Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 11:00

Claude-Bartolone-Public-Senat.jpg

 

Claude Bartolone a taillé dans les dépenses de l'Assemblée nationale. Le président de l’hémicycle a annoncé, mardi 25 septembre au matin au cours d’une Conférence de Presse, une série de mesures, parmi lesquelles le gel du budget de l'Assemblée durant cinq ans et la baisse de 10% de l'indemnité pour frais de mandat (IRFM) que touchent les députés. 

Il veut rendre son institution "plus exemplaire, plus ouverte, et plus utile". Alors, pour arriver à ses fins, le président socialiste de l'Assemblée nationale Claude Bartolone a annoncé une série de mesures mardi 25 septembre au matin devant l'Association des journalistes parlementaires. Première disposition phare, le gel du budget de l'Assemblée nationale pour cinq ans. "Pour la durée de la présidence, je mets en place le principe : zéro euro de plus pour le budget de l'Assemblée nationale", a-t-il déclaré. D'autre part, le budget sera "certifié" par la Cour des comptes. Une première.

Seconde ambition, la baisse de 10% du montant de l'indemnité pour frais de mandat (IRFM) que touchent les députés, soit une baisse d'environ 640 euros par mois. L'IRFM, qui s'élève à 6.412 euros par mois, s'ajoute à la rémunération des députés. Elle est conçue pour leur permettre de "faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat qui ne sont pas directement prises en charge ou remboursées par l'Assemblée". Selon Claude Bartolone, la baisse de 10%, qui devra être avalisée par le bureau de l'Assemblée (organe exécutif), devrait permettre de dégager "4,4 millions d'euros" et seront "intégralement mobilisés en faveur de l'amélioration de la situation des assistants parlementaires".

Ces deux mesures sont louables et montrant, à l’évidence qu’il a avait encore pas mal de superflu dans le budget accordé à nos députés. La deuxième mesure est plus critiquable car elle tend à repousser une demande faite par certains députés, y compris des députés socialistes, qui consiste à dire que chaque parlementaire devrait justifier de l’emploi des 6412 euros de « l’indemnité de frais de mandat » qui lui est versée chaque mois. On ne sait plus très bien ce que cette prime représente, certains députés avouent ne pas l’utiliser en totalité dans le cadre de leur « mandat » et, après tout, rendre des comptes aurait également été une avancée vers plus de transparence. On peut parier que tous les députés seront d’accord pour voir leur prime baiser de 10 % voyant ainsi s’éloigner la perspective de rendre des comptes !.. Les députés seront tout de même obligés de faire une déclaration sur l'honneur attestant que "la dépense de leur IRFM est bien destinée à l'exercice de leur mandat".

S'agissant encore du train de vie des députés, Claude Bartolone a officialisé la suppression d'un certain nombre de frais de déplacements (suppression de la first class, suppression de la classe affaires pour les voyages de moins de 58 heures...). Il a également indiqué que la « réserve parlementaire » - environ 90 millions d'euros par an destinée à financer des investissements soutenus par leurs députés dans leurs circonscriptions -, sera répartie "de manière équitable", "au prorata des effectifs de chaque groupe politique".

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Xav 26/09/2012 13:05

Oui et il emploie sa nana... que n'aurait on pas entendu du temps de Sarkosy !!!

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens