Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 16:54

Le-Conseil-de-securite-de-l-ONU-feu-vert-pour-intervention-.jpg

 

 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi 5 décembre une résolution qui autorise les troupes françaises et la force panafricaine à faire usage de la force en Centrafrique pour protéger les civils.

Le texte a été adopté à l'unanimité des 15 pays membres. Le Conseil de sécurité de l'ONU a donné jeudi 5 décembre mandat aux forces françaises pour intervenir en République centrafricaine (RCA) afin de rétablir la sécurité, en appui à une force panafricaine. Le texte, proposé par la France - ancienne puissance coloniale - autorise les soldats français en RCA à "prendre toutes les mesures nécessaires pour soutenir la Misca (la force africaine en RCA, Ndlr) dans l'accomplissement de son mandat". Ce vote intervient alors que des violences meurtrières ont éclaté à Bangui, sous couvre-feu, et que 250 soldats français se sont déployés dans la capitale.

La Misca pourra se déployer "pour une période de douze mois", avec une clause de révision à six mois, avec pour mission de "protéger les civils, rétablir l'ordre et la sécurité, stabiliser le pays" et faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire. Dans le cadre de l'opération Sangaris - du nom d'un papillon rouge - la France doit tripler son contingent sur place, qui passera à 1.200 hommes. Ils sont chargés notamment de sécuriser l'aéroport de Bangui et les principaux axes par où transiteront les convois humanitaires.

Un embargo sur les armes

La résolution envisage la transformation éventuelle de la Misca en force de maintien de la paix de l'ONU quand les conditions le permettront, c'est-à-dire dans plusieurs mois, et à condition que le Conseil donne à nouveau son feu vert. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, doit préparer un rapport à ce sujet dans les trois mois. Une telle opération pourrait mobiliser entre 6.000 et 9.000 Casques bleus.

La résolution prévoit aussi une commission d'enquête sur les droits de l'homme et un embargo sur les armes à destination de la RCA pendant un an. Le Conseil brandit enfin la menace de sanctions ciblées (essentiellement le gel d'avoirs et une interdiction de voyager) contre les responsables d'exactions, ceux qui tenteraient de violer l'embargo ou de bloquer la transition politique en RCA, ou encore de piller les ressources naturelles du pays.

 

 

Source : leJDD.fr 05-12-2013

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

facon 09/12/2013 18:31

Je connais bien ce pays pour y avoir exercé des fonctions d’expert en ajustement structurel pendant cinq années. Pour avoir eu le privilège de travailler directement avec le Président Kolingba j’ai
pu toucher de près la relation qui unit la France à ce pays.

Hollande a eu raison, il fallait intervenir d’urgence pour mettre fin à ce qui risquait de devenir un génocide. La France qualifiée de «grand frère» par les centrafricains ne pouvait de dérober.
Elle a eu raison d’intervenir et de justifier la confiance d’un peuple tout entier qui attendait notre protection.

Au nom de la souveraineté de chaque pays la France n’est jamais intervenue dans la vie politique de ce pays même si des tyrans comme Bozizé et plus encore le président actuel ont pillé ce pays. Je
ne parle même pas de Bokassa sacré empereur avec l’argent du contribuable français. Je sais de quoi je parle car j’habitais Bangui …

Aujourd’hui en prenant ses responsabilités la France doit aller au bout de sa logique en interférant directement et sans complexe dans la vie démocratique de ce pays qui souffre de régimes
corrompus et dictatoriaux.

J’échange régulièrement avec les centrafricains avec quelques amis certes mais aussi avec des dirigeants. Imaginez que ce pays ne dispose même plus d’une administration à minima, que les militaires
font ce qu’ils veulent … Il est temps d’y mettre fin.

La situation est aussi urgente qu’en Afghanistan, toute disparition de l’Etat centrafricain constituera un boulevard pour les extrémistes.

Les centrafricains sont mes frères pour m’avoir aussi bien accueilli, pour m’avoir fait confiance dans mes fonctions, parce que ce peuple est très attachant et qu’il mérite notre aide au nom de
tous ses enfants morts au combat pour sauver la France du III ° Reich …

Allez nous battre contre les Talibans et oublier nos frères ? JAMAIS

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens