Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 12:29

michel-Sapin-contrats-de-generation.jpg

 

François Hollande avait fait de ce dispositif son cheval de bataille. Il l’avait dévoilé lors de la primaire du Parti Socialiste et l’on se souvient même que Martine Aubry avait prétendu que cela ne marchait pas parce que trop cher et représentant souvent un « effet d’aubaine » pour les entreprises. La promesse du candidat Hollande se met pourtant en place et représente aujourd’hui dans l’esprit du gouvernement, l’un des points clé de la lutte contre le chômage.. Michel Sapin présente mercredi 12 décembre en Conseil des ministres le projet de loi relatif aux "contrats de génération".

Quel est l'objectif et le coût?

Première promesse de François Hollande dans sa longue campagne pour accéder à l'Elysée, les contrats de génération visent à coupler l'embauche de jeunes (16-25 ans) en contrat à durée indéterminée (CDI) et le maintien en activité des seniors (plus de 57 ans). Les premiers ont du mal à s'insérer dans le monde du travail, les seconds sont une des catégories les plus touchées par le chômage. Un tutorat entre le nouvel arrivant et le senior doit également être mis en place. Le gouvernement promet d'obtenir 500.000 contrats avant 2017, pour un coût estimé entre 2 et 3 milliards par an.

Pour les entreprises de moins de 300 salariés

"Dans les entreprises de moins de 300 salariés, le dispositif entrera immédiatement en application dès publication de la loi", expliquait début septembre Michel Sapin, ministre du Travail, dans une interview au quotidien « Le Parisien ». Mais les contrats resteront facultatifs. "Une aide supplémentaire sera attribuée (aux entreprises) en fonction du nombre de contrats conclus", détaillait-il. Pour le recrutement d'un jeune de moins de 26 ans, l'aide se portera à 2.000 euros par an, pendant trois ans. Pour le senior de plus de 57 ans maintenu dans l'emploi, l'aide sera du même montant. En outre, les allègements de cotisations seront maintenus. "Nous proposons aussi d'adapter ce contrat aux artisans qui préparent leur succession", a encore annoncé Michel Sapin car "l'artisan qui embauchera un jeune aura droit aux mêmes aides".

Pour les entreprises de plus de 300 salariés

Pour les plus grandes entreprises, Michel Sapin a expliqué que "négocier sera une obligation". Mais des accords peuvent également être établis par branche. "Celles qui ne l'appliqueront pas seront pénalisées par une diminution des allègements de charges qui leurs sont accordées" sur les bas salaires, a-t-il menacé. En outre, une pénalité de 1% de la masse salariale pourra être infligée.

Il va falloir négocier

C'est donc une obligation pour les entreprises de plus de 300 salariés. Le gouvernement a fixé des délais très serrés : Michel Sapin exige qu'un accord soit bouclé "avant septembre 2013". Les partenaires sociaux devront discuter des modalités d'applications des contrats de génération, notamment de l'accompagnement des jeunes recrutés et la valorisation du tutorat. Cet accord se substituera aux plans seniors, obligatoires depuis 2009. L'objectif est que le projet de loi soit ficelé et présenté en Conseil des ministres avant la fin de l'année et que les contrats soient effectifs début 2013.

 

 

 

Source : leJDD.fr  12-12-2012

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens