Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 11:00

Centrale-d-appels-alerte-a-la-delocalisation.jpg

 

 

Sous la pression notamment des opérateurs de téléphonie, la profession craint 7.000 suppressions d’emplois d’ici un an.

Rentrée tendue dans les centres d’appels. L’agitation politique de l’été, sur le retour des hotlines payantes ou la polémique du Syndicat des transports d’Île-de-France, est retombée. La mobilisation, au mois de juillet, d’Arnaud Montebourg et de Fleur Pellerin, les ministres en charge, n’a pas eu de suite en septembre. "Aucune nouvelle", "silence radio", entend-on chez les opérateurs mobiles ou dans les centres d’appels. Pourtant, la situation continue de se dégrader. Pour la première fois, la profession n’aura pas embauché, voire un peu réduit ses effectifs en 2012. Quelques centaines de CDD et de contrats d’intérim ont déjà été rompus. Mais le pire est à craindre pour la fin de cette année et le début de la prochaine.

Des tarifs en baisse de 20%

Les centres d’appels renégocient en ce moment leurs contrats avec les opérateurs pour 2013. Les discussions durent depuis trois mois, preuve de leur tension extrême. Et pour cause, les trois acteurs historiques – Orange, SFR et Bouygues Telecom – représentent 60% de leur chiffre d’affaires. Webhelp, B2S, Acticall et autre Armatis prévoient des baisses de tarifs pouvant aller jusqu’à 20%. Avec des salaires qui pèsent 80% des coûts, les téléconseillers trinqueront. "Il va y avoir de la casse. 6.000 à 7.000 emplois pourraient disparaître d’ici à l’an prochain si rien n’est fait, reconnaît Laurent Uberti, le patron du Syndicat professionnel des centres de contact (SP2C). Des sites entiers risquent de tomber." Les agglomérations de Poitiers, Caen ou Rouen reviennent souvent dans les discussions.

La relocalisation coûterait 1 milliard d’euros

Très inquiets, les call centers appellent le gouvernement à jouer son rôle de régulateur – sans mettre de l’argent – et les opérateurs mobiles à la responsabilité. Ces derniers ne doivent économiser "que" quelques dizaines de millions d’euros. Beaucoup plus exposés, les centres d’appels demandent du temps : un ou deux ans pour s’adapter et gérer les départs sans violence. "Nous avons rendez-vous avec nous-mêmes. L’enjeu est notre survie", lâche le patron du SP2C. La plupart des sociétés du secteur sont des PME qui n’ont plus de marge de manœuvre financière. Certaines avouent même ne pas avoir les moyens de payer un plan social de 20 ou 30 millions d’euros.

Les sociétés de téléconseillers sont prêtes à se battre jusqu’au bout pour se défendre. Avec un prix de revient de 25/28 euros de l’heure contre 13 euros au Maghreb, leurs 60.000 emplois en France sont déjà compétitifs. Martin Bouygues et ses concurrents avaient pourtant prévenu : "On ne touchera pas à nos salariés, mais les prestataires seront touchés." Tant pis si leurs centres internes coûtent en moyenne 70 euros de l’heure. Au milieu de cette jungle, le rêve d’Arnaud Montebourg de rapatrier les call centers en France relève de l’utopie. "Relocaliser les 45.000 salariés du Maghreb coûterait un milliard d’euros!, estime Laurent Uberti, en levant les yeux au ciel. Le combat a été perdu il y a dix ans."

 

Source : leJDD.fr  29-09-2012

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

max 31/05/2013 11:36

Merci d'avoir partagé ça! C'était vraiment un post intéressant à lire!

Travail dans un centre d'appel 06/10/2012 14:34

merci pour les infos !!

facon 01/10/2012 16:06

Monsieur Montebourg n'est pas prêt de faire les 35 heures et de profiter de ses RTT. Compte tenu de la baisse de son pouvoir d'achat de 30% et des mauvaises surprises à venir être ministre va
devenir un véritable sacerdoce ....

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens