera le pouvoir ce qui va engendrer des morts par milliers. L'armée française n'a rien à faire la bas.


facon 03/12/2010 23:30


Il va être drôle de voir la réaction de la France face à ce nouveau coup d'Etat. Enverrons nous une fois de plus nos soldats soutenir ce brave Laurent ? Pauvre Afrique, elle mérite mieux


jp echavidre 04/12/2010 00:24



Oui c'est surtout bien triste pour l'Afrique qui, quels que soient les moyens employés, n'arrive pas à entrer dans la démocratie sans des soubressauts violents. J'espère que nos soldats n'iront
pas soutenir un dictateur corrompu mais il y a plusieurs milliers de Français qui travaillent et vivent la bas ?? Alors ?


J.P.E



Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens