Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 07:00

Claude-Bartolone-Harlem-Desir.jpg

 

 

Critiqués par Manuel Valls, Michel Sapin et, dans le quotidien « Le Monde » de lundi 29 avril, par Pierre Moscovici, Claude Bartolone a répondu aux critiques dimanche soir sur son blog. "Que les ministres qui s’offusquent des positions émanant des parlementaires se concentrent un peu moins sur le commentaire de celles-ci et un peu plus sur l’état d’avancement de leurs dossiers", a-t-il écrit. L’ambiance au sein du PS devient, c’est le moins que l’on puisse dire, un peu tendue. On arrive même à se demander comment ils vont pouvoir continuer à « gouverner » ensemble ?

Les propos de Claude Bartolone dans « Le Monde » daté de vendredi 26 avril dernier n'en finissent pas de faire réagir. Le président de l'Assemblée nationale avait défendu l'idée d'une "confrontation" avec l'Allemagne d'Angela Merkel. Des "propos  irresponsables, démagogiques et nocifs (…) qui risquent de mettre en très grande difficulté la relation historique entre nos deux pays", a estimé le ministre de l'Intérieur Manuel Valls dans « Le Parisien » dimanche. "Le terme de confrontation utilisé ces derniers jours est totalement inapproprié, inadapté. C'est même un contresens vis-à-vis des relations entre la France et l'Allemagne", a assuré pour sa part Michel Sapin, le ministre du Travail invité d'Europe 1 dimanche.

Même son de cloche de Pierre Moscovici. "L'idée qu'il faudrait une confrontation avec l'Allemagne est fausse et totalement contre-productive", tonne, dans un entretien au Monde daté de mardi 30 avril, le ministre de l'Economie qui explique : "D'abord parce que (cette confrontation) part du présupposé inexact selon lequel nos difficultés viendraient pour l'essentiel de l'Allemagne. Ensuite, et surtout, parce qu'elle méconnait la façon dont fonctionne l'Europe." Et le locataire de Bercy de défendre "un dialogue exigeant avec l'Allemagne". Dans un entretien au journal Britannique « The Observer », son ministre délégué, Benoît Hamon (Economie sociale et solidaire), a, lui, toutefois continué de défendre l'idée d'"en finir avec les politiques d’austérité en Europe", dont Merkel est, selon lui, l’une des rares à penser encore qu’elles marchent. On constate donc qu’un vrai fossé est en train de se creuser entre le PS « Solférinien » (comme dit Mélenchon) et son aile gauche.

Une "convulsion un peu loufoque" de la classe politique

Face à ces critiques, Claude Bartolone a décidé de réagir par le biais de son blog. Dimanche 28 avril au soir, il y a posté un billet intitulé "tempête dans un verre d'eau". Il y a moqué une forme "d'emballement, de panique même" voire de "convulsion un peu loufoque" dans la classe politique. "Que les ministres qui s'offusquent des positions émanant des parlementaires se concentrent un peu moins sur le commentaire de celles-ci et un peu plus sur l'état d’avancement de leurs dossiers. Beaucoup reste à faire", a-t-il lancé, appelant au "courage" dont doivent faire preuve les responsables politiques dans la défense de leurs idées. "Moi, je suis concentré sur ma mission, et notamment sur la Seine-Saint-Denis, le département de Claude Bartolone", a répondu Manuel Valls, invité sur RTL lundi matin.

Bartolone : « Moi je ne me tairai plus !.. »

Le président de l'Assemblée nationale s'est par ailleurs amusé à rappeler la définition, selon le Larousse, du mot "confrontation" : "Action de rapprocher des choses, de les comparer en les opposant." "Moi, je ne me tairai plus", a-t-il prévenu avant d'expliquer : "Je m'en suis fait la promesse depuis un certain 21 avril 2002, où nos silences assourdissants et nos petites lâchetés ont fait payer aux Français le prix fort : dix ans de droite."

 

Quelques députés ont aussitôt soutenu la position de Claude Bartolone. Jugeant les propos du président de l'Assemblée frappés "du bon sens de la gauche", Razzy Hammadi, député PS proche de Benoît Hamon, s'est ainsi dit "abasourdi" par le "hold-up intellectuel consistant à dire qu'on ne doit pas être dans la confrontation contre ce que représente Angela Merkel". "Le Parti socialiste veut la réorientation de l'Europe et ne cédera pas aux postures hypocrites et surjouées", a pour sa part averti Jean-Christophe Cambadélis, l'homme qui a présidé à la rédaction du document polémique soumis mardi au vote du Conseil national du PS. Le patron du parti, Harlem Désir, est, lui, resté jusqu'à maintenant discret.

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)



Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens