Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 10:00










Mercredi 11 novembre, le directeur général du ministère birman des Affaires étrangères a évoqué la possible libération d’Aung San Suu Kyi, opposante principale de la junte. La déclaration intervient alors que s’esquisse un rapprochement diplomatique entre la Birmanie et les Etats-Unis.

 

"Il y a un projet pour la libérer bientôt…afin qu’elle puisse organiser son parti". L’annonce de Min Lwin, directeur général du ministère des Affaire étrangères de Birmanie a surpris tout le monde. D’autant plus étonnant lorsque l’on se souvient qu’en août, Aung Sun Suu Kyi, 64 ans, fut condamnée à dix-huit mois d’assignation à résidence pour avoir recueilli, malgré elle, un citoyen américain. Prix Nobel de la paix en 1991, elle a passé quatorze des vingt dernières années en résidence surveillée. Mais, depuis quelques semaines, la junte birmane a facilité ses conditions de détention, lui permettant de rencontrer les membres de son parti et de multiplier les entrevues diplomatiques. A l’orée des élections prévues en 2010, les autorités du pays n’ont toutefois pas précisé si elles entendaient permettre à Aung San Suu Kyi de faire campagne ou d’être candidate. Devant l’invraisemblance de l’annonce, la LND n’a d’ailleurs pas encore décidé s’il comptait participer à ces élections. Selon le quotidien Libération, cette déclaration inopinée pourrait revêtir un caractère stratégique dans la mesure où elle serait "une manière de l’inciter et de légitimer un scrutin qui a pour l’heure toutes les apparences d’une farce électorale".

 

Hillary Clinton réclame sa libération


L’annonce de la junte birmane a également lieu au moment où les diplomates américains se rapprochent des généraux birmans. Outre le fait de vouloir faire la lumière sur les futures élections de 2010, l’ingérence américaine serait la principale cause de l’assouplissement des conditions de détention d’Aung San Suu Kyi.
  

Enfin, comme une succession d’occurrences, Hillary Clinton vient de réclamer une nouvelle fois la libération sans conditions de la chef de file de l'opposition en Birmanie. "Nous pensons que sa détention, depuis tant d'années, ne repose sur rien, sinon sur le fait qu'elle est la dirigeante de l'opposition politique", a dénoncé la secrétaire d'État américaine lors d'une conférence de presse à Manille, aux Philippines. De surprise en surprise, Aung San Suu Kyi, si elle est autorisée à parler, ne devrait pas tarder à lever le voile sur cette curieuse cascade d’évènements.

 

  
Source : lejdd.fr  12-11-2009          

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens