Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 12:00

Francois-Hollande-pacte-de-competitivite-copie-1.jpg

 

A l'issue d'une rencontre à Paris avec les dirigeants des principales organisations économiques internationales, François Hollande a promis, lundi 29 octobre, des "décisions" dès le mois de novembre "dans tous les domaines de la compétitivité", y compris sur le coût du travail. Ces décisions qui, initialement, devaient intervenir en Janvier fixeront "la donne" pour l'ensemble du quinquennat. Le président a par ailleurs proposé d'organiser chaque année un rendez-vous avec les principales organisations économiques internationales..

Simple coïncidence ou non, au lendemain de la publication par le JDD, d’un appel des PDG des 98 plus importantes sociétés françaises, l’agenda du gouvernement sur la compétitivité se précise. François Hollande a promis lundi 29 octobre des "décisions" dès le mois de novembre "dans tous les domaines de la compétitivité", y compris sur le coût du travail. "La donne qui va être offerte dans quelques jours à la suite du rapport Gallois", remis le 5 novembre au gouvernement, "cette donne-là sera celle du quinquennat", a déclaré le chef de l'Etat, à l’issue d'une réunion avec les organisations économiques internationales à Paris. Une façon de clore la polémique sur un possible "enterrement" du rapport de l'ancien patron d'EADS.

D’après François Hollande, "une politique de compétitivité suppose une action dans la durée mais avec de la visibilité pour les acteurs économiques", notamment les chefs d'entreprise, les contribuables et les épargnants. Il a donc promis que lorsque son "pacte de compétitivité" sera annoncé, "chacun saura exactement ce qui sera fait" au cours des cinq prochaines années, au nom de la "stabilité".

Hollande donne rendez-vous aux organisations économiques internationales

François Hollande a par ailleurs proposé d'organiser chaque année une rencontre avec les dirigeants des cinq grandes organisations économiques internationales (Organisation de coopération et de développement économiques, Banque Mondiale, Fonds monétaire international, Organisation mondiale du commerce et Organisation internationale du travail), à l'image de ce qu'a mis en place la chancelière Angela Merkel en Allemagne. "C'est la première fois que le président de la République a rendez-vous" avec les responsables de ces organisations, a déclaré le chef de l'Etat. "Dans d'autres pays, cette tradition existe (...). Je propose d'institutionnaliser ce rendez-vous" et "que chaque année nous puissions nous retrouver", a ainsi déclaré François Hollande.

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

facon 30/10/2012 18:35

L’urgence ne permet plus d’attendre, Hollande le sait fort bien, les indicateurs économiques sont écarlates, le chômage s’aggrave, il faut réagir, et très vite, pour éviter une crise sociale
superflue. Jusqu’à présent, dès que le chômage atteignait une sorte de plafond de 3 millions de chômeurs les mesures conjoncturelles permettaient non seulement de le stabiliser mais d’en infléchir
la courbe. Cette fois ce n’est pas le cas, des milliers de suppression d’emplois sont en gestation. Pourquoi ? Parce que la crise économique est d’une violence inimaginable, que la France n’a plus
de marge de manœuvre pour faire fonctionner ses amortisseurs sociaux.

Il faudrait être de mauvaise foi pour mettre sur le compte de Hollande nos malheurs. Notre commerce extérieur est en déficit constant depuis dix ans, et, comme par hasard, au moment de la création
des 35 heures. Erreur historique de la gauche qui pensait naïvement que le travail se partageait. Qui peut nier que ceci a coûté fort cher à notre pays en termes d’allègements de charges pour le
secteur privé. Qui a calculé que dans les fonctions publiques d’Etat ou territoriales cette mesure correspondait à la suppression d’un demi million de salariés ? Comment s’étonner dès lors du
mauvais fonctionnement des services publics ? Créée au moment où la France connaissait une croissance élevée cette mesure est aujourd’hui totalement décalée.

Hollande trouvera peut être un autre mot que celui de choc économique pour définir les mesures saignantes qui doivent être prises. Je ne souhaite qu’une chose c’est qu’il impose le même régime à
tous les salariés du public comme du privé. Le coût du travail n’est pas le seul paramètre de notre compétitivité mais, quand même, écarter une révision de sa durée au nom des droits acquis va
engendrer d’autres mesures toutes aussi difficiles à prendre.

Il va falloir un remède de cheval à notre pays contraint de repenser son industrie et contraint de faire des économies drastiques pour ne pas augmenter sa dette. Car, n’en déplaise aux optimistes
la purge fiscale de cette année ne suffit pas à couvrir les besoins budgétaires qui en exigent le double pour tenter de vivre sans emprunter.

Que les donneurs de leçon de droite fassent preuve d’un peu plus de modestie car ils ne sont quand même pas pour rien dans cette descente aux enfers. Eux pouvaient encore faire illusion en
empruntant à tour de bras, mais c’est terminé, le Père Noël a été assassiné. Je me demande bien ce qu’ils feraient à la place de Hollande. Le débat Fillon Coppé n’a même pas abordé cette question
entre eux pains au chocolat. Je rends hommage à Coppé sur un point où il a été clair, celui de restaurer la valeur travail. Nous allons en avoir bigrement besoin…

Maintenant retroussons nos manches, payons notre dette, que personne ne soit dispensé de l’effort, actifs comme retraités, salariés du public comme du privé.

Hollande doit réussir pour le seul bien de notre pays, souhaiter son échec par pur dogmatisme serait suicidaire.

Xav 30/10/2012 12:53

"COMPETITIVITE (SUITE..) : HOLLANDE PROMET DES « DECISIONS » DES NOVEMBRE !.. "... de quelle année ?

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens