Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 07:00

 Pole-Emploi-merite-t-il-encore-la-confiance.jpg

 

 

La dernière livraison mensuelle de Pôle emploi, divulguée mercredi 28 mai dernier en fin d'après-midi, révèle une hausse sensible du nombre de demandeurs d'emploi. 3 364 100 chômeurs sans activité (catégorie A) étaient ainsi inscrits fin avril, soit 14 800 de plus qu'en mars (+0,4%). Pôle emploi n'a plus enregistré de baisse des inscriptions depuis octobre 2013. Et, sur un an, la hausse atteint 3,5%. Des chiffres qui valent au gouvernement les critiques de tous bords.

Florian Philippot, vice-président du FN,

estime dans un communiqué que «les chiffres du chômage du mois d'avril publiés ce jour, encore et toujours aussi catastrophiques, illustrent l'échec saisissant de la politique économique de la France, mise en œuvre aussi bien par le PS que par l'UMP». «Si le gouvernement, aux prises avec ses échecs, n'entend pas changer radicalement de politique économique, alors c'est le gouvernement lui-même qui doit changer et le Président prononcer au plus vite la dissolution de l'Assemblée nationale», redemande le conseiller municipal de Forbach (Moselle) et nouveau député européen. «Le Front national rappelle qu'il préconise la fin de l'euro, la mise en place d'un protectionnisme intelligent aux frontières, et l'utilisation de tous les leviers de pouvoir d'un Etat stratège, indépendant et souverain, permettant le patriotisme économique», écrit encore Florian Philippot.

Jérôme Dubus, secrétaire national de l'UMP :

«Le 14 juin 2014, l'annonce du pacte de responsabilité fêtera ses 5 mois et tout indique que ce pacte ne connaîtra prochainement aucune réalité. Rien de concret n'est fait. Voilà la réalité de la politique économique de François Hollande: des déclarations, des tergiversations, mais jamais d'actes. Les Français subissent de plein fouet l'échec économique de François Hollande. (...) Plutôt que de se contenter de proposer quelques allègements de charges qui n'adviennent jamais, François Hollande et Manuel Valls devraient réformer profondément notre pays, à commencer par le marché du travail. C'est ce que font nos voisins en ce moment».

Philippe Vigier, chef de file des députés UDI :

«Depuis plus de deux ans maintenant, le groupe UDI n'a eu de cesse de dire au gouvernement qu'il faisait fausse route et de dénoncer l'insuffisance criante de la boîte à outils de François Hollande contre le chômage. De même, l'annonce par la Cour des comptes d'un manque de recettes fiscales n'est malheureusement pas une surprise (...). En 2013, nous avions dénoncé les objectifs intenables du gouvernement : prévisions de croissance et de recettes. Le gouvernement était resté sourd et avait refusé d'anticiper la modification, à présent avérée, des comportements des ménages et des entreprises suite au matraquage fiscal (...) Alors que la France est en panne, François Hollande et son gouvernement se transforment un peu plus chaque jour en spectateurs et en commentateurs d'une situation qu'ils contribuent à aggraver par leur inaction.»

François Kalfon, secrétaire national PS au Travail et à l'Emploi :

«C'est dans la durée que s'inscrit l'action du gouvernement. C'est la durée qui permet aux acteurs de la croissance et de l'emploi de s'emparer et de faire jouer à plein les dispositifs favorables à l'emploi. Les futures négociations sur la mise en place du pacte de responsabilité doivent permettre de relancer l'investissement et l'emploi. Le nombre d'emplois d'avenir va être amené à augmenter et à bénéficier à davantage de jeunes. Enfin, de nouveaux dispositifs concernant l'emploi des seniors vont être proposés. C'est tous les acteurs, et à tous les échelons, qui doivent poursuivre leurs efforts».

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales (PS) :

« On ne va pas faire de langue de bois, les chiffres du chômage ne sont évidemment pas satisfaisants, on ne peut pas se satisfaire de cette situation surtout lorsque l’on voit le vote de dimanche dernier. Si les Français sont allés voter pour un parti qui exprime la défiance à l’égard des partis de gouvernement c’est aussi, pas uniquement mais aussi parce qu’ils attendent des résultats sur le front du chômage, parce qu’ils ont le sentiment soit qu’ils n’ont pas de travail soit lorsqu’ils ont un travail, que ce travail ne suffit pas à les protéger dans une situation de crise (…) Il faut aller encore plus vite, il faut accentuer nos efforts. Le gouvernement est attentif, plus qu’attentif à cette situation ».

Force ouvrière :

«Un seul constat s'impose : les demandeurs d'emploi sont toujours plus nombreux et subissent cela (le chômage, Ndlr) de plus en plus longtemps» affirme le syndicat FO. «Aussi Force ouvrière continue de revendiquer un changement de politique économique et sociale pour soutenir une croissance forte et créatrice d'emplois qui ne se décrète pas par des discours ou un pacte de responsabilité focalisé sur la baisse du coût du travail» ajoute le communiqué.

CGT :

«La CGT constate que si la dégradation de l'emploi touche toutes les catégories, ce sont encore les seniors (...) les premières victimes. Les résultats des élections européennes ont montré la crise grave que nous traversons. La hausse continue du chômage est un des facteurs de cette crise. Le gouvernement doit absolument changer de politique ; cesser les cadeaux faits au patronat sans contrepartie et agir pour développer l'emploi industriel et les services publics», affirme la centrale, qui rappelle son intention d'organiser une journée de manifestation et de grève le 26 juin, dans le cadre d'une semaine d'action.

Medef :

«Le Medef propose depuis plusieurs mois des réformes structurelles permettant de relancer la dynamique de création d'emplois, seule capable d'inverser enfin cette tendance. Il faut désormais aborder tous les sujets et débattre sans tabou ni dogme», a déclaré l'organisation patronale dans un communiqué. Le Medef appelle à «avancer plus vite et plus fort, dans le cadre du Pacte de responsabilité, dans la mise en œuvre effective de mesures en faveur de la compétitivité des entreprises». Il demande «d'ouvrir rapidement avec les partenaires sociaux des discussions sur les blocages identifiés de la législation française du travail reconnus par tous et à cesser les mesures anti-entreprises».

 

Source : LeParisien.fr  29-05-2014

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens