Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 12:00





calme-relatif-pour-le-reveillon.jpg





Le nombre de voitures brûlées n'a pas varié mais celui des arrestations a doublé.

 


Brice Hortefeux (photo) s'est voulu d'emblée rassurant : «La nuit de la Saint-Sylvestre s'est bien déroulée sur l'ensemble du territoire national et aucun incident important n'a été constaté», a-t-il indiqué. Pour la gauche, l'hôte de la Place Beauvau pratique la méthode Coué. «Comme tous les ans, le premier communiqué du ministère de l'Intérieur est minimaliste», estime le PS.

 

Les Champs-Élysées plus tranquilles. D'ordinaire prise d'assaut par la foule, la plus célèbre avenue parisienne a drainé deux fois moins de personnes que l'an dernier, où s'étaient ressemblés un demi-million de badauds. Le spectacle son et lumière organisé pour les 120 ans de la tour Eiffel a canalisé une partie importante des promeneurs. Ce qui a évité les trop grandes concentrations de public. Pour la première fois, grâce à sa réforme du Grand Paris, le préfet de police, Michel Gaudin, a pu faire basculer ses effectifs entre la capitale et sa banlieue, gagnant en efficacité face aux bandes très mobiles qui sillonnaient jeudi 31 décembre l'agglomération.

 

Autant de voitures incendiées. Le nombre de véhicules brûlés en France n'a guère diminué : plus d'un milier de sinistres cette année encore contre 1.147 l'an dernier. «Les événements n'ont pas changé de nature et conservent des proportions inquiétantes», commente le directeur départemental de la Sécurité publique d'une grande ville. Selon lui, «les voitures se consument par dizaines de milliers en une année dans l'hexagone. Nul ne saurait se satisfaire de cette situtation unique en Europe, et surtout pas les personnes qui, jeudi, se sont réveillées en découvrant que leur outil de travail était devenu un tas de métal calciné et de plastique fondu.» Comme l'an dernier, des villes de province, d'ordinaire tranquilles, ont été frappées par les incendiaires. À Strasbourg, où ce phénomène a pris son essor en 1997, pas moins d'une soixantaine de carcasses ont été retrouvées, contre 70 l'an dernier. Dans la Loire, une dizaine de véhicules d'un centre de tri de La Poste ont également brûlé. «Et là, ce n'est pas de la fraude à l'assurance», s'empresse de dire un syndicaliste policier du cru.

 

Davantage d'arrestations. Dans son bilan de la nuit - qu'il a passée sur le terrain, aux côtés de ses hommes -, Brice Hortefeux a eu la satisfaction d'apprendre que le nombre d'interpellations réalisées le soir du réveillon a considérablement augmenté : 549 arrestations, dont près de la moitié réalisées en région parisienne, contre 288 l'an dernier. Il y voit «la conséquence de l'engagement important et de la réactivité des policiers et gendarmes, qui a permis, selon lui, d'assurer une présence dissuasive».

 

Plusieurs policiers blessés. Autre signe de l'implication des forces de l'ordre : seize fonctionnaires ou gendarmes ont été blessés jeudi soir, victimes de violences physiques ou de jets de projectiles. Le secrétaire national de l'UMP en charge de la sécurité, Éric Ciotti, a tenu à saluer vendredi leur «détermination». Selon lui, «les contrôles routiers renforcés et la mise en œuvre de nouveaux outils juridiques comme l'interdiction des mortiers de feux d'artifice, ont permis de réduire le nombre d'incidents le soir du réveillon».



Source : lefigaro.fr   01-01-2010 



 Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens