Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 11:48

Francois-Fillon-et-Fred-Moore-tombe-de-Galle-Colombey.jpg 

Dans son testament le général de Gaulle ne souhaitait «ni fleurs ni couronnes». Quarante-trois ans après sa mort, les responsables politiques ont défilé à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne). François Fillon, Michèle Alliot-Marie (UMP), Nicolas Dupont-Aignan (DLR) mais aussi Anne-Hidalgo (PS) ou Florian Philippot (FN) ont rendu au fondateur de la Ve République, samedi 9 novembre dernier.

 Un ballet qui a provoqué quelques crispations, d'aucuns y voyant, à juste titre, une tentative de «récupération politique».

Les cérémonies officielles organisées pour la première fois par l'Ordre de la Libération ont débuté par une messe, puis des gerbes de fleurs ont été déposées devant la sobre pierre tombale blanche où est enterré le Général avec sa fille Anne et sa femme Yvonne. Après le cimetière, direction la Croix de Lorraine pour laquelle une souscription nationale vient d'être lancée.

Florian Philippot (FN) fait à nouveau le déplacement

Parmi les politiques présents, Florian Philippot, le vice-président du Front national. «C'est une démarche personnelle », explique-t-il, « mon nom sera inscrit sur la gerbe mais pas ma fonction au sein du Front national.»  Et d'insister : «Je n'y vais pas en tant que vice-président du FN. La nuance est subtile mais elle existe.» Il faut dire que le Front national, et notamment son fondateur Jean-Marie Le Pen, est l'un des adversaires historiques de Charles de Gaulle. L'année dernière, Florian Philippot avait déjà provoqué des grincements de dents en allant fleurir la tombe du général, dont il dit avoir une photo dans son bureau.

«Florian Philippot a le droit de faire ce qu'il fait», a commenté la présidente du FN, Marine Le Pen, depuis Bergerac (Dordogne) où se tient un meeting de son parti. «Je sais bien que la France ressemble de plus en plus à l'URSS mais enfin, en l'occurrence, chacun est libre de faire ce qu'il veut. Il y va à titre personnel», a-t-elle précisé, en soulignant «l'attachement» de son bras droit à cette figure.

Accoyer dénonce «la récupération politique»

«Il faut se rappeler que l'extrême droite haïssait le général De Gaulle. L'extrême droite a toujours soutenu l'OAS qui a voulu tuer le général De Gaulle», s'est offusqué l'ex-président UMP de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, qui a tonné sur France Info contre «la récupération politique de la part de ceux-là même qui ont été des adversaires constants et acharnés du général».

«Je ne comprends pas ces critiques. L'UMP ferait bien de s'interroger sur la trahison qui est la sienne de l'idée que le général de Gaulle se faisait de la France. Comment des gens peuvent se dire héritiers du général de Gaulle en bradant au quotidien la souveraineté de la France», lui a répondu Marine Le Pen.

Anne Hidalgo (PS) représentante de Paris ?

Egalement visée par Bernard Accoyer, la candidate PS à la mairie de Paris, Anne Hidalgo, qui s'est elle aussi recueillie à Colombey ce samedi. «Quant aux socialistes ils ont combattu le général De Gaulle avec une constance remarquable de 1958 à 1969. Ils le traitaient de dictateur», a rappelé le député UMP de Haute-Savoie.

Dans l'entourage d'Anne Hidalgo, on tenait à rappeler que cette dernière se trouvait à Colombey -avec Catherine Vieu-Charier, adjointe PCF chargée de la mémoire et du monde combattant- en tant que première adjointe et non en tant que candidate, pour représenter Paris, l'une des cinq communes-Compagnons de la Libération. «La commémoration ne va pas de paire avec la polémique», glissait-on suite aux remarques de Bernatrd Accoyer.

MAM : «Tout est question de sincérité»

Des poids lourds de la droite avaient bien entendu fait eux aussi le déplacement, notamment l'ancien Premier ministre François Fillon ou l'ex-ministre UMP, Michèle Alliot-Marie. «Je ne condamne pas les gens qui sont sincères», a-t-elle réagi face au ballet des politiques, glissant tout de même : «Tout est question de sincérité.»

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout La République, était là aussi. Il en a d'ailleurs profité pour présenter la liste de son parti en vue des élections européennes dans le Grand Est... Il a aussi a dénoncé, sur Twitter, l'afflux des responsables politiques. «Personne ne peut s'approprier le général de Gaulle », a tweeté le député de l'Essonne. « Beaucoup de gerbes sur la tombe. Même celle des héritiers de ceux qui ont voulu l'assassiner!» Lui vise la droite comme, la gauche : «Hidalgo, Fillon et MAM déposent chacun une gerbe mais ont signé les traités européens qui mettent sous tutelle la France!»

 

 

Source : LeParisien.fr  10-11-2013

 

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens